RUGBY : TONGA-ROUMANIE, UNE BELLE FIN POUR LA COUPE DU MONDE A LILLE

Rugby Tonga-Roumanie à Lille
Les Tongiens en rouge et les Roumains ont livré un vrai combat (photo World Rugby via Getty Images)

Les Iles Tonga battent la Roumanie 45-24 lors du dernier match de la Coupe du Monde de rugby disputé à Lille. Ce duel sans enjeu a donné lieu à une partie plaisante, entre deux équipes aux styles de jeu opposés. Et même à un match équilibré durant une heure. Ce Tonga-Roumanie conclut en beauté cette série de 5 matches organisés à Lille. Cette période dorée pour le rugby nordiste constitue aussi un vrai succès pour l’organisation locale.

Tonga-Roumanie, c’était l’avant-dernier match de la phase régulière de la Coupe du Monde 2023; mais aussi le dernier de la série à Lille. Un match pour le plaisir, sans aucun enjeu, entre deux équipes éliminées avant ce dernier duel. Seul objectif: terminer sur une bonne note par une victoire dans un groupe B trop relevé pour ces deux équipes. Malgré tout, le stade Pierre-Mauroy a encore fait le plein pour cette rencontre pourtant la moins attractive des cinq jouées dans le Nord. Les spectateurs présents ont notamment apprécié le « Sipi Tau« , le cri de guerre des Tongiens. Tout comme celui des Samoans la veille contre l’Angleterre.

45 042 spectateurs présents pour la « der ». C’est plus que pour Angleterre-Chili ! Et ceux-ci ont été récompensés par un match fort agréable, et serré jusqu’à l’heure de jeu.

Le début tonitruant des Tongiens

Les Tongiens partaient favoris. Ils le confirment en marquant trois essais  par Solomone Kata (11e), George Moala (15e) et Afusipa Taumoepeau (22e), tous transformés par leur ouvreur William Havili. A chaque fois grâce aux envolées de leur ligne de 3/4. Mais les Roumains, grâce à leur d’avants, se révoltent et marquent deux fois avant le repos, grâce à Cristi Boboc (30è) et Florin Surugiu (39è). Si bien qu’à la mi-temps, le match est totalement relancé malgré le mince avantage (21-17) des hommes du Pacifique.

Ce duel reste équilibré après la reprise. A l’essai des « Aigles de Mer » (surnom des rugbymen Tongiens) réplique celui des « Chênes » Roumains marqué par Marius Simionescu. Le score reste serré 28-24, et il y a toujours match. Mais passée l’heure de jeu, les îliens réussissent trois superbes envolées (66e, 71e et 77minutes) qui leur permettent de s’imposer 45-24.

Avec dix essais marqués, le public à majorité anglaise, s’est régalé. Les Tongiens sauvent l’honneur face à des Roumains qui ont offert un autre visage que lors des trois déroutes précédentes.

C’est sur ce match spectaculaire que la série lilloise a pris fin. Le public, joyeux, est resté un moment pour chanter « Sweet Caroline », comme la veille. La fête du rugby s’est achevée sur une note de nostalgie. Et on a senti les Volontaires lillois de France 2023 émus après cette ultime prestation. Ceux-ci ont été à la hauteur de l’évènement.

Rugby Tonga Roumanie à Lille
Les Tongiens ont fait le spectacle au stade Pierre-Mauroy (photo World Rugby via Getty Images)

Le stade Pierre-Mauroy a vibré durant ces cinq matches qui resteront certainement gravés dans les mémoires de ceux qui ont eu la chance d’être présents. Maintenant, le LOSC va reprendre possession des lieux, avec une pelouse qui n’a pas été tant massacrée que cela…

Les réactions

Eugen Apjok, sélectionneur de la Roumanie. « Aujourd’hui, clairement, on attendait plus de ce match. Il y avait beaucoup d’espoir. Malheureusement, on n’a pas réussi à gagner aujourd’hui. C’était notre objectif. On a réussi à marquer trois essais, mais on a commis trop d’erreurs individuelles et collectives, sans toutefois jamais baisser les bras. On a gardé l’espoir jusqu’en début de deuxième mi-temps, où l’équilibre s’est rompu. »

Ovidiu Cojocaru, capitaine de la Roumanie. « Je tiens tout d’abord à féliciter mes coéquipiers pour leur engagement, ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient. On voulait dominer en mêlée et dans les mauls, c’est la colonne vertébrale du rugby roumain, c’est dans notre tradition. Il est clair qu’on a besoin d’améliorer notre condition physique, tout l’aspect physique de notre jeu. Ça va être crucial si on veut affronter de grosses équipes. »

Rugby Tonga-Roumanie à Lille
Le demi de mêlée Marius Simonescu a marqué le 3è essai de la Roumanie (photo World Rugby via Getty Images)

Toutai Kefu, sélectionneur des TongaJe savais que si on appliquait ce qu’on fait à l’entraînement, on arriverait à produire notre meilleure performance. Ce soir, c’était probablement notre meilleure performance de la compétition. »

Georges Moala, meilleur joueur du match. « Les gars sont allés puiser dans leurs ressources. Je suis vraiment très heureux, ils ont fait un super match. C’était une rencontre très physique et c’est un vrai bonheur de finir sur une victoire. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Tonga Roumanie à Lille : 45-24

Les commentaires sont fermés.