RUGBY: L’OMR ET LE LMRCV CONNAISSENT LEUR POULE DE FEDERALE

rugby l'OMR et le LMRCV

En rugby, l’OMR et le LMRCV sont fixés sur leur poule fédérale dans leurs championnats respectifs. En Fédérale 1 masculine, Marcq, comme Beauvais, ira jouer beaucoup dans le Sud-Ouest. Les Villeneuvoises aussi voyageront dans la moitié sud de la France en Elite féminine.

La saison passée, l’OMR Lille Métropole devait aussi jouer dans le Sud-Ouest pour sa première saison en Fédérale 1 masculine. Las, ce championnat semi-pro s’est rapidement interrompu, à cause de l’épidémie. C’est donc sans surprise que les joueurs, entraîneurs et dirigeants, ont pris connaissance de leur poule ce jeudi.

Comme Beauvais, l’autre club des Hauts-de-France, les marcquois joueront contre La Teste, Floirac, Langon, Limoges, Niort et Périgueux. Mais ils auront aussi des déplacements plus proches à Chartres, Saint-Denis, Drancy et, à un degré moindre, Rennes.

Le championnat de Fédérale 1 masculine

La compétition engage 48 clubs, répartis en 4 poules de 12 équipes.

  • Les 2 équipes finalistes de 1ère Division Fédérale accèdent à la division Nationale
  • Les équipes classées aux 13ème et 14ème places de la division Nationale sont reléguées en Nationale 2
  • Les 22 équipes qualifiées en phase finale de 1ère Division fédérale (16 clubs qualifiés directement en 1/8ème et les 8 clubs vainqueurs des barrages d’accession ) évolueront en Nationale 2 pour la saison 2022/2023
  • Les 16 équipes de 1ère Division Fédérale non qualifiées en phases finales et les 8 équipes perdantes des barrages d’accession évolueront en Fédérale 1 pour la saison 2022/2023 avec les 24 meilleures équipes de 2ème Division Fédérale (aucune relégation sportive)
  • Un championnat des Espoirs Fédéraux est couplé à l’équipe première.
  • Une phase finale est prévue ensuite.

Le comité directeur de la Fédération française de rugby a adopté une refonte des compétitions fédérales, en créant une nouvelle division semi-professionnelle, la Nationale 2 à 24 clubs, la saison prochaine. Ce sera l’objectif de l’OMR d’accéder à cette 4ème division, située derrière le Top 14, la ProD2 et la Nationale à 14 clubs.

Le LMRCV poursuit sa reconstruction

Les joueuses villeneuvoises, elles, ont pu terminer leur championnat Elite, et rester en première division féminine. Pas de changement pour elles. Un championnat à 14 clubs avec deux poules de 7. Le LMRCV affrontera Bayonne, Blagnac, Lyon, Montpellier, Bordeaux et Chilly-Mazarin dans la poule 2.

Le LMRCV continuera à s’appuyer sur son centre de formation (photo JMD)

Sous la direction du tandem Alexandra Pertus et Cyril Fouda, le club métropolitain poursuivra son travail de construction d’un nouveau cycle, après le départ (en retraite) de deux taulières: Laura Di Muzio et Milena Soloch. Le staff continuera à puiser dans son centre de formation 100% féminin monté en collaboration avec le pôle espoir du lycée Beaupré d’Haubourdin.

La principale nouveauté, c’est la création d’une Coupe de France féminine. Les deux clubs résidents continueront à jouer au stadium de la Mel à Villeneuve-d’Ascq. C’est désormais le fief du rugby dans le Nord avec notamment l’accueil de matches internationaux comme le récent France-Angleterre en rugby féminin.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. France-Angleterre en rugby féminin arrêté faute de lumière

Les commentaires sont fermés.