TOUR DE FRANCE FEMMES: LA BELLE ECHAPPEE DE VICTOIRE BERTEAU

Tour Femmes Victoire Berteau
Victoire Berteau dans les derniers kilomètres de la 5ème étape (photo Thomas Maheux/ASO)

 Lorena Wiebes (Team DSM) a fait respecter son statut de meilleure sprinteuse du monde, ce jeudi, en étant la première à doubler la mise sur le Tour de France Femmes avec Zwift. Lauréate de la 5e étape avec plusieurs vélos d’avance sur la championne du monde Elisa Balsamo (Trek-Segafredo), la Néerlandaise a signé sa deuxième victoire d’étape, quatre jours après les Champs-Élysées, et sa 17e de la saison. Troisième de ce sprint massif à Saint-Dié-des-Vosges, Marianne Vos (Jumbo-Visma) a pris 4 secondes de bonifications et grappillé du temps sur toutes ses rivales avant les trois derniers jours de course. Ce jour le plus long (176,5 kilomètres) a été marqué par l’échappée de quatre coureuses. Dernière rescapée, la Nordiste Victoire Berteau (Cofidis Women Team) n’a été revue qu’à 2,5 km de l’arrivée de la plus longue étape du Tour Femmes.

Elisabeth Borne était présente sur cette 5ème étape. Marion Rousse accueillait la Première Ministre sur cette 5ème étape à Bar-de-Duc. Une étape sans trop de difficultés, avec deux côtes de 4ème catégorie au programme. Malheureusement, une nouvelle chute collective, particulièrement importante, a mis presque la moitié du peloton sur le bitume à environ 40 km de l’arrivée. La fréquence et la gravité des chutes sur ce Tour Femmes interpellent forcément.

Marion Rousse, la directrice du Tour Femmes, et la Première Ministre au départ à Bar-le-Duc (photo ASO/Fabien Boukla)

150 km en tête pour Victoire Berteau

Depuis le départ du Tour de France Femmes dimanche, l’équipe Cofidis était discrète. Il avait même très mal commencé avec la grave chute de Alana Castrique à Paris. La coureuse belge est toujours hospitalisé près de chez elle à Ypres. Elle souffre d’une fracture du sacrum ainsi que d’une inflammation de la sacro-iliaque. La durée d’indisponibilté reste à définir. Lors de la 5ème étape ce jeudi, entre Bar-le-Duc et Saint-Dié-des-Vosges (175,6 km), Victoire Berteau a attaqué. La coureuse nordiste figurait dans l’échappée du jour.

Cette 5ème étape a vu une échappée au long cours partir au km 25 . l’Américaine Emily Newson, l’Australienne Anya Louw, la Chypriote Andria Christoforou et la Française Victoire Berteau composent ce groupe. La Lambrésienne va se montrer à son avantage, en assurant des relais efficaces. Les quatre coureuses vont mener une échappée au long cours lors de cette étape vosgiennes, et compter plus de 3 minutes d’avance à mi-course. Mais sous l’impulsion des leaders, l’écart se réduit progressivement.

Alors que le peloton revient, Victoire Berteau porte alors une attaque dans le col du Haut-Bois à 22 km du but. Seule la Chypriote Christoforou parvient à la suivre. Les deux jeunes femmes conjuguent parfaitement leurs efforts. Victoire Berteau fait valoir ses talents de poursuiteuse, et le duo creuse à nouveau l’écart qui monte à 40 secondes.

Malheureusement, le peloton, emmené par Ellen Van Dijk, ne lâche pas. Les deux jeunes femmes sont rejointes à 3 km de l’arrivée, malgré une dernière attaque de Victoire Berteau, qui obtient logiquement le prix de la combativité. Elle échoue de peu pour la victoire, à l’image de Benjamin Thomas dans le Tour masculin.

Le film de la 5ème étape sur twitter

Lorena Wiebes la plus rapide

La victoire se joue au sprint. Sans surprise, la Néerlandaise Lorena Wiebes empoche sa 2ème victoire d’étape après celle de Paris. Elle bat largement la championne du monde italienne Elisa Balsamo et la leader Marianne Vos. La championne néerlandaise conforte donc son maillot jaune après cette étape animée par la Nordiste Victoire Berteau.

