LIGUE DES CHAMPIONS : LES DOGUES ONT FAIM AVANT LE MATCH A SALZBOURG

LOSC-Salzbourg
Les dogues lors de leur dernier entraînement avant le déplacement à Salzbourg (photo JMD/Sports5962)

Le LOSC joue mercredi soir à Salzbourg le 2è match de poule en Ligue des Champions. Après leur match nul contre Wolfsburg, les dogues doivent continuer à prendre des points pour espérer une qualification. Leur regain de forme en championnat (deux victoires consécutives contre Reims et Strasbourg) leur a redonné confiance.

Les Lillois se sont entraînés une dernière fois au domaine de Luchin mardi matin. Ils sont partis en avion pour l’Autriche vers 17h30. Là, Jocelyn Gourvennec et Timothée Weah sont allés directement en conférence de presse dont voici les temps forts.

L’attaquant américain a fait remarquer qu’il y aura dans l’équipe en face un joueur qu’il connaît bien, Brendan Aaronson.  » Je le connais depuis qu’on a onze ans, nous jouons ensemble en équipe nationale depuis que nous sommes jeunes. Nous venons tous les deux de l’Est des États-Unis. C’est vraiment mon pote. »

Le LOSC comptera sur sa défense centrale Botman – Fonte (photo JMD/Sports 5962)

Weah découvre la Ligue des Champions et s’en fait une joie de la jouer.  » Pour moi c’est quelque chose d’incroyable. Depuis tout petit je rêve de ça. Il y a deux ans, on a joué cette compétition, mais à cause d’une blessure, je n’ai pas pu la jouer. Cette fois je suis là. Mon père et ma mère ont toujours beaucoup de conseils pour moi. Je suis content et très excité de faire mes premiers pas en Champions League. Ce sont toujours des matchs de haut niveau. L’équipe est prête. J’ai faim, j’ai la dalle, tout le monde a la dalle. »

LOSC Salzbourg, deux adversaires proches

Jocelyn Gourvennec abonde dans le sens de son joueur.  »  L’équipe a faim. On a plus de régularité, il faut le confirmer à chaque match. Wolfsburg, c’était à domicile, c’était un autre style d’équipe. Là, la configuration sera différente. Pour nous, l’objectif sera de continuer à être équilibré, à jouer en équipe, à être intenses. La Champions League, c’est un niveau relevé. »

L’entraîneur lillois se garde pourtant de tout excès de confiance.  » On a senti, le staff et moi, que les joueurs avaient besoin d’enchaîner les matchs. De faire un match plein à l’extérieur, ça compte aussi. Le groupe a retrouvé les bonnes sensations. Et ça, il faut le cultiver. Il faut toujours enchaîner. On se prépare pour ça« .

Les Lillois ont bien analysé le jeu de leur adversaire. Une équipe autrichienne peu connue, mais dont il faudra se méfier.  » Ce qu’on peut dire aujourd’hui, c’est que Salzbourg est très solide chez lui en Champions League. Seules quelques équipes comme le Bayern et Naples ont su gagner ici. »

«  Cette équipe de Salzbourg possède un style qu’elle garde tout le temps, depuis plusieurs saisons. Elle est très claire dans ce qu’elle veut faire. C’est une équipe très technique et dynamique, qui presse beaucoupIl y a énormément de vitalité, il faudra qu’on soit très bons pour résister à ça et leur poser des problèmes. »

Avec Weah, le LOSC retrouve peu à peu un groupe au complet. Seul Renato Sanches est encore blessé. Notons que Bradaric et Pied sont également absents car ils n’ont pas été inscrits sur la liste UEFA.

Coup d’envoi du match LOSC Salzbourg mercredi à 21h.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.