TENNIS: OCEANE DODIN DEBUTERA EN SIMPLE FACE A L’ITALIE EN BILLIE-JEAN KING CUP

BJK Cup Océane Dodin
Julien Benneteau, Océane Dodin, Kristina Mladenovic, Alizé Cornet en Harmony Tran, de gauche à droite (photo FFT/Philippe Montigny)

C’est la surprise du chef avant le match qualificatif de la Billie-Jean King Cup entre l’Italie et la France. La Villeneuvoise Océane Dodin est titulaire en simple aux côtés de l’expérimentée Alizé Cornet. La Dunkerquoise Kristina Mladenovic en revanche est préservée pour le double. Le tirage au sort a eu lieu ce jeudi 14 avril à Alghero, en Sardaigne, qui accueille cette rencontre. Océane Dodin fera donc ses grands débuts en BJK Cup.

Le premier match, à 14 heures, mettra aux prises la n°1 française, Alizé Cornet, 34e à la WTA, à la n°2 italienne, Jasmine Paolini (48e mondiale).

Puis le match n°2 opposera Océane Dodin (94e mondiale), qui fera donc ses grands débuts en compétition sous le maillot de l’équipe de France, à Camila Giorgi (30e).

Julien Benneteau justifie ainsi son choix pour Océane Dodin. » Océane a gagné des matchs à Marbella, il y a deux semaines, elle sort d’une demi-finale. On sent qu’elle est en confiance. Je l’avais rencontrée un peu avant sur des tournois, mais je la découvre vraiment cette semaine. Dans l’équipe, elle apporte une certaine fraîcheur qui est intéressante.« 

Océane Dodin prête pour ses débuts en BJK Cup

La joueuse lilloise avait déjà été sélectionnée en 2016. Mais elle n’avait pas joué. Cette fois, Océane Dodin est titulaire la première journée en simple dans la BJK Cup. Le match s’annonce difficile car 60 places la sépare au classement mondial de l’Italienne Giorgi. Mais la jeune Nordiste n’aura rien à perdre. Elle a d’ailleurs déjà battu deux fois la Transalpine, dont une fois à Roland-Garros en 2017.

 » Je m’attends à vivre une émotion très forte »

Océane Dodin

« Je suis très fière d’avoir été choisie et de jouer demain (vendredi) pour la France » déclare-t’elle sur le site de la Fédération française de tennis. » Je m’attends à vivre une émotion très forte. J’ai hâte de découvrir ça. Camila ? On joue pratiquement pareil ! Je sais à quoi m’attendre, je l’ai déjà jouée (et battue donc). Je pense qu’il n’y aura pas beaucoup d’échanges. Il va falloir être agressive, ça me va bien. »

Océane Dodin se sent prête pour son premier match en équipe de France (photo FFT/Philippe Montigny)

Kristina Mladenovic accepte, elle, d’être remplaçante en simple. La Saint-Poloise est en déficit de résultats en simple depuis le début de l’année. Contrairement à Océane Dodin qui vient de briller à Marbella. « Kiki » n’a plus joué non plus en équipe de France depuis la finale brillamment gagnée à Perth en 2019.

« C’est un honneur, une fierté de représenter la France, c’est toujours des semaines spéciales. C’est vrai que ça faisait longtemps, je n’avais pas pu être avec le groupe lors de la phase finale à Prague en 2021. Du coup, ça remontait à notre titre… Vendredi, je serai bien évidemment à fond derrière les filles.On fera un point demain soir, et bien évidemment je serais prête dans tous les cas. »

Rien à perdre pour les Bleues

Sur Kristina, Julien Benneteau constate ceci. » Kristina manque un peu de confiance sur le circuit depuis quelque temps, mais en équipe de France, c’est une autre joueuse. Tout de suite, dès ses premières frappes ici, j’ai pu voir quelque chose de différent, de plus qualitatif de ce que j’ai pu voir chez elle en tournoi cette année. » Elle représente donc un vrai joker en simple, tout en restant une incontestable titulaire en double, notamment après sa victoire en double mixte à Melbourne.

Sportivement, Kristina Mladenovic salue le retour d’une autre Nordiste en équipe de France. » Océane avait fait une rencontre avec nous en 2016, elle n’est pas vraiment « rookie » mais les retrouvailles se sont très bien passées ! Harmony (Tran) est arrivée en dernière minute après quelques péripéties, mais la ‘petite nouvelle’ a été bien intégrée. On est un bon petit groupe de quatre et on est toutes à fond pour le week-end qui arrive !« 

Julien Benneteau, le capitaine de l’équipe de France, a en effet dû faire face au triple forfait de Caroline Garcia, Clara Burel et enfin Diane Parry, en arrivant en Sardaigne.

Les Bleues ne partiront donc pas favorites face aux Italiennes. Mais dans le passé, on a vu que l’esprit collectif transcendait les joueuses. L’exploit n’est donc pas impossible pour cette rencontre qui perpétue l’ancienne Fed Cup.

Une victoire d’entrée de l’ancienne joueuse du TC Denain Alizé Cornet enlèverait certainement de la pression à Océane Dodin dans son duel avec Giorgi. Car c’est bien sur le plan mental que la Villeneuvoise a souvent perdu des rencontres importantes dans le passé.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.