RUGBY : FRANCE – ALL BLACKS, LE CHOC IDEAL POUR LANCER LA COUPE DU MONDE FRANCE 2023

France All Blacks France 2023
Le Stade de France sera en ébullition comme lors de France-Australie (photo JMD/Sports5962)

La Coupe du Monde France 2023 débute donc ce vendredi par le choc entre la France et la Nouvelle-Zélande (21h15 au Stade de France). Un match idéal pour lancer la compétition. Même si l’on ne peut pas parler de finale avant la lettre, ce duel oppose deux des candidats au trophée William Webb-Ellis. Les sélectionneurs ont choisi leur équipe. Les Bleus s’annoncent confiants, malgré les forfaits de Romain Ntamack et Paul Willemse. Le Stade de France sera en ébullition et tout en bleu pour ce grand match d’ouverture France-All Blacks 2023.

« C’est la plus belle équipe à voir jouer qui fait rêver des générations et des générations », a affirmé d’entrée Antoine Dupont, lors de la conférence de presse. « Depuis que la coupe du monde existe, c’est sûrement l’équipe qui a le plus marqué les esprits avec des joueurs extraordinaires et des équipes extraordinaires. Petit, comme tous les passionnés de rugby, j’admirais cette équipe et les joueurs qui la composaient. Pouvoir les affronter en match d’ouverture d’une compétition en France, toutes les conditions sont réunies pour que ce soit un grand événement. »

Pour le sélectionneur Fabien Galthié, « que rêver de mieux que la Nouvelle-Zélande ? Je l’ai déjà dit, je le répète, c’est une équipe qui n’a pas perdu un match depuis que la Coupe du Monde existe dans la phase de qualification. Jamais. 31 victoires. C’est une équipe qui arrive avec trois titres de champions du monde, c’est une équipe qui vient de gagner la dernière compétition à laquelle elle a participé, c’est-à-dire les Quatre nations. Nous sommes tellement heureux d’affronter cette équipe-là que pour nous, le match de vendredi, c’est une fête, c’est une joie, c’est un grand bonheur. »

Une équipe sans surprise

Fabien Galthié a donc annoncé mercredi l’équipe qui débutera la Coupe du Monde 2023. Une sélection sans surprise compte-tenu des blessés et des incertitudes. Le sélectionneur a apporté deux changements à son XV de départ par rapport à celui qui a battu l’Australie lors du dernier match de préparation en date. Le pilier Reda Wardi est titulaire pour la troisième fois de sa carrière et Yoram Moefana est titularisé au poste de trois-quarts centre pour la huitième fois, pour son 19e test en équipe de France

« On sent un engouement autour de l’équipe de France »

Cameron Woki

Pour tous les joueurs français, jouer un match d’ouverture de la Coupe du Monde 2023, ce sera une première. « On sent un engouement autour de l’équipe de France », explique le 2è ligne Cameron Woki. « Nous sommes très heureux. Nous nous sentons accompagnés et cela nous fait énormément plaisir. Cela nous aide à performer, car nous ne voulons pas décevoir nos familles et le public français. »

On connaît l’importance du premier match. Même s’il n’est pas décisif, il a une importance psychologique très importante. Les deux équipes ont en effet l’assurance de tomber sur un gros calibre en 1/4 de finale. Ce sera l’Afrique du Sud ou l’Irlande, les deux favoris de la compétition. Cela, quelle que soit la place, 1è ou 2è du groupe, pour la France ou les All Blacks, dans ce Mondial 2023.

Eviter le précédent de 2007

Mais on se souvient qu’en 2007, la France avait perdu contre l’Argentine le match d’ouverture. Ce début raté a engendré un parcours galère par la suite. La victoire contre les All Blacks en 1/4 avait « maché » les Français pour la demi-finale contre l’Angleterre. Finalement, les Bleus de Bernard Laporte avaient terminé à une décevante 4è place cette première Coupe du Monde jouée à la maison.

« On s’est préparé pendant quasiment deux mois pour cet évènement » affirme de son côté le demi d’ouverture Mathieu Jalibert. « On se doute aussi que les All Blacks répondront présents demain. Ça va être un bel évènement, une belle affiche. Mais la vérité sera sur le terrain. On a hâte d’y être, très excités parce qu’on sent l’engouement autour de nous et on sait que demain ça va être un grand moment pour nous tous. »

Les Bleus ont effectué un dernier entraînement. C’était ce jeudi midi au Stade de France, pour le traditionnel « captain run ».

