VOILE. 3EME ETAPE DE L’OCEAN RACE EUROPE: THOMAS RUYANT 2EME

LinkedOut en plein surf (photo Pierre Bouras- TR Racing

Alors que tous les VO65 sont arrivés entre 22h mercredi soir et tôt ce jeudi matin, il a fallu attendre pour voir rentrer le vainqueur de la classe IMOCA. La fin de course de la 3ème étape de the Ocean Race Europe entre Alicante et Gênes s’est faite dans le petit temps.

Il y a eu une compression entre les cinq IMOCA, avec le groupe des quatre foilers – 11th Hour Racing Team (USA), LinkedOut (FRA), Bureau Vallée (FRA) et CORUM L’Epargne (FRA) – ayant remonté une partie de leur retard dans une brise plus établie, après s’être fait distancé par l’IMOCA à dérives droites d’Offshore Team Germany, skippé par Robert Stanjek.

Au final, le voilier allemand s’est imposé en coupant la ligne d’arrivée à 9h36 ce matin au large de Gênes.

Beau finish de Thomas Ruyant

Derrière arrive à la 2ème place « LinkedOut ». Le Dunkerquois Thomas Ruyant et son équipage ont livré un duel serré dans la pétole avec « 11th hour racing team », de l’Américain Charlie Enright, épaulé par le Basque Pascal Biddégory.

LinkedOut est arrivé à 13h13, treize minutes seulement devant son rival américain. Le skipper nordiste réalise ainsi une excellente affaire au classement général très serré en IMOCA. Certes il perd sa 1ère place. Mais il n’est qu’à un point de Stanjeck. Tout est donc possible dans la dernière régate.

L’équipage de « LinkedOut » à son arrivée à Gênes.

Effectivement, vu le faible écart au général entre les trois premiers, la victoire finale devrait se jouer lors de la régate côtière de samedi.

Victoire de Mirpuri Fundation en VO65

Avant les IMOCA, tous les voiliers VO65 étaient arrivés dans la cité génoise. C’est le voilier portugais « Mirpura Fundation Racing Team » qui s’est imposé haut la main. L’équipage (expérimenté) est dirigé par les deux Français Yoann Richomme (skipper) et Nicolas Lunven (navigateur).

« Mirpuri Foundation » de Yoann Richomme est le premier bateau arrivé cette nuit à Gênes (photo Sail Energy)

Même si cette étape Alicante- Gênes était la dernière, la course n’est pas encore tout à fait terminé. Il reste donc cette régate de clôture à disputer samedi en rade de Gênes. Une dernière course décisive dans cette épreuve nouvelle qui a été chargée de suspense.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 65 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Portrait du skipper lillois Pierre Leroy en tête du Mini-Fastnet
  2. La CUD partenaire de Thomas Ruyant pour le Vendée Globe

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*