ROLAND-GARROS: GEOFFREY BLANCANEAUX DERNIER FRANCAIS QUALIFIE

Roland-Garros Blancaneaux
Geoffrey Blancaneaux a réussi un match brillant (photo Fred.Vandenboogaerde)

Le tournoi de qualification des Internationaux de France a pris fin ce vendredi. Un seul Français décroche un des 32 billets pour le 1è tour. Geoffrey Blancaneaux a battu au 3è tour qualificatif de Roland-Garros l’Allemand Daniel Masur (27 ans, 233è joueur mondial) en deux sets 6-1, 6-3. Le joueur parisien est le seul français à sortir des qualifications après l’élimination de Océane Babel en simple dames. Blancaneaux participait au Play In Challenger Lille cet hiver.

Soleil oblige, le court n°14 a fait le plein pour le match Masur-Blancaneaux. C’était l’un des derniers matches de la journée et du tournoi qualificatif. Le public, nombreux ce vendredi, est venu encourager le dernier Français en lice dans cette série impitoyable.

Blancaneaux enflamme le public du court 14

Geoffrey Blancaneaux (23 ans, 185è) a enflammé le public par son jeu spectaculaire et offensif. Il étouffe tout de suite l’Allemand en remportant le 1è set 6-1 en 28 minutes. Il réussit des coups de grande classe, notamment en coup droit et en amorties. Le jeu est tellement plaisant qu’il soulève une ola dans le public sur la lancée de la 2ème manche, tout aussi euphorique.

Sous les yeux de Sébastien Grosjean, Nicolas Escudé et Paul-Henri Mathieu, Blancaneaux obtient deux balles de match à 5-2. Mais Masur, qui n’a plus rien à perdre, lâche ses coups, sauve les deux balles de matche et prend le service du Français.

Celui-ci a baissé d’intensité. Mais il se reconcentre sur le service de l’Allemand. Il obtient une 3è balle de match. Ce sera la bonne. Geoffrey Blancaneaux gagne la 2è manche 6-3 et le match en 1h06. Il arrache cette qualification pour le grand tableau. Une aubaine sur le plan financier, comme il l’a expliqué en zone mixte après la rencontre.

Vidéo TennisActu. Geoffrey Blancaneaux après sa victoire contre Masur.

Blancaneaux, de Lille à Roland-Garros

Le joueur parisien était ravi de s’imposer ainsi à domicile. Blancaneaux fait partie de ces nombreux anciens « grands espoirs du tennis Français ». Vainqueur de Roland-Garros juniors il y a 6 ans, Geoffrey n’a jamais vraiment confirmé ces espoirs. Il écume depuis les tournois futures et challengers.

« C’est vraiment la cerise sur le gâteau. On en rêvait depuis longtemps. J‘en parlait avec mes entraineurs, ma famille, mon staff pour savoir comment préparer ce Roland. On a réussi à trouver le bon compromis. C’est super, maintenant on va juste profiter tous ensemble. On va se remettre au travail car le tournoi n’est pas fini. Ça fait deux jours que j’ai pas dormi. Trop de stress, d’adrénaline. J’avais beaucoup de regrets il y a trois ans (défaite au 3e tour des qualifs contre Pedro Martinez). J’avais qu’une envie, c’était d’être sur le terrain et voir après. Ce soir, c’est dodo 20h jusqu’à 10h demain je pense au minimum (rires). »

Il participait ainsi en mars au Play In Challenger Lille. Blancaneaux n’avait pas spécialement brillé. Vainqueur du Picard Maxime Janvier (6-4, 6-3) au 1è tour, il était éliminé ensuite par le jeune Tchèque Jonas Forejtek (7-6, 6-1).

Geoffrey Blancaneaux s’est prêté aux selfies après sa victoire (photo JMD/Sports5962)

De tous les joueurs engagés dans les qualifications, c’est le seul présent à Lille à aller jusqu’au bout. Dans le tableau final de Roland-Garros, Geoffrey Blancaneaux rejoint les deux finalistes du Play In Challenger Lille, Quentin Halys et Ricardas Berankis, qualifiés directement grâce à leur place dans le Top 100 mondial.

Chez les dames en revanche les Françaises font chou blanc. La jeune Océane Babel est battue par la Russe Oksana Semekheleva 1-6, 4-6.

Les qualifiées femmes

Jule Niemeier (n°2)
Lin Zhu (n°3)
Irina Bara (n°5)
Donna Vekic (n°6)
Rebecca Marino (n°9)
Aleksandra Krunic (n°13)
Lesia Tsurenko (n°14)
Hailey Baptiste (n°17)
Cristina Bucsa (n°21)
Mirjam Bjorklund (n°31)
Ysaline Bonaventure
Fernanda Contreras Gomez
Olga Danilovic
Valentini Grammatikopoulou
Linda Noskova
Oksana Selekhmeteva

Les qualifiés hommes

Bernabe Zapata Miralles (n°8)
Norbert Gombos (n°10)
Chun-Hsin Tseng (n°11)
Juan Pablo Varillas (n°12)
Nino Borges (n°20)
Zdenek Kolar (n°23)
Geoffrey Blancaneaux
Camilo Ugo Carabelli
Bjorn Fratangelo
Borna Gojo
Pavel Kotov
Jason Kubler
Andrey Kuznetsov
Sebastian Ofner
Santiago Fa Rodriguez Taverna
Giulio Zeppieri

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.