UNE REPRISE MOUVEMENTEE AU LOSC

Les joueurs du LOSC ont retrouvé le domaine de Luchin quelques semaines après la réception du trophée de champion
Six semaines après avoir reçu le trophée de champion, les dogues ont retrouvé le domaine de Luchin (photo JMD)

La reprise au LOSC, c’était jeudi. Mais une reprise des plus étranges lors d’une semaine surréaliste. Le départ annoncé de Christophe Galtier s’est finalement décanté. Mais si le Marseillais s’est rapidement retrouvé sur la Côte d’Azur, Lille attendait toujours son successeur en fin de semaine. Le premier choix du club (Laurent Blanc) s’est désisté. Les dirigeants sont partis sur d’autres pistes, tandis que les joueurs effectuaient leur retour au domaine de Luchin, un mois après leur titre.

Lundi soir, le LOSC annonçait le départ sur son site par ce communiqué laconique. « Le LOSC et l’OGC Nice ont trouvé un accord pour le transfert de Christophe Galtier (54 ans). Arrivé en décembre 2017 sur le banc lillois, Christophe Galtier a contribué à emmener les Dogues au titre de Champion de France en mai dernier.
Le club remercie Christophe Galtier pour la qualité du travail réalisé chez les Dogues. »

Une séparation des plus froides

Pas un mot de plus. On a vu plus chaleureux comme message d’adieu… Mais ces quelques lignes suffisaient à mettre fin au bras-de-fer engagé avec l’OGC Nice pour le « transfert » de Christophe Galtier. Selon certains media, le club champion de France aurait négocié ce départ pour 10 millions d’euros. Mais ce chiffre n’a pas été officiellement confirmé lors de la conférence de presse de présentation tenue par le président niçois Jean-Pierre Rivère, le directeur du football Julien Fournier et bien sûr, Christophe Galtier.

Christophe Galtier lors d’une de ses dernières conférences de presse avec le LOSC (photo JMD)

Sans rentrer dans les détails, l’ex-entraîneur lillois a reconnu une « crispation » dans les pourparlers entre les différentes parties. Et il a expliqué son choix, non sans avoir oublié de rendre hommage à Gérard Lopez, évincé de la présidence du LOSC à la fin de l’année dernière.

 » J’ai une pensée pour Gérard Lopez« , a ainsi déclaré Galtier, » car ce titre lui appartient ». Une pique clairement envoyée à Olivier Létang, le successeur de Lopez, avec qui visiblement Galtier n’a jamais accroché.

 » Nice, c’est le bon projet par rapport à ce que je veux faire… »

Christophe Galtier, nouvel entraîneur de l’OGC Nice

Le coach champion de France s’est surtout expliqué sur son choix de Nice, qui en a surpris plus d’un, vu les sollicitations dont il faisait l’objet. » Passer du champion de France à Nice, je comprends que cela puisse interpeller« , a-t’il ainsi déclaré lors de cette conférence de presse qui avait déplacé de nombreux journalistes. » Mais je sais ce que je veux ici. C’est le bon projet par rapport à ce que je veux faire de la suite de ma carrière ».

Vidéo. Le premier entraînement de Christophe Galtier à Nice

En attendant, le groupe professionnel du LOSC s’est retrouvé jeudi sans les internationaux, sans recrue… et sans entraîneur ! Un mois après avoir fêté leur titre, Les joueurs, apparemment heureux de revenir, sont simplement venus retirer leur équipement, avec le nouveau maillot. Les premiers entraînements devaient être dirigés samedi par Jorge Maciel, l’un des adjoints de Galtier restés à Luchin.

Cela en dit long sur la gestion de la nouvelle équipe dirigeante du club champion de France.

Dans le petit jeu des pronostics sur le nom du successeur, celui de Laurent Blanc a longtemps été cité comme une certitude. Mais finalement, selon ses proches, l’ancien sélectionneur et capitaine des bleus préfère rester au Qatar. Avec un salaire important, et sans la pression d’évoluer en Ligue 1 avec un champion de France qui va certainement subir une » cure d’amaigrissement » au niveau de l’effectif. Laurent entraîne le club de Al-Rayyan depuis décembre dernier.

Claudio Ranieri à la place de Laurent Blanc ?

Actuellement, des discussions auraient lieu avec l’Italien Claudio Ranieri (69 ans). L’ancien entraîneur de Monaco, Leicester (avec lequel il a gagné la Premier League), Nantes et dernièrement, la Sampdoria de Gênes.

A défaut d’entraîneur ou de nouveaux joueurs, le LOSC a présenté cette semaine… son nouveau maillot. Une façon comme une autre d’occuper les supporters. Pour cette opération commerciale, le président Olivier Létang s’est exprimé.

« L’année 2020 a été particulièrement difficile, mais l’amour et le soutien des supporters ont continué à inspirer et motiver les joueurs. Le nouveau kit domicile est sublime et pour nous, ce sera une saison spéciale de jouer en tant que champions au Stade Pierre Mauroy. Nous espérons que les fans apprécieront ces nouvelles couleurs et qu’ils les porteront avec fierté« .

Le nouveau maillot a été présenté sur les réseaux sociaux (photo LOSC)

Pourtant, il y a maintenant situation d’urgence. Les dogues doivent en effet partir en stage de préparation aux Pays-Bas lundi. Avec qui ? La décision devrait tomber ce week-end, selon plusieurs media.

Un premier match amical est prévu le 9 juillet chez les voisins flamands de Waasland-Beveren ’18h). Un deuxième aura lieu le 13 juillet au domaine de Luchin, probablement à huis clos.

Le championnat reprend le 8 août avec un déplacement à Metz, le club de Frédéric Antonetti, qui n’a sans doute pas oublié son éviction du LOSC, à l’arrivée de l’équipe Lopez.

Le calendrier complet du LOSC

Il y aura avant le début de la Ligue 1 le Trophée des Champions le 1è août à Tel Aviv, contre Paris Saint-Germain, le vainqueur de la Coupe de France.

Départ de Soumaré et procès Bielsa

Durant cette semaine mouvementée, le LOSC a annoncé les départ de Adama Soumaoro à Bologne après un prêt satisfaisant pour le club italien vendredi après-midi. Et surtout le transfert de Boubakary Soumaré à Leicester. C’est le 3ème départ important après ceux de Maignan et Galtier. Parallèlement, le conseil des prud’hommes annonçait vendredi le jugement sur le contentieux du LOSC avec son ancien entraîneur Marcelo Bielsa. Selon la Voix du Nord, le coach argentin a été débouté de sa plainte pour licenciement abusif et à fait appel de la décision du tribunal.

Autre bonne nouvelle pour les dirigeants lillois en cette semaine très agitée: la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) a validé le budget du LOSC pour la prochaine saison après l’audition de vendredi. Lille pourra donc recruter sans restriction. Même chose pour le RC Lens qui a obtenu le feu vert du gendarme financier du football français.

Il s’est passé beaucoup de choses dans le club champion de France. Et ce n’est sans doute pas fini…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Gourvennec entraîneur du LOSC: c'est officiel depuis lundi soir
  2. Gourvennec présenté au LOSC: un Breton qui aime le Nord

Les commentaires sont fermés.