LIGUE 1: C’ETAIT LA SAINTE-BARBE A LENS POUR LA VENUE DE PARIS SAINT GERMAIN

Lens PSG
Le stade Bollaert-Delelis en fête pour la venue du PSG (photo JMD/Sports5962)

Lens contre Paris Saint-Germain: c’était déjà l’affiche de la saison au stade Bollaert-Delelis. Mais c’était aussi le match de la Sainte-Barbe, le patron des mineurs qui ont marqué l’histoire du bassin Minier dans le Nord-Pas-de-Calais. C’était donc la grande fête ce samedi soir 4 décembre à Lens. Le spectacle sportif était à la hauteur, même si le public et les joueurs du RC Lens repartent un peu frustrés par le résultat nul 1-1 face au PSG.

Presque trois heures avant le coup d’envoi, il était difficile de circuler autour du stade Bollaert-Delelis. Lens avait retrouvé l’ambiance des soirées exceptionnelles de football pour la venue de PSG. Des voitures garées au milieu de la route de Béthune. Des bars et cafés combles avec des supporters sur les trottoirs pour boire leur bière. Les tribunes étaient pleines à craquer. Le parcage visiteurs était rempli… de supporters lensois après l’interdiction de déplacement des supporters parisiens. La LFP avait donné son feu vert pour ouvrir la tribune aux spectateurs locaux. Sage décision.

Ces deux anciens mineurs ont donné le coup d’envoi fictif. Fierté…

Comme ce jour était celui de la Sainte-Barbe, deux mineurs retraités ont donné le coup d’envoi symbolique devant un public conquis. A la demande du speaker, les spectateurs ont sorti leur smartphone pour créer des flashes en tribune, un peu comme des lampes de mineurs. Ici, vous êtes à Lens et nulle part ailleurs…

L’esprit de la Sainte-Barbe sur Lens PSG

Cela chantait, cela criait, dans une ambiance bien plus saine que celle du derby contre Lille. Et ces supporters fervents ont été récompensés par le spectacle. Un match de forte intensité, avec des occasions de part et d’autre et un comportement exemplaire de ses joueurs. Ceux-ci portaient un maillot spécial Sainte-Barbe qu’ils ont honoré.

Est-ce l’esprit de la Sainte-Barbe qui soufflait sur les Sang et Or ? Certainement si l’on en croit les joueurs interrogés après la rencontre comme Jonathan Clauss qui découvrait cette fête très nordiste.

Vidéo. Jonathan Clauss parle de la Sainte-Barbe à Bollaert.

Même ressenti du côté de Seko Fofana et Jean-Louis Leca. Le capitaine lensois parle ainsi du public: » ils nous ont poussé jusqu’au bout. On a besoin de cela en Ligue 1. C’est une fierté de jouer avec nos supporters. Et avec un très beau maillot en plus ce soir… »

La fierté des joueurs lensois

Le gardien corse confirme: » quand on est poussé par un public comme cela, c’est quelque chose d’exceptionnel et ça nous transcende. Aussi, il y a de la déception de ne pas leur avoir offert les 3 points. Ils le méritaient au vu du grand match de nos supporters ce soir ».

Les Lensois ont fait preuve de panache et ont bousculé les vedettes parisiennes comme rarement cette saison en Ligue 1. Le but de Seko Fofana marqué un quart d’heure après la reprise, et le traditionnel chant des corons a récompensé tous les efforts de la 1ère période. Le capitaine lensois a ajusté Keylor Navas, après un choc entre Medina et Messi. Plusieurs joueurs parisiens ont arrêté de jouer. Mais l’arbitre M. Letexier a validé le but après consultation de la VAR.

Seko Fofana a été très sollicité par la presse (photo JMD/Sports5962)

On s’acheminait doucement vers une victoire méritée. Mais la fête va être atténuée suite à un coaching (pour une fois) réussi de Mauricio Pocchettino. L’entraîneur parisien a fait rentrer Kylian Mbappe et Georginio Wijnaldum. Résultat, durant le temps supplémentaire, le phénomène français sert sur un plateau la vedette néerlandaise. Wijnaldum égalise d’un superbe coup de tête devant une défense un peu passive.

Un résultat frustrant

Le public de Lens va même trembler dans les dernières secondes quand le PSG obtient un coup franc dangereux dans les dernières secondes. Lionel Messi, à l’image de son match, rate son tir.

Ce score 1-1 est frustrant. pour les Lensois. Néanmoins, les joueurs comme leur entraîneur confiaient leur fierté après cette belle soirée de football chargée de symbole.  » Rien que pour mes joueurs et mon staff, je veux que ce soit un sentiment de fierté », a déclaré Franck Haise en conférence de presse . « Il y a de la déception à l’intérieur, mais je dois montrer une grande fierté pour ce qu’ils ont fait. « Nous avons montré une belle image du RC Lens, aussi bien sur le plan du jeu que sur le collectif, sur l’état d’esprit, les attitudes. Je pense que les amoureux du Racing et du football s’y retrouvent. »

36 685 spectateurs ont assisté à ce choc de la Sainte-Barbe (photo JMD/Sports5962)

La déception, c’est finalement de ne pas avoir vu ni entendu les « stars parsiennes ». Les joueurs du PSG, peut-être vexés d’avoir été malmenés comme cela, ont quitté le stade Bollaert-Delelis de Lens par la petite porte, en évitant de croiser les journalistes. L’esprit de la Sainte-Barbe eux forcément, ils ne l’ont toujours pas compris…

Les réactions

Jean-Louis Leca, gardien du RC Lens: » on a fait un combat de boxe. On a pris des coups. On en a rendu…Nous avons joué contre une grande équipe. On a essayé d’être dans nos valeurs ».

Seko Fofana, capitaine du RC Lens: » Nous avions joué deux jours avant. Il y avait beaucoup de fatigue. On a quand même fait un match complet. Je suis fier et content d’avoir marqué. Cela ne suffit pas puisque nous avons concédé le match nul. Mais il faut savoir retenir le positif. »

Jonathan Clauss, latéral du RC Lens: » On est fiers de nous, chacun est fier de celui qui est assis à côté dans le vestiaire. On ne peut pas se reprocher grand-chose mis à part qu’on aurait peut-être pu tuer le match. Il y a énormément de choses positives. »

Franck Haise, entraîneur du RC Lens: « rien que pour mes joueurs et mon staff, je veux que ce soit un sentiment de fierté. Il y a de la déception à l’intérieur, mais je dois montrer une grande fierté pour ce qu’ils ont fait. Nous aurions pu marquer le deuxième but au regard de notre match. »

Mauricio Pochettino, entraîneur de PSG: » «Il faut donner du crédit à Lens, qui est une équipe physique, agressive, avec beaucoup d’énergie et qui nous a mis en difficulté. Elle a énormément d’énergie, a coupé nos canaux de transmission. »

Marco Verratti, milieu de PSG, au micro de Canal+: » c’est une équipe qui joue d’une façon très particulière, c’est une équipe qui me plait beaucoup, elle a beaucoup de courage. Cela fait du bien de disputer des matchs de cette nature, qu’on pourrait dire un peu à l’anglaise, avec beaucoup d’occasions de part et d’autre. C’était un match très intense, disputé jusqu’à la fin. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.