VOILE : UN RECORD ET UNE AVARIE POUR THOMAS RUYANT DANS RETOUR A LA BASE !

Thomas Ruyant record et avarie Retour à la Base
For People a été victime d'une grosse avarie après son record (photo Pierre Bouras/TR Racing)

Après avoir battu le record de la plus longue distance parcourue en 24 heures, en solitaire et en IMOCA, le skipper de FOR PEOPLE Thomas Ruyant est passé de l’euphorie d’un record mondial, aux affres de l’avarie. Son système de safrans est en effet endommagé. Dans l’empannage involontaire qui a suivi, sa grand voile s’est déchirée. Le vent est toujours fort, la mer creusée et la tête de flotte fonce plein Est vers le Sud Açorien situé ce matin à près de 800 milles.

C’est ce qu’on appelle la douche écossaise… Le Dunkerquois Thomas Ruyant est donc passé de l’euphorie à une énorme frustration dans les heures qui ont suivi son impressionnant run. Les 32 voiliers IMOCA engagés dans la transat Retour à la Base filaient en effet bon train vers Lorient après leur départ de Martinique. Poussés par des dépressions du Nord-Est, ils battent des records de vitesse. A commencer par Thomas Ruyant.

Vidéo YouTube. A bord de For People ce mardi 5 décembre.

À 14h30 UTC (15h30 heure de Paris) ce lundi 4 décembre, après avoir parcouru 539,94 milles en 24 heures à bord de son IMOCA For People, Ruyant le Dunkerquois finissait par améliorer le record établi par Alex Thomson en 2017 (536,81 milles). Une incroyable performance donc, à 22,5 nœuds de moyenne (23,53 nœuds en distance réelle avec 564,85 milles parcourus sur le fond !).

Une transat nouvelle et très rapide

Cette transat en solitaire est beaucoup plus courte et plus rapide que la Route du Café qui les a fait traverser l’Atlantique dans l’autre sens. Grâce aux dépressions venues du Nord-Ouest, les premiers foilers ont en effet affiché des vitesses et des distances parcourues encore jamais vues. Le vainqueur de la Transat Jacques-Vabre était 4è avant de battre ce record, qui devra attendre son homologation, pour des raisons de réglement. Qu’importe. La performance est bien là.

« C’est un record auquel je pense depuis longtemps », confiait Thomas juste après.  » Il y a deux ans déjà, avec toute l’équipe TR Racing et le routeur Christian Dumard, on l’avait envisagé avec mon ancien bateau ex LinkedOut, à présent FOR THE PLANET. En quittant la Martinique, je savais déjà que nous aurions des conditions idéales pour améliorer le chrono d’Alex Thomson. La difficulté était d’aller tout droit suffisamment longtemps, sans tirer de bords. La mer s’est beaucoup creusée, rendant la navigation plutôt sportive. J’avais donc tout dessus, et j’étais en permanence aux réglages, sur le pilote et sur les manettes. La mer est très courte et ça continue d’aller vite ». 

Mais l’ambiance a changé très vite au sein du TR Racing, qui suit la course à distance depuis Lorient. Dans la manoeuvre (pas prévue) qui a suivi, un bout du système de montée/descente du safran tribord a traversé une partie du pont arrière. La Grand Voile s’est en effet déchirée.

Arrivée probable samedi pour les premiers

Thomas est ainsi passé sans transition de « performer » à réparateur, mettant temporairement sa course au ralenti. Ce qui explique qu’au classement de 10h ce mardi matin, For People avait reculé en 6è position à 95 miles nautiques (soit environ 176 km) du leader Yoann Richomme (Arkéa Paprec). Ses chances de victoire semblent donc fortement compromises, avec son principal « moteur » en panne, et son système de direction fortement endommagé.

Le suspense reste donc entier jusqu’à l’arrivée prévue dès samedi selon les dernières ETA (estimation théorique d’arrivée). Derrière Richomme, l’équipier de Thomas au sein du TR Racing Team Sam Goodschild, pointe en 3è position sur son ancien bateau For the Planet. Le skipper anglais a été passé par Jérémie Beyou (Charal), bien revenu dans le match après avoir connu lui aussi des problèmes techniques à bord.

Thomas Ruyant devra probablement se contenter de terminer la course, afin de valider sa qualification pour le prochain Vendée Globe.

Transat Jacques Vabre Thomas Ruyant
Thomas Ruyant à la barre de For People (photo Pierre Bouras/TR Racing)

EXPLICATIONS SUR LE RECORD DE RUYANT

Thomas Ruyant a battu, entre dimanche 3 décembre et lundi 4 décembre le record de la plus longue distance parcourue à la voile, en solitaire et en Classe IMOCA. Il parcouru 539,94 milles marins, (999,96 km) à la vitesse moyenne de 22,49 noeuds, au quatrième jour de la transat « Retour à la Base », entre Fort de France et Lorient. La Direction de course a validé ces chiffres, qui devront être entérinés et certifiés par le World sailing Speed Record Council, l’organisme international qui régit les grands records à la voile.
Le précédent record appartenait au Britannique Alex Thomson, et son Imoca Hugo Boss, établi lors du Vendée Globe 2016/17, avec 536,81 milles parcourus à 22,37 noeuds de moyenne.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.