RUGBY : LILLE DANS LES STARTING-BLOCKS POUR LA COUPE DU MONDE 2023

Coupe du Monde de rugby Lille
Tout est prêt à Lille pour la Coupe du Monde de rugby (photo JMD/Sports5962)

Le grand Evènement sportif de l’année 2023 en France débutera le 8 septembre. Ce sera la Coupe du Monde de rugby, avec un sensationnel France/Nouvelle-Zélande au Stade de France pour commencer. A deux mois du coup d’envoi, le stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq est prêt pour accueillir les 5 matches programmés sur notre territoire. Le directeur du site de Lille pour France 2023, Jérémy Bénages, fait le point sur la Coupe du Monde de rugby pour SPORTS 59/62.

Le compte-à-rebours est commencé pour les organisateurs de la Coupe du Monde de rugby France 2023. La France accueille ainsi pour la 2ème fois les 20 meilleures nations mondiales de rugby. 48 matches seront organisés, dont 5 au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq.

Un comité d’organisation local de la Coupe du Monde de rugby s’est installé à Lille, en décembre 2022. Jérémy Benages est le directeur du site lillois. Avec les permanents qui l’accompagnent, 600 volontaires encadreront les 5 rencontres dans le Nord.

Les derniers ajustements

Nous avons rencontré Jérémy Benages lors de la présentation du Tournoi national des Quartiers à Roubaix (voir ci-dessous). Il a fait le point sur l’organisation à 60 jours du début de la compétition (voir sur Dailymotion SPORTS 59/62).

250 000 spectateurs sont donc attendus pour les 5 matchs joués au stade Pierre-Mauroy. Des spectateurs anglais, belges, écossais… Huit équipes joueront ainsi à la Décathlon Arena, ce qui a nécessité un aménagement du calendrier en concertation avec le LOSC, le club résidant.

« A 60 jours de l’évènement, on est prêt, même s’il reste encore des choses à faire« , explique Jérémy Benages. « On est dans la dernière ligne droite. Il y a de petits ajustements. On connaît maintenant le planning d’entraînement des équipes; leur jour d’arrivée sur le territoire. On cale tout cela. Il y a encore beaucoup d’opérations avec le stade. Mais on est plutôt content. Cela avance dans le bon sens. »

La principale satisfaction, c’est sans doute la billetterie. Toutes les places ont été vendues, même pour Roumanie-Tonga. Mais il reste encore possible d’en trouver grâce à la plateforme officielle de revente. « Nous avons déjà échangé 90 000 billets sur notre plateforme où les places sont revendues au même prix.« 

Pas de fan zone, mais un village du rugby

C’est pourquoi l’équipe du site travaille actuellement sur l’accueil des spectateurs. Il y en aura au total 250 000 durant les 5 jours de match. « Il faut organiser les transports, l’accueil en ville, les hôtels, les commerces, l’habillage pour que la ville et la métropole soient aux couleurs de la Coupe du Monde.« 

« Nous ne voulons pas de séparation des publics »

Jérémy Benage, directeur du site France 2023 de Lille

Malheureusement, il n’y aura pas de fan zone à Lille, contrairement aux autres villes hôtes de la Coupe du Monde de rugby. Du moins en terme de diffusion sur écran géant. La Préfecture s’y est opposée. Mais il y aura quand même un village du rugby sur la Grand’Place de Lille la veille et les jours du match.

Coupe du Monde de rugby à Lille
Jérémy Benage (à droite) à Roubaix lors du lancement du tournoi des quartiers (photo JMD/Sports 5962)

Les organisateurs n’ont pourtant pas de souci sur la sécurité. Le public du rugby est bien différent de celui du football. La convivialité remplace les tensions entre supporters. On s’attend donc à une ambiance festive avec même une certaine fraternité. « C’est ce que nous avons expliqué aux autorités. Notre public est différent et il est mélangé. On ne veut surtout pas de séparation des spectateurs dans les transports, en ville ou au stade. C’est le meilleur moyen de conserver cet état d’esprit. On est sur un public festif, avec beaucoup d’amis, des familles. On est donc plutôt confiant sur l’accueil du public. »

Deux entraînements ouverts au public

Autre information: des entraînements seront certainement ouverts au public avant les matches. Des contacts ont ainsi été pris avec les sélections de l’Uruguay et de la Roumanie, qui vont séjourner un peu plus longtemps à Lille que les autres équipes. Dans ce cas, les entraînements proposés auraient lieu au Stadium de Villeneuve d’Ascq.

Les équipes du site de Lille ont déjà eu droit à leur match test. C’était le 19 novembre dernier, avec le match entre les Fidji et les Barbarians Français. Tout c’était bien passé pour cette répétition générale, qui n’avait pas déplacé la grande foule. Il faudra donc passer la vitesse supérieure car le contexte sera bien différent, dès le 14 septembre. Ce sera le jour du premier des 5 matches à Villeneuve-d’Ascq, avec France-Uruguay, sans la plus belle des 5 affiches, grâce à la présence des Bleus.

Ce sera 6 jours après la cérémonie d’ouverture et le match France/All Blacks. L’acteur Jean Dujardin animera cette cérémonie à laquelle participeront 33 invités et personnalités représentant le savoir-faire français participeront au spectacle.

Le calendrier des matches à Lille

  • France-Uruguay 14 septembre (21h)
  • Angleterre-Chili 23 septembre (17h45)
  • Ecosse-Roumanie 30 septembre (21h)
  • Angleterre-Samoa 7 octobre (17h45)
  • Roumanie-Tonga 8 octobre (17h45)

LE TOURNOI NATIONAL DES QUARTIERS EN PREAMBULE

Tournoi des Quartiers 2023
Ces jeunes d’un centre social de Roubaix ont participé à une initiation mardi (photo JMD/Sports 5962)

Tout un ensemble d’animations vont accompagner la Couper du Monde de rugby en France. Une première opération démarre ce vendredi 14 juillet avec le Tournoi national des Quartiers. Le comité d’organisation France 2023 s’est engagé auprès des jeunes avec cette compétition sponsorisée par TotalEnergies.

6 000 enfants de 8 à 13 ans participent à cette action sociale sur les 10 collectivités hôtes de la Coupe du Monde. Ainsi à Roubaix, les jeunes issus des quartiers populaires disputent un tournoi de rugby à toucher. Une journée de rassemblement regroupera 10 équipes de 12 jeunes, qui ont obtenu le plus de points sur les activations citoyennes et l’intégration des valeurs rugbystiques.

Ensuite, la meilleure équipe de chaque site se retrouvera en Ile-de-France pour la finale nationale. 120 jeunes pourront ainsi assister à la finale pour la 3ème place de la Coupe du Monde de rugby. Auparavant, 940 enfants pourront voir un match sur leur site d’origine. Les internationaux Cameron Woki et Coumba Diallo, eux-mêmes issus des quartiers, sont les ambassadeurs de cette opération.

Après les émeutes des dernières semaines, ce genre d’opération semble plutôt bienvenue.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1572 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Coupe du Monde de rugby à Lille : le point à J-60

Les commentaires sont fermés.