TENNIS: LOON-PLAGE ECHOUE DE PEU EN FINALE DES INTERCLUBS

TC Loon-Plage Pro A
Lucas Pouille a perdu son simple contre Bonzi (archives DR)

Le Tennis Club de Loon-Plage disputait ce mercredi 8 décembre à Créteil la finale des championnats de France interclubs de PRO A masculine face au Stade Toulousain. Cette présence constituait déjà un premier exploit car le petit club des Dunes de Flandre accédait pour la 1ère fois cette année à la PRO A, qui réunit les 6 meilleurs clubs français. Le retour de Lucas Pouille dans son club d’origine explique en grande partie ce parcours. Mais dans cette finale, Pouille a perdu ses deux matches et le TC Loonois rate un titre qui lui tentait les bras.

La finale pourtant a bien commencé. Le TC Loon-Plage remportait le premier point grâce à la victoire au super tie-break de Antoine Hoang sur Fabien Reboul (6-2, 4_6, 10-5). Ce résultat a soulevé l’enthousiasme des 50 supporters partis tôt le matin du Dunkerquois.

Pas de surprise dans le match suivant. Le grand espoir français Hugo Gaston a battu assez aisément le Néerlandais Botic Van de Zandschulp en 2 sets: 6-1, 7-5. Il ramenait ainsi le Stade Toulousain à égalité, un point partout, devant un parterre de supporters aussi chaud que le camp loonois.

 » Ce n’est jamais simple de jouer à 0-1. Je savais que contre le Néerlandais, qui joue très bien, ce ne serait pas facile. J’ai effectué un très bon début de match. J’ai réussi à être présent dans les moments importants. Je suis content de mon match », a confié Gaston au micro de FFT TV.

Le 3è simple était important car il pouvait donner un avantage décisif à un tournant de la finale. Il opposait le Toulousain Arthur Reymond au Suisse de Loon-Plage Henri Laaksonen (97ème àl’ATP). Ce dernier gagnait facilement la première manche 6-3 en 20 minutes, profitant des nombreuses erreurs de son adversaire.

Lucas Pouille dans un match décisif

Le Toulousain va carrément lâcher ensuite. Les points défilent dans le 2è set. Laaksonen mène ainsi 5 jeux à 0. Reymond arrache le 6è jeu et laisse le Loonois servir pour le gain du match. Laaksonen, très efficace au service, réussit un jeu blanc et gagne cette 2è manche 6-1. et le match par la même occasion. Il permet au TC Loon-Plage de mener 2-1 avant l’entrée en lice de Lucas Pouille.

Le Nordiste, qui revient d’une longue période de blessures, ne partait pas favori face à Benjamin Bonzi. A l’issue d’une très belle saison, le joueur du Stade Toulousain est classé 64ème au classement mondial ATP. Alors que Lucas Pouille a reculé à la 155ème. Il avait ainsi déclaré forfait au mois de mars au Play In Challenger de Lille.

Le Loonois sert pour le début du match. Il gagne difficilement ce premier jeu face à un joueur accrocheur. Bonzi fait le break dans le 3è jeu grâce à des coups solides et variés. Mais Lucas retrouve son service et revient à 4-4 après deux jeux blancs au service. Mené 4-5, Pouille craque sur son service et cède la première manche (4-6) après deux doubles fautes.

Le Toulousain, euphorique, attaque la 2ème manche par un nouveau jeu blanc. Lucas Pouille semble alors débordé. Mais il parvient à conserver son service après une véritable bataille. La qualité et l’intensité caractérisent ce match presque décisif. Le Nordiste fait le break dans un 5è jeu très serré (3-2). Mais il concède son service dans la foulée. Lucas Pouille ne lâche pas face à un très bon Bonzi et reprend le service de son adversaire à 5-4. Il sert alors pour le gain du set. Pouille ne tremble pas, gagne son service et la 2è manche 6-4 en 40 minutes !

Bonzi gagne le super-tie-break

Les deux joueurs vont donc se départager au super-tie_break. Ce jeu décisif sera un véritable combat. L’ambiance monte dans le public. Mais Pouille commet plusieurs fautes directes et et Bonzi remporte le super tiebreak 10-4 et le match. Après les simples, les deux clubs sont à égalité 2 partout. « Avec Lucas, on se livre toujours de bonnes bagarres », déclare ainsi Benjamin Bonzi au micro du speaker de la FFT Marc Maury. » Il y a ici une ambiance de folie. Il était important de recoller à 2-2 avant de jouer les doubles ».

La finale des interclubs de tennis va effectivement se jouer sur les deux doubles, avec avantage pour les Toulousains qui ont deux paires plus homogènes que les Loonois.

Les deux matches se jouent simultanément sur deux courts contigus. Sur le premier, Henri Laaksonen et Joran Vliegen affrontent Benjamin Bonzi et Hugo Nys. Sur le deuxième court, Lucas Pouille et Antoine Hoang jouent contre Sadio Doumbia et Fabien Reboul.

Le double n°1 est rapidement expédié par les Toulousains, vainqueurs faciles des Loonois qui ne jouent jamais ensemble. Bonzi-Nys battent Laaksonen-Vliegen en deux sets 6-0, 6-3.

Le double Pouille-Hoang à deux doigts de la victoire

Dans le double n°2 en revanche, Pouille et Hoang, pourtant peu habitués à cet exercice, remportent la première manche 6-3. Mais ils accusent une perte de régime physique et perdent la 2ème 3-6. Le match se jouera donc au super-tie-break.

Antoine Hoang participait en mars dernier au Play In Challenger Lille (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Lucas Pouille lance ce jeu décisif. Hoang marque. Les Nordistes remettent de l’intensité et creusent l’écart 3-0 puis 4-1. Mais Doumbia et Reboul reviennent. Le suspense est à son comble. Le duo loonois repart et obtient deux balles de match. Ratées… Les Toulousains, eux, ne rateront pas la leur. Reboul-Doumbia remportent ce super-tie-break 11-9 et offrent le titre au Stade Toulousain.

Les Loonois y ont cru jusqu’au bout. Mais il leur a manqué quelques points pour succéder au TC Lillois (2002) et au Saint-Amand TC (2017), les deux clubs nordistes qui avaient gagné auparavant le championnat de France interclubs masculins.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 910 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.