ROLAND-GARROS 2023: NATHALIE DECHY ET HENRI LECONTE AU TROPHEE DES LEGENDES

Trophée des Légendes 2023
Les participants au Trophée des Légendes 2023 (photo DR FFT)

Le Trophée des Légendes 2023 débute ce mardi 6 juin à Roland-Garros. 24 anciennes gloires (12 hommes et 12 femmes) participent à ce tournoi amical toujours très populaire auprès du public, lors de la seconde semaine du tournoi. Parmi eux, deux Nordistes participent à ce Trophée des Légendes: Nathalie Dechy et Henri Leconte.

A Roland-Garros Jean-Marc Devred

C’est un « must » de la 2ème semaine à Roland-Garros. Le Trophée des Légendes oppose les anciennes stars du tennis, venus s’amuser en disputant des matches en double où la bonne humeur dépasse la performance. C’est un moment toujours plaisant pour les spectateurs de revoir raquette en main les champions du passé, qui n’ont pas tous le même âge. Le Trophée des Légendes change de formule en 2023 ! Cette épreuve, toujours plébiscitée par le public de le Porte d’Auteuil, proposera désormais des matches exhibitions sous trois formats différents : double messieurs, double dames mais aussi double mixte ! 12 championnes et autant de champions participeront à cette épreuve qui devrait encore une fois allier spectacle et bonne humeur.

Le franco-iranien Mansour Bahrami est un précurseur. Il sera bien présent encore cette année. « Ce sont des matches-exhibition. Il n’y a pas de vainqueurs ni de vaincus. Tout se passe dans la joie et la bonne humeur, avec de beaux gestes. Je n’ai pas spécialement préparé ce tournoi. L’idée de jouer sur le court Suzanne-Lenglen, plein je l’espère, me plaît beaucoup. »

trophée des Légendes 2023
Michaël Chang participe au Trophée des Légendes 2023 (photo JMD/Sports 5962)

La plupart des participants participaient lundi au media day. Les deux champions les plus disponibles ont été sans conteste la Belge Kim Clijsters et l’Espagnol Sergi Bruguera, qui ont enchaîné les interviews devant la presse internationale présente à Roland-Garros.

Une nouvelle formule en 2023

Les deux Nordistes ont également été bien sollicités. Henri Leconte bien sûr parce que c’est Leconte. Le natif de Lillers conserve une véritable aura même s’il n’a jamais gagné Roland-Garros. La Villeneuvoise Nathalie Dechy aussi parce qu’elle cumule les casquettes de joueuse et d’organisatrice.

Elle a ainsi directement participé à l’évolution du tournoi. « C’est une évolution à laquelle nous pensions depuis le covid », confirme Nathalie Dechy. « L’année dernière, nous n’étions pas allé au bout de notre réflexion ». C’est ainsi qu’un double mixte est maintenant proposé. Trois rencontres seront proposées chaque jour sur le court Suzanne-Lenglen, le préféré des anciens champions. En double dames et double messieurs, mais aussi, c’est la nouveauté 2023, en double mixte. 1 matches exhibition au total du 6 au 11 juin. « Nous avons voulu événementialiser ce Trophée en mettant tous les matches sur le même court. Le double mixte se prête à ces moments conviviaux. Cela fera des moments sympas et ce sera plus facile pour le public. »

Trophée des Légendes 2023
Nathalie Dechy est à la fois joueuse et organisatrice (photo JMD/Sports 5962)

Un Trophée très populaire

Cette année, l’ancienne demi-finaliste de l’Open d’Australie sera aussi sur le terrain. Elle ne cache pas s’y être préparée, et elle semble très affûtée. « On essaie toujours de taper la balle », confie la Nordiste. « Tous les anciens joueurs qui sont là depuis une dizaine de jours comme consultants s’entraînent souvent le matin au stade Jean-Bouin… Tout le monde se prend au jeu. Il n’y a personne qui joue avec l’envie de perdre. On reste tous des compétiteurs. Tout le monde a envie de faire une bonne performance. Si on peut gagner, on le fait. Mais le but c’est que cela se fasse dans la bonne humeur. »

Les joueurs ont posé devant le mur de Roland-Garros

Membre du comité de pilotage de Roland-Garros, Nathalie Dechy se félicite aussi du succès de l’opening week, qui précédait le tableau final. « Pour les qualifications, il y avait beaucoup de monde. On a doublé la fréquentation par rapport à 2022. C’est sympa quand les gens viennent. Sur cette dernière semaine, ils peuvent voir aussi les juniors, le tennis-fauteuil. J’espère donc qu’il y aura du monde aussi. »

Nul doute qu’il y aura du monde pour voir jouer des anciens vainqueurs comme Kim Clijsters, Francesca Schiavone, Caroline Woznacki, Michaël Chang, Sergi Bruguera, John McEnroe ou Mats Wilander.

Les participants

DAMES
Kim Clijsters

Lindsay Davenport 
Nathalie Dechy
Gisela Dulko
Tatiana Golovin
Daniela Hantuchova
Flavia Pennetta
Agnieszka Radwanska
Gabriela Sabatini
Francesca Schiavone
Nathalie Tauziat
Caroline Wozniacki

MESSIEURS
Mansour Bahrami
Sergi Bruguera
Michael Chang
Arnaud Clément
Guy Forget
Sébastien Grosjean
Henri Leconte
John McEnroe
Andrei Medvedev
Cédric Pioline
Fabrice Santoro
Mats Wilander

UN TOURNOI DE TENNIS EN FAUTEUIL MIEUX SUIVI

Tournoi tennis fauteuil
Gilles Moretton et Jan Kuszak (photo Jean-Charles Gaslot/FFT)

Avant la présentation du Trophée des Légendes avait lieu lundi après-midi le tirage au sort du tournoi de tennis en fauteuil. Gilles Moretton et le Nordiste Yan Kuszak, juge-arbitre à Roland-Garros, ont procédé à ce tirage au sort.

Nouveauté, les tableaux de l’épreuve du tennis fauteuil, ont été élargis cette année. 16 joueuses et 16 joueurs participeront ainsi à ce tournoi contre 12 l’an passé. L’épreuve de quad sera, quant à elle, composée de 8 joueurs.

Pour la deuxième année consécutive, l’une des finales de l’épreuve du tennis-fauteuil, programmée le samedi 10 juin prochain, se déroulera sur le court Philippe-Chatrier en préambule de la finale du simple dames. Ce match sera retransmis en direct par France Télévisions (France 4).

Chez les dames, la Néerlandaise Diede de Groot, double tenante du titre et n°1 mondiale, fera figure de grande favorite. Les Françaises Pauline Déroulède et Emmanuelle Mörch, tenteront, quant à elles, de tirer leur épingle du jeu.

Dans le tableau messieurs, le Britannique Alfie Hewett, n°1 mondial, tentera de décrocher son 4e titre en simple sur la terre battue parisienne. Deux Français seront en lice : Stéphane Houdet et Frédéric Cattanéo.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1511 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.