VOILE : PIERRE BRASSEUR, LE COUTEAU SUISSE VENU DE LA COTE D’OPALE

TYransat JV Pierre Brasseur
Pierre Brasseur sur le pont de MACSF (photo Ronan Gladu/Voile MACSF)

Avec Thomas Ruyant et Pierre Le Roy, un troisième marin nordiste participe à la 15ème Transat JV (Jacques Vabre 2023) dans la classe reine des IMOCA; il s’agit de Pierre Brasseur. L’Amiénois de naissance a découvert la voile sur la Côte d’Opale, à Etaples/Mer. A 43 ans, l’ancien skipper de la Région Nord-Pas-de-Calais a monté un joli palmarès, surtout en Class 40. Il a même remporté la Transat Jacques Vabre dans cette classe en 2015, aux côtés d’un certain Yannick Bestaven… le dernier vainqueur du Vendée Globe. Pierre Brasseur repart cette année sur la Route du Café en IMOCA en compagnie de la navigatrice franco-allemande Isabelle Joschke, avec laquelle il a terminé 8è en 2017.

A 43 ans, Pierre Brasseur a déjà bien écumé les mers du monde. Même s’il est peu connu du grand public, c’est en revanche un marin très recherché, et reconnu dans le milieu plutôt fermé de la Course au Large. Né à Amiens où il a vécu toute son enfance et son adolescence, cet ancien judoka a effectivement découvert la voile sur la Côte d’Opale, en navigant entre la Baie de Somme et Wissant. Il a ainsi commencé par la planche à voile au club d’Etaples. Une ville où il s’est installé aussi en 2004, pour devenir permanent à la base nautique. C’est durant cette période qu’il va obtenir la bourse de « skipper Région Nord-Pas-de-Calais », qui lui permettra de participer à la Mini-Transat. Comme Thomas Ruyant qu’il connaît bien, deux avant lui.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Entretien avec Pierre Brasseur avant la Transat Jacques Vabre 2023

Un beau palmarès en Class 40

En 2009, il termine ainsi 8ème de cette Mini-Transat, véritable tremplin de la Course au Large, remporté cette année-là par Thomas Ruyant. Deux ans plus tard, il termine 2ème de cette course. Ce résultat lui permet de s’engager en Class 40, où il va performer plusieurs années. Il se classe ainsi 5è de la Route du Rhum 2014. Mais l’aboutissement, ce sera la victoire dans cette catégorie prolifique dans la Transat Jacques Vabre 2015, aux côtés de Yannick Bestaven, le futur vainqueur du Vendée Globe 2020-2021.

Depuis Pierre Brasseur a tâté un peu de tout, surtout comme équipier de luxe. Il revient ainsi avec plaisir en IMOCA après un break de deux ans. Et il retrouve tout naturellement Isabelle Joschke, avec qui il avait terminé 8è de la Transat JV en 2017. « Cela s’était très bien passé. Je m’entends très bien avec Isabelle. Nous sommes complémentaires. En 2017, nous avions réalisé une belle course en étant classés 5èmes avant le Pot-au-Noir, où nous avons perdu beaucoup de temps ». Pour terminer finalement à une belle 8è place.

Le « Voile MACSF » de Isabelle Joschke est désormais un des vétérans de la classe IMOCA. Ce plan Verdier à dérives est en effet sorti de chantier en 2007. Vu l’avantage pris aujourd’hui par les foilers de 1ère et 2è génération, Pierre sait qu’il sera difficile de lutter avec les meilleurs. « Avec Isabelle, nous visons surtout une place entre 10 et 15. Un top 10 serait un excellent résultat car le niveau d’engagement en IMOCA, avec notamment les nouveaux foilers, est absolument exceptionnel. »

Le Vendée Globe en 2028 ?

Après la Transat JV 2023, Pierre Brasseur accompagnera aussi Isabelle Joschke jusqu’au Vendée Globe 2024, qu’elle devrait disputer pour la seconde fois.

Ensuite, le Nordiste espère pouvoir monter son propre projet pour 2028. Pas facile sur le plan économique, même si le contexte semble favorable à la voile. « J’ai actuellement quelques signaux encourageants qui me permettent d’y croire« . Une bonne performance dans cette Route du Café, qu’il connaît bien, ne pourra certainement que l’aider.

Transat JV Pierre Brasseur
Isabelle Joschke et Pierre Brasseur, un duo bien rôdé (photo Ronan Gladu/Voile MACSF)

Le palmarès de Pierre Brasseur

2023 : Rolex Fastnet Race – 11ème
2021 :
 Pro Sailing Tour – 4ème (Ocean Fifty)
2019 : Normandy Channel Race – Vainqueur (Class40)
2017 : Transat Jacques Vabre – 8ème
2017 : Rolex Fastnet – 5ème
2017 : Armen Race – Vainqueur (Ocean Fifty) 

2016 : Québec – St Malo – 2ème (Class40)
2016 : Transat AG2R – 8ème (Figaro)
2015 : Les Sables-Les Acores – Vainqueur (Class40)
2014 : Route du Rhum – 5ème (Class40)
2013 : Normandy Channel Race – Vainqueur (Class40)
2011 : Mini Transat – 2ème

MAT BASTARD ANIME LES PONTONS

Transat Jacques Vabre Mat Bastard
Mat Bastard a chanté lors du baptême (Photo Vincent Curruchet/Aléa)

Hormis les trois skippers nordistes Pierre Brasseur, Thomas Ruyant et Pierre Le Roy, un autre Chti était cette semaine au bassin Paul Vatine. Pas un marin, mais un rocker. C’est le chanteur du groupe ronchinois Skip The Use, Mat Bastard. Celui-ci est en effet le parrain de l’Imoca Stand as One de Eric Bellion et Martin Le Pape. Mat a ainsi baptisé le voilier jeudi (26 octobre), après avoir joué sur le bateau.

Eric Bellion explique ainsi ce choix. « Il n’était pas question de choisir un parrain juste pour casser une bouteille sur mon bateau, je voulais une personne investie. Mat est un personnage comme on en rencontre peu, c’est un grand artiste, j’admire son punch, sa profondeur et son intelligence de lecture du monde. Il est ouvert aux idées et aux risques, c’est aussi notre philosophie, c’est tout ce qu’on aime !« 

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.