TENNIS – LE TC LOON-PLAGE RATE LE TITRE PAR ÉQUIPES POUR DEUX POINTS

Interclubs Lucas Pouille
Lucas Pouille rate le titre de peu (photo JMD/Sports 5962)

Énorme désillusion pour Loon-Plage en finale des Interclubs de PRO A masculine. Le TC Loonois s’incline au bout du suspense lors du super-jeu décisif face au TC Boulogne-Billancourt pourtant diminué. Malgré un Lucas Pouille solide et bien appuyé par Antoine Hoang, le club nordiste perd donc 3-4 sa seconde finale en trois ans. Mais cette fois, il y a des regrets tant le titre semblait si proche.

Deux après, le TC Loon-Plage rejouait ce 1è samedi de décembre une finale de PRO A, la première division des championnats de France de tennis par équipes, encore appelés Interclubs. Cette fois, cela se passait à Toulouse, face au TC Boulogne-Billancourt. L’objectif, après l’échec de 2021 face au Stade Toulousain, était bel et bien le titre. Pour cela, le club maritime avait récupéré une partie de ses meilleurs joueurs.

5 matches, 5 victoires: c’est le bilan impressionnant du TCLP lors de la phase de poule. Les Loonois ont tout gagné, et cela malgré l’absence de plusieurs cadres lors des deux dernières rencontres. Pour cette finale, Etienne Duvette le président, et Christophe Zoonekynd le capitaine, ont rappelé leur n°1 Botic van de Zandschulp. Le Néerlandais, 51è mondial à l’ATP, était disponible après avoir disputé la Coupe Davis la semaine dernière. Mais pas l’Anglais Liam Broady, ni le double belge Gille-Vliegen. Mais avec les Français Constant Lestienne, Antoine Hoang et Lucas Pouille, plus le double allemand Jebens-Frantzen, Loon-Plage présentait quand même une belle équipe.

Lucas Pouille lance bien Loon-Plage

Il le fallait bien car en face, le TCBB venait aussi avec une solide formation. Mais un absent de marque: Harold Mayot, « pas autorisé à jouer« , dira sobrement le capitaine francilien Sébastien Nicolescu, lors de la présentation. Le n° 21 français était en effet inscrit dans un tournoi challenger aux Canaries, et l’ATP a opposé son veto. Mais avec Arthur Rinderknech, l’Italien Mattia Bellucci, le Slovène Alyaz Bedene, et le Français Jonathan Eysseric, Boulogne-Billancourt s’annonçait pourtant redoutable. D’utant que cette finale se jouait sur terre battue.

En ouverture, Lucas Pouille affrontait ainsi Jonathan Eysseric. Ce dernier, qui devait faire le double, ne s’attendait pas à s’aligner en simple. L’ancien champion du monde junior retombé en 2è série, a souffert face à l’ancien 10è mondial. Lucas Pouille était en effet très concentré dans ce match des n°4. Régulier au service et percutant en coup droit, le Nordiste breake d’entrée le Parisien et remporte aisément la première manche 6-1 en 25 minutes.

Dans le second set, Eysseric joue plus long, et prend même le service de Pouille au 4è jeu. Ce dernier est même en danger sur son service, face à un adversaire plus offensif. Mais Pouille gère bien la fin de la partie et gagne la manche 6-3 en 29 minutes, sur la 2è balle de match. Il apporte ainsi le premier point au TCPL à l’issue d’une prestation très sérieuse, et sans émotion.

Lestienne et Van de Zandschulp déçoivent

Douche écossaise pourtant dans le match suivant, celui des n°2, entre Constant Lestienne et Mattéo Bellucci. L’Amiénois s’orientait pour une victoire tranquille en menant 5-2 dans la première manche. Mais il se relâche inexplicablement. Il concède trois jeux d’affilée et l’Italien remporte cette 1è manche au tie-break.

Constant fait du Lestienne. Il réagit en remportant assez facilement avec le gain de la 2è manche (6-2). Le match se joue donc au super jeu décisif, dominé par un Bellucci plus… constant et plus combatif, 10-3. Boulogne-Billancourt égalise donc.

