AUTOMOBILE : ADRIEN FOURMAUX N’IRA PAS AU RALLYE DE NOUVELLE-ZELANDE

Nouvelle-Zélande Fourmaux
Adrien Fourmaux avant le rallye d'Ypres (photo JMD/Sports 5962)

Le pilote nordiste Adrien Fourmaux n’ira pas au rallye de Nouvelle-Zélande (29 septembre-2 octobre), prochaine manche du championnat du Monde WRC. Son écurie officielle Ford M-Sport l’a annoncé ce mardi 20 septembre, sans plus d’explication. Déjà absent au récent rallye de Grèce, le Seclinois semble écarté par l’écurie britannique, même si celle-ci affirme qu’il reviendra pour le rallye de Catalogne.

Cette nouvelle est préoccupante pour l’avenir de Adrien Fourmaux. Après sa sortie de route au rallye d’Ypres, le Français devait déclarer forfait pour le rallye de l’Acropole. Car sa voiture ne pouvait être réparée à temps, dixit M-Sport. Mais après avoir affirmé que Fourmaux serait bien en Nouvelle-Zélande, le team Ford a décidé de retirer son inscription. Graig Breen et Gus Greensmith eux y seront, avec l’Italien Lorenzo Bertelli, qui pilotera pour la 1è fois une Ford Puma hybride.

Fourmaux finalement écarté en Nouvelle-Zélande

Et c’est bien la présence de ce pilote sans référence qui récupère la 3ème voiture qui peut inquiéter. » « Après avoir réévalué les objectifs d’Adrien Fourmaux pour la saison 2022, M-Sport a retiré son engagement pour le Rallye de Nouvelle-Zélande« , explique l’écurie anglaise dans un communiqué laconique. Mais elle affirme aussi dans la foulée:  » M-Sport reste pleinement engagé envers Adrien et cette décision a été prise conjointement avec lui. M-Sport peut confirmer qu’Adrien reviendra au Rallye d’Espagne dans une Puma Hybrid Rally1. »

Adrien Fourmaux confirmait la nouvelle dans les mêmes termes sur les réseaux sociaux.

Le Nordiste est actuellement 18e du Championnat avec neuf points seulement et cinq abandons en neuf rallyes. Visiblement, il paye ces abandons et surtout, les sorties de route où il a fortement endommagé son véhicule comme lors du rallye d’Ypres. En Belgique, Adrien Fourmaux était alors à la lutte pour la 4ème place quand il est sorti lors de la dernière journée, alors qu’il était souffrant.

Une dernière chance en Catalogne

Après avoir débuté en fanfare le championnat du Monde 2022 avec la victoire de Sébastien Loeb au rallye de Monte-Carlo, M-Sport a accumulé les malheurs et les contre-performances. Au point de chambouler probablement l’équipe l’année prochaine. Des contacts seraient en cours avec l’Estonien Ott Tänak, en délicatesse avec l’écurie Hyundai. Les bonnes performances du Corse Pierre-Louis Loubet également peuvent inquiéter Adrien Fourmaux.

Nouvelle-Zélande Fourmaux
Adrien Fourmaux et Alexandre Coria dans la spéciale du Mont Kemmel au rallye d’Ypres (photo Jaanus Ree / Red Bull Content Pool)

L’avenir s’assombrit sérieusement pour lui après cette saison calamiteuse également pour l’ensemble de son écurie. Le rallye de Catalogne (20-23 octobre) apparaît comme la course de la dernière chance pour le pilote de Seclin.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 810 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.