ROLAND-GARROS : NADAL VAINQUEUR DE DJOKOVIC DANS UN DUEL TITANESQUE

Nadal Djokovic
Rafael Nadal en route vers un 14ème titre à Roland-Garros ? (photo JMD/Sports 5962)

Rafael Nadal bat Novak Djokovic en 1/4 de finale à Roland-Garros 2022 à l’issue d’un match d’anthologie disputé jusqu’au bout de la nuit ! Il a fallu quatre sets et 4h15 d’un bras-de-fer phénoménal pour voir l’Espagnol s’imposer face au Serbe, qui partait pourtant favori: 6/2, 4/6, 6/2, 7/6(4). Nadal se qualifie pour les demi-finales où il affrontera l’Allemand Alexander Zverev. Il est en route pour un 14ème titre à Roland-Garros.

Ce match très attendu joué en session de soirée était très attendu, et avait fait l’objet d’une véritable bataille médiatique pour une diffusion en clair. Les aficionados étaient donc sur Amazon Prime Video pour ce choc en clair. Ils n’ont pas regretté de veiller jusqu’à 1h15 du matin, quand Nadal conclue sur sa 4ème balle de match.

Le 59ème duel Nadal Djokovic

C’était l’aboutissement d’un match titanesque, presque hors du temps, entre deux immenses champions qui ne voulaient pas lâcher dans leur 59ème duel de leur carrière. Le 18ème dans un tournoi du Grand Chelem et le 10ème à Roland-Garros.

Rafael Nadal s’est imposé au bout de la nuit (photo Corinne Dubreuil FFT)

Dès les premiers échanges, Nadal plante le décor devant Djokovic jugé favori. Le Majorquin breake d’entrée et prend le premier set 6-2. Il poursuit sur cette lancée victorieuse dans la 2ème manche avec un double break (3-0).

C’est à ce moment que Novak Djokovic réagit. Le Serbe revient à 3-3 au terme d’un jeu marathon de plus d’un quart d’heure. Pour la première fois, Nadal a affiché quelques fautes dans son jeu. « Djoko » égalise un set partout, après 2h16 de jeu. Les spectateurs qui resteront jusqu’au bout sur le central assistent à un niveau de jeu exceptionnel entre deux gladiateurs.

Un niveau de jeu phénoménal

Les rallyes interminables, les coups droits surpuissants de Nadal, les retours de Djokovic, les échanges légendaires se succèdent devant un public enthousiaste, qui commence à prendre fait et cause pour l’Espagnol.

Alors qu’on craignait que Nadal craque physiquement devant un tel niveau d’intensité, il repart au contraire de plus belle. Il gagne la 3ème manche 6-2 devant le « Djoker » qui se retrouve au pied du mur. Le robot de Belgrade réagit de nouveau par un break d’entrée de 4e set qui laisse augurer d’un nouvel épisode en cinq sets entre les deux hommes.

Mais Nadal sait qu’un 5ème acte pourrait lui être fatal. Il jette toutes ses forces dans la bataille pour effacer le break, et l’emporter au jeu décisif.

Mené 6 points à 1 dans ce tie-break, Djokovic, qui semblait résigné, s’accroche avec orgueil et sauve trois balles de match. Mais il plie sur la quatrième, un revers plein de hargne décoché par Nadal au bout d’un nouvel échange à couper le souffle. 

Pas de regrets pour Djokovic

Après la rencontre, Novak Djokovic jugeait cette défaite avec fair-play.  » J’ai donné le meilleur de moi-même. Je sais que j’aurais pu mieux jouer, mais je suis fier de ma lutte et d’être resté jusqu’au dernier coup. Mais j’ai joué face à un meilleur adversaire aujourd’hui, j’ai eu des possibilités que j’ai ratées, mais, c’est une bataille de 4 heures. Je dois accepter ma défaite. »

Nadal Djokovic
Novak Djokovic s’incline à nouveau devant Nadal sur terre battue (photo JMD/Sports 5962)

Rafa a immédiatement remercié, en français, le public du Chatrier, avant de récidiver en conférence de presse.  » Ce soir, le public a été incroyable, depuis le début du tournoi d’ailleurs. Je ne sais pas quoi dire en fait. Je crois qu’ils savent, ici, que je ne vais pas être là, comment dire, pendant encore très, très longtemps. Donc, le fait de jouer ici, l’endroit le plus important, un endroit particulier pour moi, notamment dans ma carrière tennistique, de sentir le soutien du public est difficile à décrire.« 

Le Majorquin se qualifie ainsi pour une 15ème demi-finale à Roland-Garros. Vendredi, il affrontera Alexander Zverev. L’Allemand a causé une demi-surprise en sortant le prodige espagnol Carlos Alcaraz en 4 sets (6/4, 6/4, 4/6, 7/6(7) en 3h18). « Sacha » prive les aficionados espagnols du duel tant espéré entre l’ancien, Nadal, et le nouveau Alcaraz. Mais cette demi-finale s’annonce tout aussi somptueuse.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.