CYCLISME: TOUT SAVOIR SUR LES CHAMPIONNATS DU MONDE SUR PISTE A ROUBAIX

Les championnats du Monde de cyclisme sur piste ont lieu du 20 au 24 octobre à Roubaix. Le vélodrome couvert (le Stab) accueillera cet évènement tout à fait exceptionnel. Les meilleurs spécialistes mondiaux, de la piste, tous présents aux Jeux Olympiques de Tokyo cet été, seront là pour une « revanche », mais surtout, l’ouverture d’une nouvelle olympiade réduite à trois ans. Une équipe de France ambitieuse, avec plusieurs régionaux, se présente quelques jours après un bon parcours aux championnats d’Europe. Présentation.

Moins de trois semaines après un Paris-Roubaix inoubliable, la cité lainière retrouve un autre grand évènement cycliste de portée mondiale. Mais dans un registre très différent. On passe cette fois des pavés à la piste, pour ces Mondiaux sur piste totalement imprévus il y a trois mois encore. Roubaix a remplacé au pied levé la ville d’Achgabad au Turkménistan, toujours fortement touché par la pandémie.

Retour au Stab pour les Mondiaux sur piste

Les meilleurs pistards mondiaux sont donc présents dans le Nord durant cette semaine qui marquera l’Histoire cycliste dans notre région. Il y a peu de chance de revoir des championnats du Monde au Stab, vu la capacité insuffisante d’accueil du public. Roubaix bénéficie d’une dérogation de l’Union cycliste internationale (UCI), et de l’indisponibilité du vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines (transformé en vaccinodrome), pour récupérer l’évènement.

Les 2 et 3 octobre, le vélodrome de Roubaix accueillait la presse internationale pour Paris-Roubaix (photo JMD/Sports5962).

Le Stab a donc la chance unique, et qui ne se représentera sans doute pas, d’organiser les championnats du Monde. Même en cette année olympique, les meilleurs sont là. A domicile, les pistards français ont à coeur de briller. Après des Jeux Olympiques mitigés (deux médailles de bronze), les tricolores ont bien réagi lors des récents championnats d’Europe. Ils ont décroché dix médailles.

Benjamin Thomas avec deux Roubaisiens

La meilleure chance de titre viendra une fois encore de Benjamin Thomas. Le futur coureur de Cofidis a bien préparé son affaire, comme il nous l’a expliqué aux championnats du Monde sur route à Bruges, où il disputait le relais mixte par équipes.

Vidéo. Benjamin Thomas après le relais mixte à Bruges, le 22 septembre.

Le champion de France du contre-la-montre disputera bien, pour commencer, la poursuite par équipes avec les deux coureurs de Xelliss Roubaix Lille Métropole Thomas Denis et Valentin Tabellion. Tous deux l’épaulaient lors du relais mixte. C’était une bonne préparation que les deux Roubaisiens ont poursuivi sur route, lors des Grands Prix de Fourmies, Isbergues et Denain.

Ces compétitions sur route ont permis à Tabellion et Denis de faire du travail foncier qui servira lors de ces Mondiaux. C’est ce qu’explique dans cette interview réalisée en zone mixte à Bruges Thomas Denis.

Vidéo. Thomas Denis, à Bruges, lors du relais des championnats du Monde.

Les spectateurs présents (les places sont limitées) suivront de près les performances des « écureuils » français. Mais hormis eux, ils verront les stars de Tokyo à l’oeuvre sur la piste olympique de 250m réputée pour sa rapidité. Il y aura plusieurs temps forts. La vitesse individuelle et par équipes avec notamment les Néerlandais Harrie Lavreysen et Jeffrey Hoogland , qui dominent la spécialité. Sans oublier le toujours spectaculaire keirin, où le Lillois Tom Derache espère jouer les trouble-fête.

Les Italiens en force

Dans les épreuves d’endurance, les Italiens de Cofidis engagés, Elia Viviani et Simone Consonni auront à coeur de confirmer leurs médailles olympiques. Hormis eux, il y aura d’autres cracks sur route à suivre., lors de ces Mondiaux sur piste. C’est le cas du rouleur italien, plusieurs fois champion du Monde de poursuite Filippo Gana. Mais aussi le Danois Mickaël Morkov ou l’Allemand Roger Kluge, plus connus pour leurs talents de routiers.

Mondiaux cyclisme sur piste
L’équipe de France de poursuite à Roubaix (photo Laurent Sanson)

Les dames ne seront pas en reste avec là aussi la présence des meilleures spécialistes mondiales que le public aura l’occasion de découvrir. Face à cette armada mondiale, les tricolores comptent bien briller. A un an des prochains Mondiaux sur piste qui auront lieu encore en France, à Saint-Quentin-en-Yvelines.

Le Roubaisien Valentin Tabellion attendait ce rendez-vous avec impatience.

Vidéo. Valentin Tabellion à Bruges après le relais mixte par équipes.

Les délégations sont présentes dès ce lundi 18 octobre. Elles pourront s’entraîner deux jours avant d’attaquer la compétition mercredi. Les coureurs sont protégés par une bulle sanitaire qui concerne toute l’organisation.

Cinq jours non-stop

Chaque journée se passe en deux temps. Une session dite « matinale », de 13h à 16h, avec les séries et les qualifications pour les finales. Celles-ci se dérouleront lors de la session du soir, entre 18h et 22h30, selon les jours (voir programme complet ci-dessous).

Le premier temps fort de ces championnats, ce sera mercredi soir avec la cérémonie d’ouverture à 18h, suivie des finales du scratch féminin, et surtout de la vitesse par équipes hommes et femmes. On suivra de près la performance des médaillés français de Tokyo Sébastien Vigier, Rayan Hellal et Florian Grengbo.

Les principaux engagés

Messieurs: Kenny De Ketele (Belgique), Mickaël Morkov (Danemark), Xavier Canellas (Espagne), Ethan Hayter (Grande-Bretagne), Felix Gross, Roger Kluge (Allemagne), Simone Consonni, Filippo Ganna, Elia Viviani (Italie), Jeffrey Hoogland, Harry Lavreysen, Sam Ligtlee (Pays-Bas), Rui Oliveira (Portugal), Denis Dmitriev (Russie), Claudio Imhoff (Suisse), Benjamin Thomas, Thomas Boudat, Tom Derache, Donovan Grondin, Rayan Hellal (France).

Dames: Lotte Kopecky (Belgique), Katie Archibald, Laura Kenny (Grande-Bretagne), Lisa Brennauer, Pauline Gabosch (Allemagne), Elisa Balsamo, Ciara Consonni, Silvia Zanardi (Italie), Kisten Wild (Pays-Bas), Maria Martins (Portugal), Maria Nolovodskaia (Russie), Jennifer Valente (USA), Victoire Berteau, Marion Borras, Mathilde Gros (France).

Le programme des Mondiaux sur piste

Rendez-vous donc cette semaine à Roubaix pour cet évènement planétaire. Même si encore une fois, les places sont chères, au sens propre comme au sens figuré…

Benjamin Thomas et Clara Copponi représenteront l’équipe de France (photo JMD/Sports5962).
A propos de JEAN-MARC DEVRED 925 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Roxana Maracineanu à Roubaix
  2. Bilan Roubaix 2021, les championnats du Monde de cyclisme sur piste

Les commentaires sont fermés.