CHAMPIONNATS DU MONDE DE CYCLISME SUR PISTE: LE TITRE POUR GRONDIN AU SCRATCH, L’ARGENT POUR LES POURSUITEURS

Roubaix 2021 2è
Le maillot arc-en-ciel pour Donovan Grondin (photo FFC)

La 2ème journée de compétition a fait monter la compétition en puissance, aux championnats du Monde de cyclisme sur piste Roubaix 2021. Le public était plus nombreux que la veille. Et il a vibré aux performances des Français. La sélection tricolore décroche deux médailles: en or pour Donovan Grondin sur le scratch. L’argent pour les poursuiteurs avec les deux Roubaisiens Valentin Tabellion et Thomas Denis.

La journée avait commencé en douceur. Le temps fort de la matinale, c’était le keirin masculin. Sébastien Vigier et Rayan Helal représentaient la France. Le « local » Tom Derache non, alors qu’il vient d’être sacré vice-champion d’Europe de la spécialité. Le staff technique de l’équipe de France a ainsi expliqué ce choix un peu surprenant. En fait, les deux sélectionnés de Tokyo étaient aussi retenus d’office pour Roubaix 2021. La performance de Tom Derache n’a rien changé.

En revanche, le Lillois était sélectionné pour le kilomètre. Mais le sprinter nordiste ne pratique pas cette discipline habituellement. Il ne se sentait pas prêt pour s’aligner sur cet effort très spécifique. Il a préféré renoncer. La place a été proposée au Roubaisien Valentin Tabellion, déjà finaliste de la poursuite par équipes.

Rayan Helal en finale du keirin

Lors des qualifications du keirin, Helal et Vigier ont été battus au premier tour. Ils ont dû passer par les repêchages. Les deux Français ont facilement gagné leur série et se sont qualifiés pour le 2ème tour. Un second tour difficile. Rayan Helal se qualifie en prenant la 3ème place de son groupe derrière le Néerlandais Lavreysen et le Trinidadien Thomas Paul.

Sébastien Vigier en revanche a été éliminé. Parti en 6ème position, le Français a été contraint de faire l’extérieur et n’a pas pu remonter dans cette série remportée par l’autre crack néerlandais Jeffrey Hoogland. Vigier termine 5ème.

Mathilde Gros a nettement dominé la Russe Voinova en 1/8ème de finale de la vitesse (photo FFC).

Les filles, elles, disputaient le tournoi de vitesse. Mathilde Gros, native du Pas-de-Calais même si elle n’y a pas vécu, a réalisé le 4ème temps des qualifications en 10″633.

En 1/8ème de finale, la Française affrontait ainsi la Russe Anastasia Voinova. Nettement plus véloce, Mathilde Gros a largement dominé son adversaire en la débordant par l’extérieur. Elle se qualifiait ainsi pour les 1/4 de finale disputés le soir. L’Artésienne de naissance affrontera la Québecquoise Lauriane Genest dans un duel 100% francophone.

Après sa désillusion des Jeux Olympiques, Mathilde Gros avait à coeur de se racheter dans ces Mondiaux à domicile. D’autant que sa famille nordiste s’était déplacée de Lens. Face à la Canadienne Lauriane Genest, la Provençale a fait preuve de punch dans la première manche remportée en 11″079… Malheureusement, Mathilde va encore craquer mentalement et se relever dans la 2ème. Elle est éliminé dans la belle dans une certaine indifférence car à ce moment-là, les media sont concentrés sur la victoire de Donovan Grondin dans le scratch, et le podium des poursuiteurs.

Donovan Grondin champion à 21 ans

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir la France obtenir son premier titre. Pas le plus attendu. Le médaillé olympique Donovan Grondin ne figurait même pas dans les outsiders. Mais le scratch, c’est la course la plus ouverte. Et la tactique joue beaucoup.

Le Réunionnais a su maîtriser la course en restant dans le peloton. En tête à un tour de l’arrivée, il conserve la tête jusqu’au bout et résiste au retour du Belge Tuur Dens et du Britannique Rhys Britton. A 21 ans seulement, Donovan Grondin obtient son premier titre de champion du Monde.

Le sprint rageur de Donovan Grondin (photo FFC)

 » Je ne réalise toujours pas que j’ai réussi à faire ça », expliquait le nouveau champion du monde à l’issue de sa course. » Le scratch, c’est une course très aléatoire. J’ai essayé de rester dans le peloton. J’ai emmené le sprint de loin. C’était très dur pour tenir. Mais le public était là pour me pousser et j’ai tenu jusqu’à la fin ». Hormis ce clin d’oeil au public, le sprinter de La Réunion a immédiatement pensé à ses parents, présents au Stab. » Ils ont fait le déplacement de 10 000km pour venir me voir courir. C’est bien. »

Après sa médaille de bronze à Tokyo sur l’américaine avec Benjamin Thomas, Donovan Grondin confie: « je suis reparti tout de suite sur la route. Je me suis changé les idées. Aussi, retrouver la piste ici, ça fait du bien. Il me reste encore deux épreuves: l’omnium et l’élimination dimanche. On verra bien ce que ça va donner ».

