VOILE: PIERRE LE ROY REPART UNE ANNEE EN MINI

Pierre Leroy remporte la Puru Challenge Race
Pierre Leroy sur Teamwork (photo Christophe Breschi)

Pierre Le Roy, grand vainqueur de la Mini Transat 2021 dans la catégorie des voiliers-prototypes, sera bientôt de retour à bord de TeamWork, le voilier avec lequel il s’est imposé entre Les Sables d’Olonne et la Guadeloupe à l’automne dernier. Le navigateur lillois, météorologue à Météo France dans la vie, a décidé de revenir à la compétition en prolongeant son histoire sur le circuit Mini une année encore.

Pierre Le Roy profitera également de cette saison pour construire d’autres projets de course au large, emmagasiner des expériences différentes sur d’autres supports et conseiller certains skippers en météo notamment à l’approche de la Route du Rhum. Il rêve aussi de Vendée Globe ! 2022 sera donc une année de transition.

Le marin nordiste, après sa magistrale victoire sur la Mini Transat, a repris le chemin du travail chez Météo France à Villeneuve d’Asq. Il a aussi savouré sa performance tout en réfléchissant à son avenir au grand large. « Cette victoire a été incroyable. Elle m’a conforté dans mes choix et dans mes méthodes d’appréhension de la compétition à la voile » déclare Pierre Le Roy. « J’avais décidé avant le départ de la Mini Transat de repartir pour une saison car mon voilier est récent et j’ai envie de profiter de ses capacités. Ce n’est pas souvent dans une vie de marins que l’on navigue sur une telle unité ! »

Pierre Le Roy mini transat
Pierre Le Roy lors de la Mini Transat (photo Vincent Olivaud/Mini Transat Eurochef)

Trois courses au programme

Il fallait donc ces derniers mois concocter un programme et également se projeter sur la suiter. « L’ entreprise TeamWork a été ravie de notre collaboration sur la Mini Transat et a reconduit notre partenariat pour 2022. Je vais participer à la Lorient Plastimo début avril avec mon coach Tanguy Leglatin. J’ai encore une marge de progression. Tanguy va m’aider à franchir un nouveau cap. Je serai ensuite au départ de la Mini en Mai, ma course préférée. » Pierre se présentera par la suite sur Les Sables – Les Açores, l’objectif principal de son année sur le circuit très convoité des Mini 6.50.

Entre temps, il continuera certainement à naviguer avec Nils Palmieri, l’autre skipper TeamWork qui évolue en Figaro Bénéteau et avec qui il a enchaîné les sorties cet hiver. De plus, Pierre conseillera un skipper IMOCA en météo cette année et pour la Route du Rhum tout en animant quelques conférences. « Ma passion pour la météo va m’amener naturellement à conseiller certains marins et pourquoi en router. Je vais intervenir aussi dans des conférences dont la thématique est comment les dernières technologies en matière de météo peuvent faire gagner des courses et des entreprises dans leur business ? »

Objectif Vendée Globe en 2028

Pierre Le Roy se projette aussi sur le long terme. « Je rêve comme beaucoup du Vendée Globe. Je me fixe comme but d’être au départ de la Route du Rhum 2026 à bord d’un IMOCA tout en ayant déjà construit un projet pour la Transat Jacques Vabre 2025 et en ayant dans le collimateur le Vendée Globe 2028. Mon idée, à l’instar de ce que j’ai fait en Mini est d’apprivoiser un voilier à foil « première génération » et d’y aller étapes par étapes afin de progresser graduellement. Je ne suis pas contre, enfin, d’une première expérience sur ce circuit des voiliers du Vendée Globe dès 2023 et la Transat Jacques Vabre en tant que co-skipper. »

Pierre Le Roy sur le prototype Teamwork à l’arrivée de la Mini Transat (photo Christophe Breschi)

Ce parcours évoque celui de Thomas Ruyant, qui a gagné également la Mini Transat avant de briller dans les catégories supérieures et de participer avec succès à la Transat Jacques Vabre et la Route du Rhum.

Le calendrier 2022 de Pierre Le Roy sur TeamWork

  • Plastimo Lorient : départ le 7 avril
  • Mini en Mai – La Trinité-sur-Mer : départ le 17 mai
  • Les Sables – Les Açores – Les Sables : départ le 19 juillet

Infos TB Press

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.