L’entrée des joueurs au Stade de France

Le XV de France part légèrement favori pour ce choc. Les All Blacks ont en effet été « corrigés » (7-35) par les Springboks lors du dernier match de préparation. Les Bleus eux ont dominé les Wallabies (41-17), malgré quelques étourderies défensives.

Des All Blacks sereins malgré tout

Mais voilà, les All Blacks ne perdent jamais deux fois de suite. Et ils avaient enchaîné 11 victoires d’affilée avant la déculottée sud-africaine. De plus, ils n’ont jamais perdu lors des 31 matches de poule des 9 précédentes Coupe du Monde. Heureusement, les statistiques sont faites pour être changées. De plus, ce ne sont pas les chiffres, mais les hommes, qui font le match.

« Cela fait deux ans que la France produit du grand rugby »

Ian Foster, sélectionneur de la Nouvelle-Zélande

Le sélectionneur néo-zélandais Ian Foster relativise d’ailleurs l’importance de ce match d’ouverture. « Ça fait deux ans que la France produit du grand rugby, tout le monde a pu assister à la montée en puissance de cette équipe.  On les a vus soumis à la pression, confrontés aux attentes et aux espoirs du public… L’objectif principal, c’est de sortir de la poule et d’atteindre les quarts de finale. On a envie de réussir une grande performance face à la France et de nous faciliter la vie et je suis sûr qu’ils ne pensent qu’à faire la même chose. »

Le groupe de 23 retenu par Ian Foster comporte 12 joueurs qui avaient participé au dernier match face à l’équipe de France, en 2021. Celle-ci s’était imposée 40-25. Ce sera peut-être un avantage mental pour les Bleus.

France - All Blacks
Les All Blacks à leur arrivée à Paris (photo World Rugby)

Un haka très attendu

Un premier temps fort aura lieu déjà avant le coup d’envoi. Ce sera le célèbre haka des All Blacks. Un cri de guerre qui ne devra pas impressionner les Bleus. « Pour l’instant, on n’a rien de prévu », affirme le 3è ligne toulousain François Cros. « Je ne dis pas que d’ici vendredi il n’y a pas quelque chose qui va se décider. C’est un symbole fort, le haka des Blacks. Comme le disait Gabin (Villière), on n’a pas préparé le haka, on a plutôt préparé le match. »

Les 82 000 spectateurs du Stade de France pourront déjà jauger l’état d’esprit des joueurs après ce haka. Ce sera un grand moment d’émotion après la Marseillaise, qui va certainement résonner bien à l’extérieur du stade.

Ce match « historique » sera dirigé par le Sud-Africain Jaco Peyper. Un arbitre très expérimenté puisque ce sera sa 3è Coupe du Monde.

Match d’ouverture de la Coupe du Monde de rugby France 2023: France-All Blacks. Stade de France: vendredi 8 septembre 2023 (21h15).

La composition des équipes

France : Thomas Ramos; Damian Penaud, Gaël Fickou, Yoram Moefana, Gabin Villière; Matthieu Jalibert, Antoine Dupont (capitaine); Reda Wardi, Julien Marchand, Uini Atonio, Cameron Woki, Thibaud Flament, François Cros, Charles Ollivon, Grégory Alldritt  

Remplaçants : Peato Mauvaka, Jean-Baptiste Gros, Dorian Aldegheri, Romain Taofifénua, Paul Boudehent, Maxime Lucu, Arthur Vincent, Melvyn Jaminet

Nouvelle-Zélande : Beauden Barrett; Will Jordan, Rieko Ioane, Anton Lienert-Brown, Mark Telea; Richie Mo’unga, Aaron Smith; Ethan de Groot, Codie Taylor, Nepo Laulala, Samuel Whitelock, Scott Barrett, Dalton Papali’i, Sam Cane (capitaine), Ardie Savea

Remplaçants : Samisoni Taukei’aho, Ofa Tuungafasi, Fletcher Newell, Tupou Vaa’i, Luke Jacobson, Finlay Christie, David Havili, Leicester Fainga’anuku

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1518 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. France All Blacks 2023 présentation – sports 59/62 | Olympic Games 2024
  2. Coupe du Monde France All Blacks 27-13

Les commentaires sont fermés.