TENNIS : LE TC LOON-PLAGE CONCLUE VICTORIEUSEMENT EN PRO A MASCULINE

Pro A Loon-Plage
L'équipe du TC Loon-Plage victorieuse de Quimperlé (photo JMD/Sports5962)

C’était déjà ce samedi 3 décembre la fin de la phase régulière des championnats de France Interclubs chez les hommes. Le TC Loon-Plage, finaliste l’an passé, s’impose facilement face à Quimperlé (5-1) lors de cette 5ème et dernière journée de Pro A. Un victoire qui ne sert à rien dans la mesure où l’équipe nordiste était déjà assurée de son maintien. Mais qui rate de peu la finale car Boulogne-Billancourt a gagné de son côté (2-4) face au CT Clermont (de l’Oise). Les Banlieusards parisiens iront donc en finale dans une semaine à Créteil disputer le titre contre Blanc Mesnil, vainqueur de la poule A. Mais les Loonois ont réalisé un championnat satisfaisant.

Pour cette campagne 2022-2023, le TC Loon-Plage était en effet privé des services de Lucas Pouille, un peu en dehors du tennis actuellement. Et aussi de sa recrue de l’année Constant Lestienne, blessé au mollet, et qui revenait ce samedi contre Quimperlé. L’Amiénois a signé son arrivée tardive par une victoire un peu laborieuse contre le Hongrois Szombor Piros 7-6, 6-4.

Le retour de Constant Lestienne

 » C’est la première fois que je jouais depuis quatre semaines et demi », rapportait l’Amiénois après sa victoire. « Aussi, je suis content d’avoir joué sans douleur. Mais j’ai forcément un grand regret de ne pas avoir intégré les interclubs dès le début avec Loon-Plage. Les matches par équipes, c’est ce que j’aime le plus dans l’année. C’est donc un pincement au coeur. Mais je n’étais pas prêt. Il ne fallait pas que je prenne de risques avec mon mollet. Mais c’était quand même agréable de pouvoir jouer le dernier match à la maison. »

Vidéo SPORTS/5962-TennisActu. Constant Lestienne à Loon-Plage.

Le Picard va pouvoir préparer maintenant la campagne australienne. Son nouveau rang mondial (64è) lui permettra d’entrer directement dans le tableau final de l’Open d’Australie, à l’issue d’une saison 2022 sensationnelle pour ce joueur de 30 ans.

Juste avant lui, son équipier anglais Liam Broady avait battu le Russe de Quimperlé Alexeï Vatutine (6-4, 6-3). Et après, le Suisse Henri Laaksonen s’est débarrassé facilement du jeune Breton Evan Furness 6-3, 6-1. Avant que le Néerlandais Botic van de Zandschulp (35è mondial) gagne plus difficilement 7-5, 6-4 face à Emmanuel Guignard.

Un succès confortable pour terminer

Après les simples, Loon-Plage menait 4-0 et avait déjà assuré la victoire lors de cette dernière journée de Pro A. Les doubles ne changeront donc pas grand-chose. La paire locale Broady-Hoang s’impose en effet 6-0, 6-3 face à Piros-Vatutine. Petite déception pour terminer: la paire belge Sander Gille- Joran Vliegen, pourtant en vedette à Roland-Garros, s’incline face au double de Quimperlé Arends-Pel 6-7, 4-6. Le TC Loonois termine donc la journée et le championnat par une large victoire 5-1 devant son public.

Mais comme le TC Boulogne-Billancourt obtenait le match nul 3-3 contre Bressuire, le TCBB termine 1è de la poule B et se qualifie pour la finale qui l’opposera le 10 décembre au vainqueur de la poule A Blanc Mesnil ST.

Le club de Lucas Pouille termine donc 3ème de la poule A et réalise son objectif: un maintien confortable, même s’il pouvait espérer mieux. Le président Etienne Duvette dressait néanmoins un bilan satisfaisant de ce championnat, le deuxième en Pro A. « Le niveau est très élevé. Constant Lestienne s’est blessé et est revenu tard. Lucas Pouille faisait lui une pause tennis. Mais c’est le lot de tous les clubs. Cependant, grâce à la fidélité des joueurs comme Botic qui enchaîne sa 6ème saison chez nous, il y a une cohésion d’équipe qui fait que les joueurs ont envie de venir ici. C’est ce qui fait notre force. »

Le titre pour objectif à Loon-Plage

Sur la formule du championnat, le président loonois s’avoue satisfait du calendrier qui permet de conserver les joueurs et de mettre les installations sur une période courte. Seul regret: l’instauration du super tie-break dans toutes les 3èmes manches, en simple comme en double. « Cela écourte des matches et évite des rencontres trop longues. Mais cela gâche le plaisir des 3èmes sets. Plus de 50% des matches se terminent au super tie-break ». Ce qui peut fausser en partie les résultats, un peu à l’exemple des tirs au but au football.

Pro A Loon-Plage
Le Néerlandais Botic van de Zandschulp a confirmé son rôle de n°1 (photo JMD/Sports5962)

Grâce au soutien de la commune de Loon-Plage et de la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD), le club compte bien poursuivre en Pro A pour pouvoir gagner le titre. Car payer des joueurs de ce niveau coûte cher. « Si nous gagnons ce championnat, nous pourrons alors nous poser la question de l’avenir. Soit continuer comme cela ou se lancer dans l’organisation d’un grand tournoi. On verra, mais pour l’instant, nous avons toujours envie d’y aller », conclue Etienne Duvette.

Tout comme Loon-Plage, le RC Arras se maintient en Pro A masculine. Cela malgré sa défaite à Nantes (4-2) contre le SNUC. Mais c’est bien le club nantais qui descend en Pro B. Le club de tennis de Clermont, dans l’Oise, termine lui 3ème de la poule A après sa défaite (2-4) contre Blanc Mesnil. Il y aura donc bien trois clubs des Hauts-de-France en pro A en 2023. Peut-être quatre si Saint-Amand TC Porte du Hainaut venait à remonter.

Le championnat de Pro A masculine prendra donc fin samedi 10 décembre par la finale à Créteil entre le TC Boulogne-Billancourt et Blanc Mesnil ST. Une affaire 100% francilienne…

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1017 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Pro A Loon-Plage se maintient en Pro A de tennis – SPORTS 59/62 | Sports 365

Les commentaires sont fermés.