TENNIS : UN RECORD DE DUREE POUR LUCA VAN ASSCHE ET UGO HUMBERT

Pau Luca Van Assche
Luca Van Assche remporte son 2è titre ATP (photo Corinne Dubreuil/FFT)

A l’approche du Play In Challenger Lille, un record de durée a été établi le week-end dernier dans le Béarn pour les tournois ATP de cette catégorie à laquelle appartient le tournoi lillois. Le jeune Français natif de Bruxelles, Luca Van Assche, remporte l’Open Téréga à Pau, en battant en finale l’autre Français Hugo Humbert. Un match qui aura duré presque 4 heures pour un match au meilleur des trois sets !

L’espace d’un week-end, la ville de Pau s’est transformée en chaudron de tennis offrant des épilogues au spectacle ébouriffant. Jugez plutôt : l’incroyable finale 100% française de l’Open Teréga entre Luca Van Assche (18 ans) et Ugo Humbert (24 ans) est tout simplement devenue la plus longue de l’histoire du circuit Challenger !

Pour sa durée exceptionnelle (3h56), la finale paloise est entrée dans l’histoire des statistiques de l’ATP. Le précédent record était de 3h31. Luca Van Assche était pourtant mené d’un double break dans l’acte décisif de cette finale à Pau. Mais le Bruxellois naturalisé est parvenu à refaire son retard pour renverser son aîné (7/6[5], 4/6, 7/6[6]).

Ce 2e titre en Challenger (après Maia en fin d’année 2022) lui permet de gagner 39 places et de pointer au 110e rang mondial… Juste devant son pote Arthur Fils, 111e. Une nouvelle génération tricolore qui n’en finit pas de grimper ! Ces deux grands espoirs participaient l’année dernière au Play In Challenger Lille, avec des fortunes diverses. On pourrait les revoir sur les courts du TC Lillois lors de la prochaine édition, du 27 mars au 2 avril.

Finale perdue pour Océane Dodin

Chez les Femmes, on notera la nouvelle finale jouée par Océane Dodin. Engagée au 60 000 dollars de Trnava en Slovaquie, la Nordiste Océane Dodin, tête de série n°3, était qualifiée pour la finale, une de plus en 2023 ! La Bleue a démarré son année sur les chapeaux de roues, avec trois titres sur le circuit Futures. Deux W60 et un W25 à Monastir. Cette semaine, elle pouvait remporter un quatrième titre.

Océane Dodin Monastir
Océane Dodin ici à Monastir (photo Corinne Dubreuil/FFT)

Elle s’était d’abord imposée lors de son entrée en lice face à la locale Radka Zelnickova, 563e mondiale. La Nordiste a mis un set avant de découvrir les faiblesses de sa jeune adversaire (7-6[4], 6-1). La Française a bien enchaîné en Slovaquie, en remportant deux matchs compliqués en 3 sets contre la Suissesse Céline Naef en huitièmes et la Belge Yanina Wickmayer en quarts de finale (4-6, 6-1, 7-6[3]).

C’est encore contre une voisine d’outre-quiévrain que la Lilloise a poursuivi son tournoi. Elle bat en demi-finale Greet Minnen en deux sets (7-5, 6-3) avant d’échouer en finale contre la Roumaine Jaqueline Christian. Il faudra deux tie-breaks pour départager les deux joueuses. La Lilloise perd malheureusement ces deux tie-breaks 7-9, 4-7 à Trnava et rate de très peu un 4ème titre en 2023.

Mais elle conserve quand même sa place au classement mondial WTA (101è). Océane Dodin espère maintenant réintégrer le top 100 lors des prochains tournois. Elle reste d’ailleurs en Europe de l’Est cette semaine pour grappiller encore des points en vue de Roland-Garros.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1641 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.