VOILE. LE LILLOIS PIERRE LEROY EN TETE DU MINI-FASTNET

Portrait du marin lillois Pierre Leroy
Pierre Leroy sur son voilier 6,50

Alors que Thomas Ruyant brille sur l’Ocean Race Europe, le skipper lillois Pierre Leroy participe plus discrètement à la Fastnet 6.50. Associé à Cédric Faron, il vient de prendre la tête de la course avec son voilier « Teamwork ». Un marin au parcours atypique.

Pierre Le Roy, qui participe actuellement au Mini Fastnet (600 milles de navigation en double,) a trouvé un partenaire principal  juste avant le départy de la course, le week-end dernier. »TeamWork » est une entreprise internationale spécialisée dans le conseil, l’intégration et l’innovation. Ce sponsor connaît bien la course au large et la Mini-Transat  pour avoir notamment soutenu la navigatrice Justine Mettraux en Figaro et en Mini 6.50; David Raison lors de sa victoire en  2011 sur la Mini Transat et récemment Nils Palmieri et Julien Villion, vainqueurs de la transat en double entre Concarneau et Saint-Barth.

 » Pierre Leroy, un marin expérimenté et ambitieux« 

Philippe Rey-Gorrez, PDG de Teamwork

Ce qu’a fait remarqué Pierre Leroy dans son tweet. » « Je suis très heureux de l’arrivée de TeamWork à mes côtés. En plus d’être une entreprise performante dans ses métiers, elle connaît bien la voile et les victoires. Je vais m’atteler de représenter au mieux TeamWork cette année et sur la Mini Transat, l’objectif de ma saison. « 

Le PDG de Teamwork, Philippe Rey-Gorrez justifie son choix de Pierre Leroy. » C’est un marin expérimenté et ambitieux qui incarne l’esprit de la classe mini. Pour TeamWork après la victoire toute récente de Nils Palmieri à la transat en double Concarneau Saint Bart, c’est quelque part un retour aux sources dans une classe qu’elle affectionne particulièrement. »

Pierre Le Roy est un Nordiste d’adoption. Il a appris la voile du côté de Saint-Malo alors qu’il était enfant. Il résidait alors avec ses parents en région parisienne. « J’ai fait beaucoup d’optimist et de catamaran en école de voile pour le plaisir. J’ai rapidement adoré être sur l’eau sur un bateau. » Il a ensuite côtoyé l’école des Glénan et a fini par devenir moniteur de voile. Parti en Australie pour ses études, c’est à cette occasion qu’il découvre véritablement la régate et la course au large. Diplôme d’ingénieur des travaux de la météorologie en poche, il exerce à Lille depuis plusieurs années. Il est chef de service à Météo France à Villeneuve d’Ascq. Le reste du temps, il navigue à Dunkerque.

Le voilier de Pierre Leroy

Il fait alors ses classes au large au fil des courses de l’UNCL et du RORC. « Ces navigations avec Philippe Bourgeois et son équipage, la lecture d’un article dans un magazine sur la multiplicité des profils s’engageant en Mini 6.50 vont me convaincre de me lancer dans le grand bain. Je me faisais une montagne de la course en solitaire et du circuit Mini mais j’ai compris que c’était possible pour moi et j’avais emmagasiné par mal d’expérience. » 

Des ambitions justifiées

A force de travail, Pierre Le Roy monte sur le podium de la Mini en Mai 2019 (3ème), accumule les top 10 et réalise une belle performance sur la Mini 2019. Le navigateur – météorologue est maintenant à maturité. Il peut envisager courir sur une machine à la voile plus complexe, plus rapide et légitimement formuler des objectifs sportifs importants. 

Ainsi, cette année, il est ainsi monté sur le podium des 4 courses auxquelles il a participé.

Le départ du Mini Fastnet dimanche dans la baie de Douarnenez (photo Winches Club)

Associé à Cédric Faron, le préparateur de son petit voilier, le météorologue lillois a pris la tête de la course dans la soirée de mardi, en doublant l’île d’Yeu, au large de la Vendée. « Teamwork » remonte maintenant vers la Bretagne et espère franchir en tête la ligne d’arrivée à Douarnenez dans la nuit de mercredi à jeudi.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 65 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*