TENNIS : LE 27 MAI RESTERA LE NADAL DAY A ROLAND-GARROS

Rafael Nadal Zverev
Rafael Nadal a sans doute fait ses adieux à Roland-Garros (photo Fred VdB)

A Roland-Garros, Jean-Marc Devred

Raphaël Nadal a sans doute joué son dernier match à Roland-Garros, dans le cadre des Internationaux de France. La star espagnole a en effet été battu au premier tour par l’Allemand Alexander Zverev en 3 manches et 3 heures (3-6, 6-7, 3-6) à l’issue d’un match de qualité. Nadal espère maintenant revenir à Roland-Garros pour les Jeux Olympiques. Mais il se laisse encore un temps de réflexion pour l’année prochaine. En tous cas, ce match entre Rafael Nadal et Alexander Zverev a suscité une énorme effervescence tant au niveau du public que des media, sur le court Philippe Chatrier.

On a rarement vu cela au centre des media de Roland-Garros. La tribune de presse du Chatrier était prise d’assaut pour voir le match Nadal-Zverev, l’affiche de la journée, et de ce premier tour. Il a fallu que l’organisation fasse « le ménage » pour installer tous les journalistes accrédités pour le tournoi. Personne ne voulait manquer ce que l’on pressentait être la dernière apparition du Majorquin dans le Grand Chelem français.

L’arrivée triomphale de Nadal sur le court Philippe Chatrier

L’affiche il est vrai était alléchante. D’un côté le n°4 mondial, champion olympique à Tokyo et vainqueur de 21 titres ATP. De l’autre la légende de la terre battue, et du tennis tout court, avec ses 14 victoires à Roland-Garros en 19 participations. Le match Nadal-Zverev a tenu toutes ses promesses, même si Rafa n’a pu résister au « panzer » allemand, auteur d’une prestation impressionnante sur le mode « force tranquille ».

Zverev impressionnant face à Rafael Nadal

Zverev a facilement enlevé la première manche 6-3 en 50 minutes. Mais il a dû ensuite sortir son meilleur jeu, pour dominer un Nadal auteur de beaux coups, et totalement soutenu par le public du court central. Le géant allemand est poussé au tie-break dans la 2è manche, qu’il gagne finalement 7-6 en 1h05. Nadal prend même le service de son adversaire dès le début du 3è set, qu’il va mener jusqu’à 3-2, avant de perdre les 4 jeux suivants (3-6 en 1h02).

Rafael Nadal adieux Zverev Roland-Garros
La cohue dans la tribune de presse à Roland-Garros (photo JMD/Sports 5962)

Rafael Nadal s’incline donc avec les honneurs face à un Alexander Zverev tout simplement supérieur. Ce dernier a rendu hommage à son adversaire, qui a été chaleureusement applaudi par le public acquis à sa cause. Le champion majorquin a longuement parlé sur le court, puis en conférence de presse où la grande salle des media avait à nouveau fait le plein pour ce qui restera certainement le « Rafael Nadal Day ».

Bien que déçu de sortir au premier tour, Rafa se montrait réaliste. « Si c’est la dernière fois que je joue à Roland-Garros, je suis en paix avec moi-même. J’ai fait tout ce qui était possible pour être prêt pour ce tournoi et ce, depuis près de 20 ans. »

Rendez-vous aux Jeux Olympiques

Il espère revenir dans trois mois pour les Jeux Olympiques. « Mon état d’esprit, c’est que je suis prêt à jouer jusqu’aux Jeux Olympiques. Ensuite, je verrai comment je me sens sur différents plans au niveau de la motivation personnelle, au niveau corporel, physique et au niveau tennistique également. Je verrai s’il est sensé ou pas de continuer à jouer. »

Rafael Nadal n’exclue donc pas de poursuivre sa carrière après les Jeux. Néanmoins, on sent dans son ton qu’il n’y croit pas vraiment. Et qu’il retarde tant qu’il peut ce choix qu’il redoute: arrêter définitivement cette carrière magnifique qui en fait peut-être le plus grand joueur de l’histoire du tennis.

Et il déclare finalement ce qui fait un peu office de testament. « J’ai eu beaucoup plus de réussites que ce que j’aurais pu imaginer. Est-ce que j’ai eu des blessures ? Oui. Est-ce que j’ai eu des moments difficiles ? Oui, mais de l’autre côté j’ai traversé des expériences fantastiques et j’en suis très heureux. Je me sens chanceux. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1627 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.