Les supporters loonois, venus en nombre de la Côte d’Opale malgré le long déplacement, retrouvent la voix quand Antoine Hoang ramène le 2è point au TCLP. Le n°3 du club bat le Slovène Bedene, là aussi après un duel acharné: 6-3, 3-6, 10-7. Antoine confirme ainsi son énorme performance individuelle dans cette campagne d’Interclubs.

Mais douche froide à nouveau dans le dernier simple, entre deux joueurs du top 60: Botic van de Zandschulp (51è), et Arthur Rinderknech. A l’issue d’une féroce bataille, l’Amsteldamois, un peu malade, s’incline dans le super tie-break (6-2, 4-6, 7-11). Une énorme déception pour les dirigeants et les supporters loonois. A l’issue des simples, les deux finalistes sont à égalité 2-2. Tout va se jouer dans les doubles.

Le premier oppose le double improvisé Pouille-Lestienne à Rinderknech-Bedene. Les deux Nordistes, qui n’ont pas l’habitude de jouer ensemble, vont s’arracher pour s’imposer 6-2, 7-6, à l’issue d’un jeu décisif gagné 6 points à 4. Le Chti et le Picard placent leurs équipiers allemands Jebens et Frantzen, deux spécialistes du double, sur la voie royale.

Des doubles décisifs et inattendus

Et pour la 3è fois de la journée, nouvel échec au moment de conclure. Le double allemand, jusqu’alors invaincu, s’incline là aussi au super tie-break après deux manches partagées contre le duo francilien Eysseric-Bellucci (3-6, 6-3, 6-10). Une vraie déception alors que les Loonois semblaient avoir fait le plus dur.

Le message de Lucas Pouille

Comme l’an passé, il faut donc recourir au super-jeu décisif pour attribuer le titre. Durant la coupure, les équipiers et leur capitaine composent le double qui jouera ce super tie-break. Logiquement, les deux doubles vainqueurs sont alignés. Mais pour la 3è fois de la journée, Mattéo Bellucci, le héros de cette finale, remporte ce mini match final. Associé au vétéran Jonathan Eysseric (33 ans), il prend le dessus sur Lucas Pouille et Constant Lestienne. Menés 2-8, les deux Nordistes vont effectuer une incroyable remontada à 8-8 !

Un retour euphorique qui ne suffira pas car le duo loonois perd les deux derniers points. Score final: 8-10. Il est 20 heures quand prend fin cette finale par équipes commencée à 10h ! Plus long que la Coupe Davis ancienne formule. Le TC Loon-Plage est donc battu de deux petits points par le TC Boulogne-Billancourt venu pourtant avec seulement 4 joueurs.

Finale Interclubs
LE TCBB est champion de France de PRO A pour la 1è fois (photo Cédric Lecocq/FFT)

Le TCPL rate à nouveau le titre de PRO A, à l’issue de cette finale des Interclubs assez incroyable. Mais cette finale là, contrairement à celle de 2021, laisse beaucoup de regrets. Les deux chefs de file du club sont passés à côté de leur simple. Mais on leur en voudra pas tant ils ont réalisé une belle campagne avec le TCLP.

Finale des Interclubs PRO A

  • Lucas Pouille (TCLP / Jonathan Eysseric (TCBB): 6-1, 6-3
  • Constant Lestienne (TCLP) – Mattéo Bellucci (TCBB):
  • Antoine Hoang (TCLP / Alyaz Bedene (TCBB): 6-3, 3-6, 10-7
  • Botic van de Zandschulp (TCLP) / Arthur Rinderknech (TCBB): 6-2, 4-6, 7-11
  • C.Lestienne-L.Pouille (TCLP) / A.Rinderknech-I.Bedene (TCBB): 6-2, 7-6
  • H.Jebens-C.Frantzen (TCLP) / J.Eysseric-M.Bellucci (TCBB): 3-6, 6-3, 6-10
  • Super jeu décisif: C.Lestienne-L.Pouille / J.Eysseric-M.Bellucci: 8-10
  • Score final: TC Loon-Plage / TC Boulogne-Billancourt: 3-4. Le TCBB est champions de France par équipes PRO A 2023-2024.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1513 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.