L’Italien de Cofidis, Elia Viviani, n’a pas été dans le coup et se classe à une décevante 9ème place, dans ces Mondiaux Roubaix 2021.

L’argent pour les poursuiteurs

La finale de la poursuite par équipes constituait le premier temps fort de la soirée. L’équipe de France fraîchement constituée avec Benjamin Thomas, Thomas Boudat, Valentin Tabellion et Thomas Denis, affrontait les Italiens de Filippo Ganna.

Les Transalpins partaient largement favoris. Mais les Français ont fait mieux que résister. Ils précédaient même leurs adversaires de quelques centièmes avant la mi-course. Ils ne tiendront pazs longtemps ce rythme infernal. Thomas Denis est le premier à « sauter », laissant ses équipiers poursuivre à trois devant l’Italie toujours complète. Thomas Boudat explose à son tour dans les derniers tours. L’Italie avec Ganna mais aussi Consonni (le coureur de Cofidis), Bertazzo et Milan s’impose en 3’47″192. L’équipe de France désorganisée termine en 3’49″168.

Thomas Denis s’est sacrifié pour l’équipe (photo FFC).

Malgré cette belle médaille d’argent, les tricolores ne pouvaient pas masquer leur déception.  » On n’a pas de regret car on a vraiment tout donné« , tempérait quand même Benjamin Thomas.  » Mais là, on termine à deux en ayant tout donné. On construit, on apprend peu à peu. C’est notre premier tournoi à tous les quatre. On craque des temps qui ne sont pas mauvais. On parvient à matcher avec les champions olympiques. »

Les Roubaisiens entre joie et déception

Valentin Tabellion lui était plus déçu. » A la base on était venu pour une médaille. Mais là à chaud, je ressens surtout de la déception car depuis que je suis gamin, j’en veux toujours plus. Mais le travail que l’on a fait toute l’année avec l’équipe, avec Steven (Henry, l’entraîneur national) paye déjà. C’est quand même une satisfaction ».

Même mélange de sentiments pour l’autre Roubaisien Thomas Denis, qui s’est sacrifié en fin de course.  » On était dans le match durant trois kilomètres. On a cédé dans le dernier. C’est dommage. Mais c’est encourageant. On sait d’où on vient. Il y a plein de points d’amélioration encore. Mais c’est prometteur pour l’avenir.« 

Vincent Tabellion, Thomas Boudat, Thomas Denis et Benjamin Thomas sur le podium (photo FFC).

La soirée s’est terminée par des résultats moins favorables. Rayan Helal termine 6ème et dernier de la finale du keirin. Une course remportée par le Néerlandais Harrie Lavreysen devant son compatriote Jeffrey Hogland et le Russe Mikhail Jakovlev. Sébastien Vigier lui se classe 10ème.

L’élimination féminine concluait la soirée. La Française Valentine Fortin termine 7ème d’une épreuve remportée par l’Italienne Letizia Paternoster.

Rendez-vous vendredi pour une 3ème journée très attendue de Roubaix 2021 avec notamment l’omnium féminin et le kilomètre départ arrêté. Avant cette troisième journée, la France compte déjà trois médailles: une en or avec Grondin, et deux en argent avec la vitesse et la poursuite par équipes masculines.

ROXANA MARACINEANU EN VISITE VENDREDI A ROUBAIX 2021

Roubaix 2021
Le keirin au Stab de Roubaix jeudi (photo JMD/Sports5962)

La ministre déléguée chargée des sports Roxana Maracineanu vient ce vendredi 22 octobre au Stab de Roubaix assister aux championnats du Monde de cyclisme sur piste, qui ont débuté mercredi.

A l’occasion de cette visite, la ministre procédera à l’installation de la nouvelle coordination du Sport Français à l’International (ex CFSI). L’objectif de cet organisme est de fédérer les énergies pour gagner en influence et en attractivité sur la scène internationale. Ce comité avait permis de poser les fondations de la candidature française pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Il sera réactivé par le ministère chargé des Sports en association étroite avec la diplomatie française et l’ensemble des ministères concernés, le mouvement sportif, les représentants des collectivités et les représentants des entreprises du secteur sport.

Roxana Maracineanu rencontrera avant la délégation française et visitera les installations. Elle donnera ensuite le coup d’envoi de la 3ème journée de compétition de Roubaix 2021. Elle quittera Roubaix en milieu d’après-midi.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 248 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Benjamin Thomas champion du Monde de la course aux points
  2. Bilan Roubaix 2021, les championnats du Monde de cyclisme sur piste

Les commentaires sont fermés.