SKI ALPIN : ALEXIS PINTURAULT CHAMPION DU MONDE DU COMBINE A COURCHEVEL !

Courchevel Alexis Pinturault
Alexis Pinturault ici à Kitzbuhel est champion du monde chez lui (photo Erich Spiess/Red Bull Content Pool)

Le Français Alexis Pinturault est devenu champion du Monde du combiné alpin à Courchevel. C’est la 2ème fois de sa carrière, après Are (Norvège), en 2019. Le Haut-Savoyard a dominé cette première épreuve masculine dans ces championnats du Monde organisés en France, à Courchevel et Méribel, du 6 au 19 février. Vainqueur du super G le matin, Pinturault a conservé de l’avance sur le tenant du titre, lAutrichien Marco Schwarz, parti juste derrière lui dans le slalom spécial. Il lance ainsi idéalement l’équipe de France dans ces Mondiaux disputés à domicile.

Il est arrivé discrètement à Courchevel, la station où il a grandi et découvert le ski alpin. Pas de podium ni de grande performance avant ces Mondiaux « à la maison ». Mais Alexis Pinturault a visiblement su se préparer pour être présent le Jour J. En tous cas, ce combiné qui est son épreuve favorite, s’est déroulé à la perfection.

Le Français de 31 ans réalise le meilleur temps du super G le matin devant quelques uns des meilleurs spécialistes mondiaux de vitesse. Mais il ne possédait cependant que 6 dixièmes d’avance sur Marco Schwarz, plus efficace en slalom spécial cette saison.

Un slalom piégeux, mais bien maîtrisé

Parti en première position de la manche de slalom sur un parcours piégeux, Pinturault va se battre avec la piste. Mais arriver en bas sans encombre. Derrière lui, Marco Schwarz part pour réussir un meilleur temps. Alors qu’il possédait 40 centièmes d’avance au dernier pointage intermédiaire, l’Autrichien commet une faute à quatre portes de l’arrivée. Une erreur fatale car Schwarz échoue à 10 centièmes de Pinturault, qui exulte une première fois. Tout comme le public venu nombreux encourager l’enfant du pays.

Les autres skieurs dangereux, spécialistes du slalom, vont tous échouer (Haaser, McGrath, Meillard). Voire sortir de piste comme le Suisse Justin Murisier. Lorsque ce dernier abandonne, Alexis Pinturault peut se réjouir. Il sait qu’il sera champion du Monde du combiné, quatre ans après Are.

C’est avec une satisfaction contenue que Alexis Pinturault a accueilli ce 2ème titre mondial à Courchevel, au micro de France Télévisions. « Pour moi, ça fait bientôt deux ans que j’ai les championnats du monde à Courchevel en tête. Je fais une saison, où je sens que j’ai du bon ski, mais où je fais jamais partie des meilleurs. Aujourd’hui, il y a un peu tout qui s’emboîte et je viens chercher ce titre à la maison. »

Souvent en effet, le Savoyard a craqué dans les grands rendez-vous internationaux, où on l’attendait. C’était le cas aux derniers Jeux Olympiques de Pékin. Là, après un début de saison mitigé, on ne l’attendait pas. Ce qui lui a permis de se livrer à fond, sans la pression habituelle. Et le résultat est au bout. La médaille d’or, dans une discipline qui va certainement sortir du programme olympique.

Septième médaille mondiale pour Pinturault

Au final, Alexis Pinturault réalise le 3è temps de la manche de slalom, derrière Atle Lie McGrath (Norvège) et Loïc Meillard (Suisse). Mais au classement combiné il termine bien premier et médaille d’or, devant les Autrichiens Schwarz et Haaser. Du beau travail. Les autres Français (Niels Allègre, Brice Giezendanner) n’e’ont pas participé au slalom et ne sont donc pas classés; alors que Cyprien Sarrazin avait déclaré forfait le matin.

Courchevel Alexis Pinturault
Deuxième titre mondial pour Alexis Pinturault en combiné (photo Erich Spiess/Red Bull Content Pool)

Depuis les Championnats du monde de Vail-Beaver Creek (USA) en 2015, Alexis Pinturault est toujours revenu des Mondiaux avec au moins une médaille. Sur les cinq derniers Championnats du monde, le skieur français a ainsi récolté le bronze en géant en 2015, l’or en Team Event en 2017 à Saint-Moritz (Suisse), l’or en combiné et le bronze en géant à Are (Suède) en 2019, le bronze en super-G et l’argent en combiné en 2021 à Cortina d’Ampezzo (Italie). Et pour terminer, l’or en combiné ce mardi 7 février 2023 à Courchevel.

Pinturault lance ainsi idéalement ses Mondiaux pour lui et l’équipe de France. Il peut viser une nouvelle médaille dès jeudi dans le super G, où il a brillé aujourd’hui.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1613 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.