RUGBY : L’EQUIPE DE FRANCE PULVERISE LA NAMIBIE… MAIS PERD DUPONT

Rugby France Namibie
Jonathan Danty a fait une rentrée convaincante (photo Pauline Ballet/World Cup via Getty Images)

Sans surprise, la « vraie » équipe de France de rugby a passé un carton à la Namibie (96-0 !). En contrepartie, elle perd son meilleur joueur et capitaine Antoine Dupont, blessé à la machoire (fracture maxillo-zygomatique, selon les premiers examens). Sa présence pour la suite de la compétition est très incertaine. Un nouveau coup dur pour le XV de France déjà privé de son autre star Romain Ntamack, blessé en fin de préparation de cette Coupe du Monde de rugby 2023.

Quelques minutes après la reprise, alors que le XV de France menait déjà 54-0 face à une formation namibienne de niveau fédérale 1 survient l’incident. Un choc tête contre tête avec le capitaine adverse Johan Deysel. Ce dernier est expulsé et prendra un carton rouge. Antoine Dupont lui regagne aussi les vestiaires pour un protocole émotion. Il ne reviendra pas sur le terrain et partira même à l’hôpital subir les premiers examen. Le capitaine de l’équipe de la France souffre en effet de la machoire après ce choc violent.

« On ne peut pas retirer 14 joueurs à la mi-temps »

Fabien Galthié

« Il a subi une fracture maxillo-zygomatique, selon un communiqué de la Fédération publié ce vendredi matin. « Un avis chirurgical a été demandé pour définir la durée de l’indisponibilité. Antoine (Dupont) demeure avec le groupe France. » C’est la (très) mauvaise nouvelle de ce match à sens unique, où tous les titulaires étaient là à l’exception du 3è ligne Grégory Aldritt. Et clairement ce matin, Fabien Galthié doit regretter de ne pas avoir fait tourner l’effectif à la mi-temps. Cela alors que le bonus offensif était assuré depuis longtemps.

Le massacre des innocents

« Que voulez-vous que je dise ?« , confie le sélectionneur après le match. » On ne peut pas retirer 14 joueurs à la mi-temps. Notre plan était d’en retirer un, trois et cinq à la mi-temps, puis le reste à la 55e minute. L’objectif était de donnez à tout le monde un peu de temps de jeu et ne restez pas assis pendant un mois. Les joueurs voulaient et avaient besoin de jouer ». D’où ce choix après la précédente prestation, décevante, face à l’Uruguay à Lille, lors du 2è match.

Auparavant, l’équipe de France a surclassé la pauvre Namibie habituée des cartons en Coupe du Monde. De ce fait, les Bleus ont battu des records: la victoire la plus large de son histoire en Coupe du Monde. Ils ont marqué 14 essais au total, dont un triplé pour Damian Penaud , qui s’est classé troisième dans la liste des buteurs d’essais de tous les temps en France avec son 33e touché, derrière Serge Blanco (38) et Vincent Clerc (34).

« Les essais sont anecdotiques », a déclaré Penaud. « Nous nous sommes bien amusés et nous sommes fiers des gens qui sont venus nous voir, c’est le plus important. » Le centre Jonathan Danty et le flanker Charles Ollivon ont marqué deux essais chacun, tandis que Thomas Ramos a réalisé 12 conversions pour un total personnel de 24 points.

Rugby France Namibie à Marseille
Charles Ollivon et les avants franàais ont laminé le pack namibien (photo Pauline Ballet/World Cup via Getty Images)

L’ambiance était exceptionnelle au stade vélodrome de Marseille. Et le festival offensif offert par les Français a forcément enchanté les 60 000 spectateurs présents. Cela même si on avait l’impression d’assister au massacre des innocents avec ce France-Namibie de rugby.

Deux semaines pour récupérer

Les anciens blessés Anthony Jelonch, Jonathan Danty et Cyrille Baille ont rassuré. Sortis après avoir été touchés, Uli Atonio et Pierre Bourgarit ne souffrent finalement d’aucune blessure sérieuse. Cela, c’est pour les bonnes nouvelles. « Je suis très content« , assure ainsi Baille le pilier. « Je sais qu’il me manque encore du rythme. Ça s’est bien passé. C’était prévu que je joue 40 minutes. Je n’ai pas eu de douleurs, c’est le principal. » Plus de peur que de mal donc pour ces trois titulaires.

« Oui, on a encore l’espoir qu’il continue »

Christian Labit, entraîneur adjoint, à propos d’Antoine Dupont

Les tricolores ont désormais droit à trois jours de repos pour retrouver leurs familles. Le prochain match, c’est en effet dans deux semaines, face à l’Italie. Le temps de panser les plaies. Et peut-être, de récupérer Antoine Dupont pour la fin de la compétition. Ce matin lors du débriefing media, l’entraîneur des lignes arrières Christian Labit s’est voulu résolument optimiste, tout en restant prudent.

« Oui, on a encore l’espoir qu’il continue, c’est pour cela que l’on va se laisser ces deux ou trois jours pour avoir l’avis d’une personne compétente qui nous dira ce qu’il en est exactement. Ce sera ensuite à Antoine et au chirurgien de prendre la décision. On ne peut pas se projeter trop vite. On a trois demis de mêlée, Baptiste Couilloud a fait une excellente entrée hier. Maxime Lucu est avec nous depuis longtemps. On verra. On est tournés vers le match de l’Italie et on ira avec notre meilleure équipe. »

Acceptons en l’augure. Mais après Romain Ntamack, si le forfait de Antoine Dupont venait à se confirmer, on voit mal la France gagner sa Coupe du Monde sans sa charnière magique. Auquel cas, le choix d’aligner tous les titulaires face à la plus faible équipe de ce Mondial sera forcément sujet à critique…

France-Namibie: 96-0 (54-0), match n°18 de la Coupe du Monde de rugby. Stade Vélodrome de Marseille, jeudi 21 septembre 2023.

DUPONT OPERE ET MAINTENU

Les choses se sont finalement accélérer pour Antoine Dupont, dans ce qui devenait presque une affaire nationale. La Fédération française de rugby (FFR) a annoncé par communiqué ce samedi matin: « suite au match entre la France et la Namibie, qui a eu lieu le 21 septembre 2023 à Marseille, Antoine Dupont, le capitaine du XV de France, a subi une fracture maxillo-zygomatique. Un avis chirurgical spécialisé a été demandé pour définir précisément la durée de l’indisponibilité. Antoine Dupont demeure avec le groupe France. »

Une bonne nouvelle assurément. Le capitaine de l’équipe de France est en effet parti dès ce vendredi à Toulouse consulter un spécialiste. Le chirurgien l’a opéré dans la soirée avec succès. Antoine Dupont comme tous les Bleus pourra jouir de ses trois jours de repos avec sérénité.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1608 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.