TENNIS : PAULINE PARMENTIER RETROUVE SA COTE D’OPALE

Pauline Parmentier au Portel
Pauline Parmentier au Portel avec Caroline Garcia (photo JMD/Sports5962)

Le match de Billie Jean King Cup entre la France et les Pays-Bas débute ce vendredi 11 novembre. S’il n’y a pas de joueuse nordiste dans l’équipe tricolore après le forfait de Kristina Mladenovic, il y a en revanche une vraie Chti dans le staff. C’est Pauline Parmentier qui retrouve au Portel la Côte d’Opale où elle est née et a grandi. Deux ans après sa retraite sportive, la Cucquoise a intégré l’équipe de BJK Cup en tant qu’entraîneure, aux côtés de Julien Benneteau. Un rôle qui lui convient parfaitement.

Il y a un peu plus de deux ans, Pauline Parmentier disputait son dernier Roland-Garros. Un tournoi différé au mois d’octobre, joué dans la fraîcheur et sans public, à cause du covid. Et c’est dans la nuit automnale que la Nordiste a mis fin à sa carrière de joueuse devant un public de proches restés tard, après une défaite au premier tour face à la Tchèque Kutermedova. Roland-Garros était son tournoi du Grand Chelem préféré. Elle avait atteint les 1/8èmes de finale en 2014.

Ainsi prenait une carrière pro de presque 20 ans. Pauline a gagné quatre titres en simple sur le circuit principal, ainsi que treize titres ITF dont dix en simple et trois en double. Elle fait partie de l’équipe de France qui remporte la Fed Cup en 2019. C’était en finale à Perth en Australie, où Pauline Parmentier jouait aux côtés de Kiki Mladenovic et de Caroline Garcia qu’elle retrouve ici au Portel. Mais ici, son rôle a changé. Elle est devenue à 36 ans entraîneure de l’équipe de France féminine.

Ses débuts au Portel comme entraîneure

 » Cela s’est fait naturellement avec Julien (Benneteau) quand l’entraîneur précédent s’est consacré totalement à Diane Parry« , explique-t’elle. « Julien m’en a parlé cet été. Pour moi c’était un honneur de rejoindre l’équipe. Quand j’ai arrêté de jouer, c’était quelque chose que j’avais envie de faire à terme. Je suis ravie que ce soit arrivé maintenant. De retrouver des filles avec lesquelles j’ai partagé beaucoup de choses sympas, c’est cool… « 

C’est le cas de Caroline Garcia, contre laquelle et avec laquelle elle a eu l’occasion de jouer. C’est avec plaisir qu’elle a retrouvé la n°4 mondiale mercredi. Après sa victoire au Masters, la Lyonnaise était très attendue par les media.

Vidéo Tennis Actu/Sports 5962. Caroline Garcia avant France/Pays-Bas au Portel.

C’est le cas aussi de Alizé Cornet, une joueuse de sa génération. « C’est hyper naturel finalement », confie ainsi la championne niçoise.  » Cela fait un peu bizarre de la voir au dîner officiel de l’autre côté, côté staff, et qu’elle ne soit pas habillée comme nous. Mais elle a trouvé sa place avec une facilité déconcertante. Elle a des super conseils. Une bonne énergie comme d’habitude. Donc, je valide le choix du capitaine. »

La famille sera là

Au Portel, Pauline Parmentier effectue donc sa première sortie dans son nouveau rôle. Comme les joueuses, elle découvre aussi le Chaudron dont elle a beaucoup entendu parler. Sur place, elle retrouvera des proches et de la famille toujours installée sur la Côte d’Opale, du côté de Berck. « Popo » (son surnom), est en effet née à Cucq, près du Touquet, et a grandi à Berck où elle a découvert le tennis, avant de passer professionnelle très jeune.

 » Cela fait plaisir de retrouver la région. Forcément J’aurais aimé que ce soit en tant que joueuse. Mais je suis ravie que ce soit dans le staff avec l’équipe de France. Déjà c’est ma première rencontre en tant qu’entraîneure sur cette équipe. Donc pour moi, c’est particulier. Et pour moi de le faire au Portel, ma maman est d’ici, ma grand-mère était d’ici, et moi je suis née tout près, c’est forcément particulier pour moi. »

Pauline Parmentier retrouvera ainsi ses proches au Portel.  » Il y aura de la famille qui viendra pour supporter l’équipe. On en profite pour tous se retrouver dans des moments comme ceux là. Ce sont des passionnés de tennis. Ils seront donc contents de supporter l’équipe ce week-end. »

Tout comme Pauline, qui poussera donc les Bleues sur le banc, comme elle l’a toujours fait quand elle était joueuse de l’équipe de France en Fed Cup, une épreuve qu’elle affectionne particulièrement.

France/Pays-Bas, match de barrage de la Billie-Jean King Cup, vendredi 11 et samedi 12 novembre au Chaudron du Portel.

Vidéo Sports5962/Tennis Actu. L’interview de Pauline Parmentier au Portel.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Raquette Villeneuvoise ProA 2022-2023

Les commentaires sont fermés.