RUGBY : DANY ANTUNES, UN MARCQUOIS AUX PORTES DE LA COUPE DU MONDE

Rugby Dany Antunés
Dany Antunés lors de Marcq-Arcachon (photo JMD/Sports 5962)

La Coupe du Monde de rugby France 2023 vient de débuter. Un joueur de la région rêvait d’y participer. Et ce rêve existe encore, peut-être… Il s’agit de Dany Antunès. Arrivé cet été à l’Olympique Marcquois Rugby Lille Métropole (OMR), Dany Antunès, originaire de région parisienne a en effet été pré-sélectionné par l’équipe nationale du Portugal, le pays de ses parents. Mais il n’a finalement pas été retenu dans la liste des 33. Néanmoins, il suivra quand même de prêt le parcours des Lusitaniens qui jouent leur premier match samedi 16 septembre contre le Pays de Galles.

Dany Antunès jouait au rugby la saison dernière en Nationale à Cognac. Il a été recruté cette saison par l’OMR comme arrière ou ailier. Ce petit gabarit (1m73, 83 kilos) n’a pas raté ses débuts devant les supporters marcquois puisqu’il a marqué la bagatelle de 21 points, offrant ainsi la victoire à son équipe face à Arcachon (31-26).

Après son arrivée à Lille, il a suivi deux préparations: avec Marcq bien sûr. Mais aussi avec l’équipe nationale du Portugal. Dany Antunès a en effet été appelé par l’équipe nationale de rugby de ce pays qui participe donc à la Coupe du Monde 2023. C’est la 2ème fois pour le Portugal, après 2007 (déjà en France). D’où son appel à des joueurs binationaux qui ont l’expérience d’un championnat professionnel.

Une expérience enrichissante

Dany compte ainsi une quinzaine de sélections avec le Portugal. Il nous a parlé de ce stage lors de la soirée de présentation de l’OMR 2023-2024 au stadium de Villeneuve-d’Ascq.

Vidéo Dailymotion Sports 59/62. Dany Antunés à Villeneuve-d’Ascq le 31 août.

« Je savais que j’étais réserviste sur la première liste de 37 publiée. Après, il y a eu des blessures et j’ai été appelé. J’ai donc fait quatre semaines de stage avec eux. Et aussi une opposition contre l’équipe d’Irlande. Cela restera gravé à jamais… »

Cette préparation internationale lui a visiblement fait beaucoup de bien. Antunès a en effet réussi un grand match face au Bassin d’Arcachon. Auteur d’un essai, deux transformations et 4 pénalités, il marque 21 points à lui seul sur les 31 de son équipe.

Samedi prochain, l’arrière marcquois sera donc devant sa télé pour suivre le match Pays de Galles/Portugal qui aura lieu à 17h45 à l’Allianz Arena de Nice. Ce sera le premier match des Lusitaniens dans la Coupe du Monde 2023. Dany Antunès savait en rejoignant le stage de préparation qu’il ne serait pas sélectionné. Mais même en temps que suppléant, il a quand même joué le match de préparation contre l’Irlande, la nation n°1 au classement mondial. Et donc favorite de la compétition.

Dans un environnement franco-portugais

En tant que réserviste, le néo-Marcquois pourrait quand même être rappelé par le sélectionneur (qui n’est autre que l’ancien ailier international français Patrice Lagisquet), en cas de blessure d’un titulaire. Ce que sportivement il ne souhaite pas. Mais il se tient à la disposition de l’équipe nationale au cas où… Et en attendant, il déclare: « je vais être derrière mes potes qui ont la chance de participer à cette compétition. Et comme tout fan de rugby, je vais aussi regarder un peu tous les matches. » Dont ceux de l’équipe de France, son pays de naissance.

Rugby Dany Antunès
Dany Antunès s’est installé en famille à Marcq-en-Baroeul (photo JMD/Sports 5962)

Mais sur le plan sportif, il pense que le Portugal est en pleine progression. « C’est vrai qu’il y a encore une marge de progression pour nous. Mais au vu de nos qualités athlétiques, on peut poser pas mal de problèmes à nos adversaires. Je ne dis pas qu’on va se qualifier pour les 1/4 de finale. Mais on peut embêter plus d’équipes qu’on ne le pense. Et j’espère qu’ils vont déjouer tous les pronostics. »

Dany Antunès en tous cas n’a pas été dépaysé lors du stage de préparation avec le groupe portugais. Dans le groupe de Patrice Lagisquet figure en effet de nombreux binationaux franco-portugais. Et pas moins de 16 joueurs évoluent dans des clubs français du Top 14, de ProD2, de Nationale et même en Fédérale 1 (en dessous donc de l’OMR). Les Lusitaniens ont ainsi installé leur camp de base à Perpignan.

Un apport intéressant pour l’OMR

Pour se qualifier pour la seconde Coupe du Monde de son Histoire, l’équipe du Portugal a notamment éliminé celle des Etats-Unis, qui a toujours été qualifiée pour le tournoi final. Cette fois, le Portugal évoluera dans la poule C avec l’Australie, le Pays de Galles, les Iles Fidji et la Géorgie. Pas facile. Mais elle pourra jauger son niveau face à la Géorgie, l’équipe la plus à sa portée. Même si cette dernière partira favorite avec plus de vécu en matches internationaux.

En tous cas, le manager de l’OMR, Philippe Caloni, apprécie l’apport de sa nouvelle recrue, qui peut jouer arrière ou ailier. Il souhaite aussi que Antunès puisse avoir une opportunité de jouer cette Coupe du Monde, même si cela ne dépend pas de lui.

« C’est un joueur qui était à Cognac mais qui est passé par Massy. Mon adjoint Marc Champagne le connaissait. On cherchait un joueur comme lui: un vrai attaquant, racé. On l’a trouvé. Nous ne l’avions pas avec nous au mois d’août car il a fait la préparation de la Coupe du Monde avec le Portugal. Mais on espère qu’il pourra jouer un match du Mondial si jamais il y avait un blessé dans l’effectif portugais. »

Passer de la 4ème division française à la Coupe du Monde est une possibilité que le rugby permet. Pour Dany Antunès, ce n’est pas encore fait. Mais qui sait ? Le rêve est toujours permis par le règlement.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1506 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. FOOTBALL : UN RETOUR DIFFICILE DES LILLOISES EN D1 FEMININE SOUS L'OEIL DE HERVE RENARD – SPORTS 59/62

Les commentaires sont fermés.