VOILE / DEPART DE LA 3EME ETAPE DE LA SOLITAIRE DU FIGARO A FECAMP

départ Figaro Fécamp
Depart de la 3eme etape de la Solitaire du Figaro 2021 entre Fecamp et la Baie de Morlaix - Fecamp @Alexis Courcoux/ Solitaire du Figaro

C’est fait ! Ce midi, les 34 skippers engagés sur cette 52e édition de La Solitaire du Figaro ont quitté les pontons de Fécamp pour le départ de la 3ème étape et se sont élancés sous un grand soleil pour une nouvelle étape de 624 milles de navigation en Manche et le long des côtes anglaises. Le facteur relatif de cette étape sera indéniablement le vent, annoncé instable sur les 36 premières heures de course.
 
La troisième étape qui se profile devant les étraves sera radicalement différente des 2 premières. Notamment en termes de conditions météo. Le Dunkerquois Bertrand Pacé, coach des skippers du groupe d’entrainement de Lorient Grand Large (13 coureurs engagés), présage d’une « étape assez difficile avec du petit temps sur le début et un renforcement dans la seconde partie. Tout peut se jouer les premiers jours parce les modèles ne sont pas du tout calés. Il y a un peu de tout, c’est difficile d’anticiper ce qui va se passer et les solitaires vont devoir utiliser l’existant du vent pour progresser. « 

Un départ du Figaro spectaculaire à Fécamp

Après deux étapes essentiellement disputées au près, les concurrents vont pouvoir dérouler les spi et presque naviguer au sec. Une jolie perspective de confort, somme toute relatif, mais assez réjouissant pour nos marins. En revanche, les schémas météo sont encore à ce jour, complètement incertains ; des conditions qui satisfont plutôt le Suisse Nils Palmieri (TeamWork): « On va devoir faire pas mal de choix assez drastiques avec le passages des DST et une météo vraiment instable. Personnellement j’aime bien ces conditions lights dans lesquelles le jeu est ouvert. Je vais essayer de tirer mon épingle du jeu sur cette étape de La Solitaire qui ne m’a pas franchement réussi pour le moment. »
 

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), premier du classement général provisoire, ne partageait pas forcément cette impétuosité en quittant le ponton ce matin : « Je me sens un peu stressé. Cette étape pourrait être décisive. Il faut continuer, dans tous les cas, à prendre du plaisir, essayer d’être devant dès le début de la course. Et voir ce qui se passe ensuite. »

Le départ au large de Fécamp a été spectaculaire (photo Alexis Courcoux/Solitaire du Figaro)

Le bizuth Arthur Hubert, skipper de MonAtoutEnergie.fr a pris le meilleur départ du peloton Figaro à Fécamp. Cette 3ème étape pourrait être décisive. Arrivée prévue mercredi en baie de Morlaix.

Infos Solitaire du Figaro

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.