 » Mon Tour de France est déjà réussi »

Victoire Berteau

 » Je voulais prendre l’échappée aujourd’hui. C’était primordial pour moi », confie la pistarde nordiste à l’arrivée. » Je voulais me faire plaisir à l’avant. C’est sorti quand le peloton s’est posé après 25 km. Je me suis dit: c’est le moment ou jamais. Après, on a vite creusé, 3 minutes 30. J’y ai cru jusqu’à la fin… Hier, j’étais mal. J’ai vécu la pire journée de ma saison sur le vélo. Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’avoir de bonnes jambes. Mais il m’a manqué un peu de jus sur la fin. Mais je suis contente de mes sensations aujourd’hui. J’étais venu pour un top 20 et le prix de la combativité. Le top 20, je l’ai eu sur les Champs-Elysées. Et le prix de la combativité aujourd’hui. Les objectifs sont atteints. Mon Tour est d’ores et déjà réussi ».

Victoire Berteau a également sauvé le Tour des Cofidis avec cette belle journée à l’avant de la course.

Victoire Berteau a reçu le prix de la combativité à Saint-Dié (photo Fabien Boukla/ASO)

Classement de la 5ème étape

1. Lorena Wiebes (Team DSM)
2. Elisa Balsamo (Trek-Segafredo)
3. Marianne Vos (Jumbo-Visma)
4. Rachele Barbieri (Liv Racing Xstra)
5. Maike van der Duin (Le Col-Wahoo)

Tour Femmes Victoire Berteau
Lorena Wiebes remporte sa 2è étape à Saint-Dié (photo ASO/Thomas Maheux)

Le classement général

1 – VOS Marianne (Team Jumbo-Visma) en 16:20:58
2 – PERSICO Silvia (Valcar – Travel & Service) + 0:20
3 – NIEWIADOMA Katarzyna (Canyon//SRAM Racing) m.t
4 – LONGO BORGHINI Elisa (Trek – Segafredo) + 0:34
5 – MOOLMAN Ashleigh (Team SD Worx) + 0:55

Les podiums de la 5ème étape

  • Maillot jaune: Marianne Vos (team Jumbo Visma)
  • Maillot vert: Marianne Vos (team Jumbo Visma)
  • Maillot à pois: Femke Gerritse (Parkhotel Valkenburg)
  • Maillot blanc: Julie de Wilde (Plantur-Pura)
  • Equipes: Team SD Worx
  • Combativité: Victoire Berteau (Cofidis Women Team)

VICTOIRE BERTEAU LA GUERRIERE

Victoire Berteau au Samyn des Femmes à Dour (photo JMD/Sports 5962)

Victoire Berteau (Cofidis) a rempli l’objectif qu’elle s’était fixé ce matin en prenant l’échappée. Issue du VC Laonnois, un club picard, la Nordiste de 21 ans, originaire de Lambres-lez-Douai, s’était révélée en 2016 par son titre de championne de France minimes-cadettes sur le circuit de Civaux. Si elle se voit alors devenir prof de sport ou militaire, sa carrière cycliste prend forme lorsqu’elle intègre le pôle de Bourges, en septembre 2016, pour mener à bien le double projet route et piste dans l’espoir de briller aux JO 2024. Les anneaux olympiques sont tatoués sur son bras gauche et sa première participation aux Jeux, l’an passé à Tokyo, se solde par une 7e place en poursuite par équipes.

Sur la route, elle se distingue chez les juniors en remportant Gand-Wevelgem, épreuve de la Coupe des Nations, signe d’une appétence déjà certaine pour les classiques flandriennes. La sprinteuse-puncheuse lance sa carrière en élite chez Doltcini-Van Eyck Sport en 2019 avant de rejoindre, l’hiver dernier, la formation Cofidis, avec qui elle se classe 20e de Paris-Roubaix (et première Française) et 10e du championnat de France.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 912 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Tour Femmes Marianne Vos 2è victoire
  2. Tour Femmes Van Vleuten
  3. cyclisme Munich les Nordistes présents en force

Les commentaires sont fermés.