VOILE : UNE EDITION RECORD ET QUATRE NORDISTES POUR LA ROUTE DU RHUM 2022

Route du Rhum 2022
Les concurrents de la Route du Rhum lors de la présentation au théâtre Mogador (photo Alexis Courcoux/Route du Rhum)

La Route du Rhum 2022 a été présentée ce mercredi 21 septembre au théâtre Mogador à Paris. Pour la circonstance, plus de 130 marins sont montés sur scène. Cette 12ème édition de la Transat française sera celle de tous les records. Ils seront 138 solitaires au départ de Saint-Malo et à destination de la Guadeloupe le 6 novembre prochain, dans six classes différentes. Tout le gratin de la course au large sera présent dans cette course mythique aux côtés d’amateurs avertis à la recherche de l’aventure de leur vie. Quatre Nordistes participeront à l’évènement. 

A l’exception de quelques marins éloignés, cette présentation officielle rassemblait tous les engagés de cette édition de tous les records. Cela faisait donc du monde sur la scène, mais aussi dans les travées qui étaient pleines. » Nous remplissons le théâtre Mogador comme le Roi Lion« , dira ainsi avec humour un des concurrents.  » Nous voulons en faire une édition record sur le plan sportif », affirme ainsi Joseph Brizard, le directeur d’OC Sport Pen Duick, l’organisateur de la course créée en 1978 par Michel Etevenon.  » Avec 138 marins au départ, cette nouvelle édition tient déjà de nombreuses promesses et s’imposera à nouveau comme la plus belle épreuve transatlantique en solitaire. Nous voulons aussi partager notre passion avec le plus grand nombre. Cela nous promet une édition sensationnelle. »

Thomas Ruyant et derrière lui Jérémie Beyou figurent parmi les favoris de la classe IMOCA (photo JMD/Sports 5962)

138 concurrents dans 6 classes

Il y aura 8 engagés chez les Ultims et autant en Ocean Fifty. 37 IMOCA seront de la partie, 55 Class40 ainsi que 16 dans la catégorie Rhum Multi et 14 en Rhum Mono. Parmi les concurrents, 5% sont des femmes (7 engagées), présentes en IMOCA, en Class40 et en Rhum Mono. Quatre marins handisport aussi sont inscrits.

Le plateau de la Route du Rhum 2022 est également l’illustration de l’internationalisation de la course au large. En effet, 14 nationalités seront représentées, dont un skipper japonais et un skipper chinois. Au total, 20% des participants sont étrangers. Par ailleurs, la moitié des skippers français sont résidents ou originaires de Bretagne d’où sera donc donné le départ. On compte également 6% de Guadeloupéens parmi les concurrents.

Six classes de bateaux, cela veut donc dire six lauréats. Mais le public retiendra certainement les vainqueurs des deux catégories vedettes: les Ultims, les multicoques géants sans limitation de taille. Et les monocoques IMOCA qui prépareront déjà le prochain Vendée Globe.

Les Ultims et les IMOCA en vedette

Il y aura ainsi 8 Ultims, que du lourd, avec le vainqueur sortant Francis Joyon. Mais aussi deux anciens vainqueurs du Vendée Globe François Gabart et Armel Le Cléac’h. Sans oublier Yves Le Blévec, Charles Caudrelier et Thomas Coville.

Les IMOCA du Vendée Globe offrent aussi un chiffre record avec 37 engagés. Quasiment tous présents au dernier Vendée Globe (à l’exception notable de Jean Le Cam), plus les nouveaux avec de nouveaux foilers. Le lauréat du dernier Vendée Globe Yannick Bestaven retrouvera ainsi le vainqueur sortant Paul Meilhat. Charlie Dalin qui fait figure de favori, avec Jérémie Beyou, Louis Burton et bien sûr, Thomas Ruyant. Le Dunkerquois effectuera sa dernière course sur son monocoque « LinkedOut », avec lequel il a gagné la dernière Transat Jacques-Vabre. Vainqueur de la Route du Rhum en class40, le skipper nordiste pense « jouer la gagne », en attendant l’arrivée de son nouveau monocoque l’an prochain.

Vidéo SPORTS 59/62. Thomas Ruyant lors de la présentation de la Route du Rhum.

Mais la flotte la plus importante sera celle des Class40, avec pas moins de 57 concurrents ! Beaucoup d’amateurs attirés par cette classes pas trop onéreuse. Mais aussi de vraies pointures comme Yoann Richomme (vainqueur en 2018), le vétéran Kito De Pavant, les figaristes Xavier Macaire et Corentin Douguet. Sans oublier trois anciens champions venus d’autres sports, qui ont aujourd’hui fait leurs preuves sur l’eau: le perchiste Jean Galfione; le skieur croate Ivica Kostelic ou le freerider Aurélien Ducroz.

