VOILE : LE LILLOIS PIERRE LE ROY GAGNE LES SABLES – LES ACORES – LES SABLES

Les Sables Le Roy
L'arrivée victorieuse de Pierre Le Roy aux Sables d'Olonne (photo Vincent Olivaud/SAS 2022)

Vainqueur de la première étape avec une avance considérable de 20 heures et 27 minutes sur son poursuivant le plus proche le 28 juillet dernier, Pierre Le Roy (1019 – TeamWork) a enfoncé le clou, ce dimanche 14 août, en remportant la manche retour de la 9e édition de la Les Sables – Les Açores – Les Sables. Le Lillois, qui a fait le pari d’une route sud, a accepté de manger son pain noir à la mi-parcours, laissant l’avantage au pointage à certains partisans de la route nord, avant de reprendre l’avantage lors des dernières 24 heures de course et de s’imposer avec une vingtaine de milles d’avance, réalisant alors un remarquable sans-faute. Un doublé que seuls Aymeric Chappellier et Ian Lipinski avaient réussi jusqu’alors.

A 7h23, le skipper de TeamWork a en effet bouclé les 1 270 milles du parcours entre l’île de Faial et la Vendée avec une vingtaine de milles d’avance sur son poursuivant le plus proche, réalisant ainsi un sans-faute dans l’épreuve. Il s’impose devant Jacques Delcroix (Actual) avec plus de 3 heures d’avance, et le Croate Urgos Krasevac, qui arrive plus de 6 heures après le Nordiste. Ce succès clôt de la plus belle des manières quatre années sur le circuit des Mini 6.50 et qui, il l’espère, va désormais lui permettre de voir plus grand !

Une course folle

Compliquée mais aussi et surtout complètement folle avec des options radicalement différentes et, pour finir, des écarts relativement faibles : la deuxième étape de la 9e édition de la Les Sables – Les Açores – Les Sables restera assurément dans les annales de la course au large. Dans chacune des deux catégories en lice, le suspense aura duré jusque dans les dernières longueurs, rebattant au passage largement les cartes au classement général de l’épreuve. Pour finir, chez les Proto, Pierre Le Roy (1019 – TeamWork) s’est imposé avec panache devant Jacques Delcroix (753 – Actual) et Uros Krasevac (759 – Ashika II) tandis que chez les Série Léo Bothorel (987 – Les Optiministes – Secours Populaire 17) a remporté la mise d’un cheveu devant Jean Marre (991 – Sport dans la Ville – Time for the Planet) et Luca Rosetti (998 – Race = Care).

C’était la dernière course de Pierre Le Roy avec « Teamwork » (photo Vincent Olivaud/SAS)

La fin d’une saison parfaite

Le météorologue de Villeneuve-d’Ascq ne cachait pas sa joie à l’arrivée de ce qui constituait sa dernière course dans la classe mini. « Avant de partir sur cette deuxième étape, je m’étais dit que quoi qu’il arrive, c’était le général qui comptait mais en fait je suis trop content de l’avoir claquée, celle-là ! D’une part, parce qu’elle était dure et, d’autre part, parce que pense que je n’ai pas fait une trajectoire géniale lors des trois premiers jours. Il y a eu du match constamment et le fait de revenir comme ça à la fin, ça a rendu la course vraiment trop géniale. C’était vraiment trop bien ! »

L’embrassade au vainqueur (photo Vincent Olivaud/SAS 2022)

Pierre Le Roy termine ainsi avec Les Sables-les Açores-Les Sables victorieusement une dernière saison parfaite avec « TeamWork ». Ses victoires vont certainement l’aider dans sa recherche de sponsors. Le skipper lillois espère passer dès l’année prochaine à la Class40, avec la Route du Rhum et la Transat Jacques Vabre comme objectifs premiers. Avant de viser ensuite le Vendée Globe.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 826 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.