ROUBAIX 2021: ROXANA MARACINEANU CONFIRME LE LANCEMENT D’UN GRAND PLAN D’EQUIPEMENTS SPORTIFS

Roxana Maracineanu
Roxana Maracineanu et Brigitte Henriqués au Stab de Roubaix vendredi (photo JMD/Sports5962)

La ministre déléguée chargée des sports, Roxana Maracineanu, a assisté vendredi 22 octobre à la 3ème journée des championnats du Monde de cyclisme sur piste Roubaix 2021. Avant cela, la ministre, accompagnée de la présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) Brigitte Henriqués, a installé  la nouvelle coordination du Sport Français à l’International (ex CFSI). Lors de la conférence de presse, Roxana Maracineanu a également évoqué la création d’équipements sportifs dans les prochaines années en France.

Le CFSI, personne ne connaît vraiment. C’est pourquoi le Gouvernement et le CNOSF ont décidé de relancer cette instance. L’objectif est de fédérer les énergies pour gagner en influence et en attractivité sur la scène internationale. Le comité avait permis de poser les fondations de la candidature française pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Il a été réactivé par le ministère chargé des Sports. Sans oublier le mouvement sportif, les représentants des collectivités et les représentants des entreprises du secteur sport.

 » Nous avons 83 présidents de fédérations présents dans les instances internationales », a expliqué en conférence de presse Brigitte Henriqués. «  Leur influence est très importante pour l’accueil de grands évènements dans notre pays« .

Une rencontre avec l’équipe de France

Avant cette cérémonie, Roxana Maracineanu a rendu visite à Roubaix aux coureurs de l’équipe de France, engagés dans la session d’ouverture de la journée.  » C’est une équipe de France jeune, qui a déjà ramené deux médailles de Tokyo. Nous portons beaucoup d’espoir sur elle en vue de Paris 2024.« 

On sait que le vélodrome couvert régional de Roubaix accueille ces Mondiaux sur piste alors qu’il n’est pas au normes internationales. Notamment en ce qui concerne la capacité d’accueil du public. C’est pourquoi nous avons posé la question à la ministre sur le manque criant d’équipements sportifs en France.

Roxana Maracineanu a annoncé qu’une consultation sur la création d’équipements structurants a eu lieu, sous forme de conférences territoriales. «  Cette consultation vient de prendre fin et nous allons désormais engager un plan de construction de grands équipements sportifs. Pour commencer il faudra, en lien avec les préfets, trouver tous les financements possibles pour booster la création de ces grands équipements ». Les collectivités locales sont bien entendu directement concernées par ce financement.

5000 équipements pour le grand public

La ministre déléguée aux sports a aussi rappelé le plan d’action annoncé par le Président Macron il y a quelques jours. 200 millions d’euros vont être investis pour la construction de 5000 équipements de proximité, plus petits, et donc moins coûteux. Ce plan prévoit la création de 1000 «citystades» (terrains multisports), 1000 dojos et salles de sport de combat, 500 terrains de basket 3X3 pour en doper la pratique. Il y aura aussi cinq cents terrains de tennis paddle , 500 skateparks, 200 sites sportifs mobiles comme des bassins, ou encore des équipements innovants utilisant le numérique.

«  Ces équipements de proximité permettront au plus grand public de venir pratiquer le sport. Nous comptons faire un maximum de publicité afin d’attirer un nouveau public« , nous a expliqué Roxana Maracineanu. » Ces 5000 équipements seront à destination du mouvement sportif et associatif. Nous comptons bien ramener un maximum de jeunes ».

Les premiers projets du plan débutent dès le mois de novembre. Emmanuel Macron a annoncé que l’État prendra en charge au moins 50% des frais. Il pourra aller jusqu’à 80% en France hexagonale et jusqu’à 100% en France ultramarine.

Roxana Maracineanu a donné le départ du scratch de l’omnium femmes (photo JMD/Sports5962).

La ministre déléguée aux sports a donné le départ de l’épreuve scratch comptant pour l’omnium féminin vers 14h30. Elle a quitté le Stab à la fin de la session matinale.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Tom Derache à Roubaix Lille Métropole

Les commentaires sont fermés.