On retrouve dans cette classe 40 le Lillois Romain Rossi. Celui-ci avait abandonné prématurément en 2018 lors de sa première participation. Romain Rossi (41 ans) repart cette fois sur « Prisme », dans un projet que l’on ne connaît pas trop.

Poupon père et fille

Les trois autres classes rassemblent un peu moins de monde. Mais le plateau est relevé. Ainsi parmi les 14 Rhum Mono, on assistera au grand retour à la compétition de Catherine Chabaud et Jean-Pierre Dick.

16 concurrents partiront en Rhum multis. Et pas n’importe lesquels. Avec Roland Jourdain et Halvard Mabire, on verra la légende Philippe Poupon (67 ans). L’ancien vainqueur de la Route du Rhum revient sur la transat 32 ans après sa dernière participation. Il naviguera sur l’ancien trimaran de Florence Arthaud. Autre aspect émotionnel: il retrouvera sur l’eau sa fille Morgane Urvault Poupon, engagée elle en Class40.

Dans cette classe de multicoques, on retrouve aussi deux marins d’origine nordiste. Etienne Hochedé, natif du Pas-de-Calais, est surtout connu du côté de Saint-Valéry-sur-Somme. Aujourd’hui, cet autre vétéran de 67 ans réside en Guadeloupe. Il partira sur PiR2. Ce sera sa 3ème participation à la Route du Rhum.

Charlie Capelle, lui, est né dans le Nord à Bouchain il y a 67 ans. Tout en dirigeant le chantier naval qu’il a fondé en Bretagne, ce Nordiste de souche ne rate jamais la Route du Rhum. » C’est à la fois une addiction et une passion« , confie Charlie Capelle qui en sera à sa 6ème participation. Et toujours sur le même trimaran, » A capella », qui est le sistership du trimaran de Mike Birch, le premier vainqueur de la Route du Rhum. » Mais je ne les ai pas toutes terminées... »

Les Hauts-de-France avec quatre skippers

Avec Thomas Ruyant, Romain Rossi, Charlie Capelle et Etienne Hochedé, il y aura donc quatre Nordistes parmi les 138 concurrents qui partiront le 6 novembre de la Cité corsaire. Ils arriveront à Saint-Malo dès le 25 octobre pour l’ouverture du gigantesque village de la course (70 000 m2) autour des bassins où seront amarrés tous les bateaux, y compris les énormes Ultims. Ce village XXL sera ouvert durant 13 jours. Il attirera certainement plusieurs centaines de milliers de visiteurs.

La cité corsaire aura un village de la course encore plus grand qu’en 2018 (photo Alexis Courcoux/Route du Rhum)

Parmi les innovations de cette année, les concurrents de la Route du Rhum 2022 paraderont à proximité des côtes malouines et dans les écluses au moment de rentrer dans les bassins afin de faire découvrir leurs bateaux aux passionnés et aux curieux. Ces derniers pourront admirer les Ultims et les Ocean Fifty le mardi 25 octobre, les IMOCA le mercredi 26, les Class40 le vendredi 28 et les Rhum Multi et Mono le samedi 29.

À l’arrivée en Guadeloupe également, les festivités s’annoncent grandioses autour du village du Mémorial ACTe, lieu de culture et de mémoire, où se rejoindront marins, médias et grand public du 11 novembre au 4 décembre. Mais aussi dans les villages de la Marina du Bas-du-Fort du 11 au 27 novembre et à Basse-Terre du 10 au 13 novembre. Enfin, les concurrents paraderont, après leur arrivée, dans les eaux paradisiaques des îles de Guadeloupe.

UN PARCOURS CLASSIQUE POUR UNE EDITION XXL

Pour la première fois, la sortie des bateaux sera étalée sur trois jours. Il faut en effet franchir une écluse de 25 mètres et les voiliers sont nombreux. Ce moment important de la course commencera donc le vendredi 4 novembre avec les navires les plus impressionnants: les 8 Ultims 32/23, larges de …23 mètres.

La course partira au large de la pointe du Grouin le dimanche 6 novembre à 13h02. Les concurrents passeront une porte devant le cap Fréhel avant de faire route vers la Guadeloupe.

La bande-annonce de la Route du Rhum/Destination Guadeloupe 2022

Vu le nombre exceptionnel de bateaux (138), les organisateurs ont prévu une ligne de départ géante: plus de 3 miles nautiques. L’arrivée se fera devant Pointe-Pitre après le traditionnel tour de la grande île de l’archipel de la Guadeloupe.

Le record de la course est détenu par Francis Joyon, vainqueur de la dernière édition après un beau duel avec François Gabart en 7 jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes. Les grands Ultims pourraient fort bien battre ce record.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 826 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.