CYCLISME : A TRAVERS LES HAUTS-DE-FRANCE LANCE UNE CAMPAGNE EXCEPTIONNELLE

A Travers les Hauts-de-France
Les coureurs de BSC au départ de la 2ème étape

La course par étapes A Travers les Hauts-de-France 2021 avait lieu lors du premier week-end de septembre. Cette épreuve classée 2.2 par l’Union cycliste internationale (UCI) fait partie du circuit Europe Tour. Elle rassemble à la fois des équipes professionnelles continentales; des réserves U23 des groupes pros; des sélections nationales amateurs et des clubs Elite nationale. L’ancien Paris-Arras Tour lance une folle campagne de courses qui va durer deux mois dans l’Eurorégion.

Ce samedi 4 septembre, le soleil est radieux à Neuville Saint-Rémy, commune proche de Cambrai. La place Edouard Lhotelier est en effervescence. Le public est nombreux pour assister au départ de la course cycliste par étapes « A Travers les Hauts-de-France ».

Pas de grands noms sur la liste des engagés. Mais des vedettes quand même aux alentours du podium protocolaire: la chanteuse Marie Myriam, qui est la dernière à avoir gagné le Grand Prix de l’Eurovision pour la France. C’était en 1977… Et aussi le journaliste musical Fabien Lecoeuvre, originaire de Vitry-en-Artois. Comme Marie Myriam ce samedi, le ténor Amaury Vassili et Julie Pietri parrainent également, grâce à Fabien Lecoeuvre, une étape de cette course régionale.

Marie Myriam et Fabien Lecoeuvre au départ de la 2ème étape à Neuville-Saint-Rémy (photo JMD/Sports 5962)

A Travers les Hauts-de-France, c’est une course un peu méconnue. Elle a vu le jour en 2010. Elle s’appelait alors Paris-Margny- Arras, avant de devenir le Paris-Arras Tour en 2012. Puis A Travers les Hauts-de-France en 2017. Organisée par Clovis Sport Organisation, elle figure au calendrier officiel de l’UCI en catégorie 2.2 (2 pour course par étapes; 2 pour second niveau) comme les Grand Prix de Lillers, Pérenchies ou Bellignies cette année.

Mais elle figure dans le circuit Europe Tour de l’UCI. A ce titre, elle peut accueillir des coureurs professionnels qui côtoient des amateurs de haut-niveau, espoirs ou élite.

Un plateau relevé dans A Travers les Hauts-de-France 2021

C’est ainsi que l’édition 2021, disputée en trois étapes du 3 au 5 septembre, rassemblait 15 formations professionnelles sur les 21 au départ. Des équipes continentales (la 3ème division) comme Xeliss Roubaix Lille Métropole ou Saint-Michel Auber 93. Mais aussi des formations étrangères aux allures de sélections nationales comme les Tchèques d’Elkov Kasper ou les Néo-Zélandais de Black Spoke Pro Cycling Academy. Sans oublier des réserves espoirs des équipes World Tour comme la Groupama-FDJ et Lotto Soudal. Et enfin des clubs d’Elite nationale venues se frotter aux grands comme le CC Nogent-sur-Oise ou le VC Rouen. Le petit, c’est l’ESEG Douai, la « régionale de la course », dirigée par l’ancien routier professionnel Laurent Pillon.

La formation Groupama FDJ espoirs à la présentation protocolaire (photo JMD/Sports 5962)

L’an passé, les organisateurs ont comme beaucoup annulé la course à cause du covid. Cette année, ses organisateurs l’ont déplacé à début septembre, alors qu’elle avait lieu en juin les années précédentes. Ce report a été favorable car le plateau est relevé.

La relance après l’annulation en 2020

Certes, pas de nom connu (sauf des spécialistes), au moment ou les formations World Tour s’affrontent en catégorie 2.1 sur les routes de la Vuelta, du Tour du Bénélux et du Tour de Grande-Bretagne. Mais des coureurs de qualité et surtout, des espoirs venus faire leurs premières armes sur ces courses pas du tout cadenassées comme les épreuves World Tour. Ce week-end par exemple, le Néo-Zélandais Campbell Stewart, vice-champion olympique de l’omnium sur piste à Tokyo était présent et a même remporté deux étapes (voir encadré).

Ce mélange de fraîcheur et de professionnalisme, de jeunesse et d’expérience, donne des étapes animées. Et même les pros les plus expérimentés comme les coureurs de Xelliss Roubaix Lille Métropole ont du mal à s’imposer dans des épreuves de ce niveau réputé inférieur. A tort…

Le peloton de A Travers les Hauts-de-France lors de la 2ème étape (photo JMD/Sports5962)

C’est ainsi que les Roubaisiens avaient aligné leurs baroudeurs et sprinters Emiel Vermeulen, Samuel Leroux, Dylan Kowalski ou Jordan Levasseur. Dans A Travers les Hauts-de-France 2021. Des coureurs qui ont gagné des courses les années précédentes. Ainsi, le Nordiste Dylan Kowalski, issu du VC Rouen, définissait les objectifs de l’équipe. » Pourquoi pas gagner une étape, mais aussi viser le général et monter sur les podiums ? » Ce qui n’est pas arrivé souvent cette saison pour cette formation Continentale en manque de résultats au moment ou son principal sponsor, Xelliss, a annoncé son départ à la fin de l’année. Ce manque de réussite s’est confirmé ici avec la chute et l’abandon dans la 1ère étape du sprinter belge Emiel Vermeulen, le seul à avoir gagné une course cette saison. C’était le Grand Prix de Pérenchies le 25 juillet.

Le début d’une série incroyable de courses

La course par étapes de Clovis Sport Organisation, a en tous cas lancé une campagne cycliste inédite dans l’eurorégion en septembre-octobre. La 3è vague qui a sévi en début d’année a entraîné le report de certaines courses comme Denain et … Paris-Roubaix. Le calendrier a été modifié afin que chaque course trouve une place dans un calendrier international déjà surchargé.

Vont en effet s’enchaîner le Grand Prix de Fourmies (proséries) le 12 septembre. La classique de l’Avesnois avait été annulée l’an passé. Puis arrive le Grand Prix de Denain (proséries). Prévu le 18 mars, et annulé aussi la saison passée, il est fixé cette fois au mardi 21 septembre, à une date très inhabituelle. On retrouvera ensuite le Grand Prix d’Isbergues (1.1) qui a conservé sa date d’origine le 19 septembre.

Le point d’orgue, ce sera bien sûr Paris-Roubaix. La reine des classiques avait été d’abord reportée avant d’être annulée l’an passé. Elle a de nouveau été reportée au printemps par le préfet Michel « confinator » Lalande. Le départ de ce dernier cet été laisse entrevoir la tenue, enfin, de l’Enfer du Nord.

A ce calendrier régional déjà très chargé, on peut rajouter les courses organisées en Belgique frontalière. L’Eurométropole Tour (ex-circuit franco-belge), annulé l’an dernier, a trouvé une date inédite au calendrier UCI. Ce sera le 29 septembre, un mercredi. Cette date s’annonce idéale car la semi-classique wallonne entre La Louvière et Tournai a lieu entre les championnats du Monde et Paris-Roubaix. Elle attirera certainement des coureurs engagés sur ces deux fronts. On annonce déjà les noms de Mathieu Van Der Poel et Mark Cavendish.

Deux championnats du Monde en plus

On peut y rajouter Binche-Chimay-Binche le mardi 5 octobre. Jean-Luc Vandenbroucke avait dû annuler aussi l’édition 2020 à cause de la pandémie, et de la concurrence.

Ce calendrier cycliste devient réellement extraordinaire si l’on ajoute deux championnats du Monde. Sur route puisqu’ils auront lieu en Flandre belge, à nos portes, du 18 au 26 septembre. Et, cerise sur le gâteau, les Mondiaux sur piste qui se dérouleront sur le Stab de Roubaix du 20 au 24 octobre ! La cité lainière a récupéré l’évènement après le forfait de Achgabad, au Turkménistan.

C’est un programme véritablement fou qui est proposé durant deux mois aux nombreux amoureux de la petite reine dans l’eurorégion.

On se souviendra que A Travers-les-Hauts-de-France 2021 aura lancé cette campagne cycliste somptueuse début septembre.

Encadré. DEUX ETAPES POUR STEWART, LE GENERAL POUR TESSON

Les trois étapes de A Travers les Hauts-de-France 2021 se sont toutes trois achevées au sprint. A ce petit jeu, sans surprise, les plus rapides se sont imposés. Ainsi, le Néo-Zélandais Stewart Campbell a remporté en force la 2ème étape à Roisel, et la 3ème au Cateau-Cambrésis.

Le vice-champion olympique de l’omnium à Tokyo rate la victoire au classement général d’un rien. Classé dans la même seconde, Stewart est devancé à la place, comme le stipule le règlement de l’épreuve, par le coureur de Auber 93 Jason Tesson qui conservait définitivement sa tunique jaune. Revendiquant une victoire vendredi, un deuxième rang samedi, et une troisième place dimanche, il devançait Stewart certes deux fois victorieux en 24 heures mais « seulement » neuvième sur l’étape inaugurale.

Le récent vainqueur d’étape sur le Tour Poitou-Charentes enchaîne donc et constitue un lauréat final promis à un bel avenir, lui qui fêtera ses 24 ans en janvier prochain. C’est la victoire de la régularité pour Tesson, porteur du maillot jaune du début à la fin.

Jason Tesson (Saint-Michel Auber 93), vainqueur final de A Travers les Hauts-de-France 2021

Le classement général final de A Travers les Hauts-de-France 2021

  1. Jason Tesson (FRA, Auber 93) 11h 10 ’21
  2. Campbell Stewart (NZ, BSC) à 0 seconde
  3. Marijn Van Den Berg (BEL, CGF) à 13 sec
  4. Plowright (BLN) à 14 sec
  5. Broge (Lau BPC) à 14 sec
  6. Mugdway (BSC) à 14 sec
  7. Pierre (Rouen VC)ROU à 14 sec
  8. Blikra (UXT) à 16 sec
  9. Turek (RSW) à 16 sec
  10. Van Niekerk (Aub 93) à 16 sec.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Grand Prix de Fourmies 2021: une 88ème édition attendue
  2. Xelliss Roubaix Lille Métropole au pied du mur
  3. Paris- Roubaix aura bien lieu le 3 octobre

Les commentaires sont fermés.