VOLLEY-BALL: L’EQUIPE DE FRANCE MASCULINE N’A PLUS DE SELECTIONNEUR !

démission Bernardinho
Bernardinho ne sera resté que sept mois à la tête de l'équipe de France (photo JP Kiffer/FFVB)

Bernardo Roncha De Rezende (dit Bernardinho) n’est plus le sélectionneur de l’équipe de France de volley-ball masculine, championne olympique à Tokyo l’été dernier. La Fédération française de volley-ball vient d’annoncer la nouvelle ce mardi. L’entraîneur brésilien de 62 ans a fait part au Président de la Fédération et à la Directrice Technique Nationale de problèmes personnels. Ces problèmes ne lui permettent plus de s’investir auprès de l’Équipe de France dont l’objectif est de conserver son titre olympique à Paris en 2024. En conséquence, il a présenté sa démission tout en proposant d’accompagner la Fédération pour organiser sa succession.

La nouvelle a surpris. Bernardinho n’était en place que depuis quelques mois. Il succédait en août dernier à Laurent Tillie à la tête de l’équipe championne olympique. Une équipe dans laquelle figure le joueurs de Tourcoing Daryl Bultor, et les deux Nordistes Barthélémy Chinenyeze et Yacine Louati. Sa première compétition, le championnat d’Europe, était un échec avec une élimination surprenante en 1/8ème de finale face à la République Tchèque.

Des raisons personnelles et familiales

Pourtant, la raison de cette émission n’est pas sportive, mais personnelle. Dans un communiqué paru ce jour, Bernardinho annonce ceci. « C’est une des décisions les plus difficiles et douloureuses de toute ma carrière. Je suis très triste parce que j’aime cette équipe de France, le groupe, les joueurs, le staff que nous avons construit. Je suis très reconnaissant de la confiance que la fédération m’a accordé tout au long de l’année. Je remercie encore le Président et la DTN pour leur soutien et leur compréhension. J’ai reçu un accueil incroyable de tout le volley français et j’ai beaucoup de peine et de frustration de ne pas aller au bout du projet que nous avions commencé à mettre en place.« 

 » Je dois faire ce choix. Il n’y en a pas d’autres possibles pour ma famille »

Bernardo Roncha de Rezende

« Mais je dois faire ce choix », poursuit Bernardinho, « il n’y en a pas d’autres possibles pour ma famille qui reste prioritaire.  J’ai dit au Président que je resterai toujours disponible pour aider la fédération, les joueurs, ou mon successeur. Je souhaite la plus belle des réussites à ce groupe et au volley français. »

Dans le même communiqué, le président de la FFVB, Eric Tanguy, reste tout aussi laconique sur ces raisons personnelles, et se contente de déclarer: « Nous avions le meilleur entraîneur pour mener à bien nos objectifs jusqu’aux Jeux de Paris 2024 et je ne peux donc que regretter cette situation. Mais je comprends évidemment les raisons qui ont menées Bernardinho à prendre cette difficile décision et je le remercie de rester disponible pour préparer la suite.« 

Qui pour succéder à Bernardinho ?

Sur la suite, le président annonce ceci. » Nous allons nous relever de cette épreuve et trouver la meilleure solution pour accompagner le projet autour de l’Equipe de France masculine. Des annonces seront faites dans quelques jours. »

En s’attachant les services de cet entraîneur hautement réputé sur le plan mondial, la FFVB espérait bien placer les meilleurs bases pour conserver le titre olympique à Paris 2024. Double champion olympique (2004 et 2016) et triple champion du monde (2002, 2006, 2010) de volley-ball avec le Brésil, Bernardinho, considéré comme l’un des meilleurs entraîneurs au monde, avait accepté au printemps 2021 de prendre la succession de Laurent Tillie, qui a occupé le poste de sélectionneur des Bleus pendant neuf ans, de l’été 2012 à l’été 2021.

Rappelons que le nouveau sélectionneur de l’équipe de France avait monté un staff autour de lui dans lequel figurait l’entraîneur du Tourcoing Lille Métropole Volley Mauricio Paes, nommé adjoint. Est-ce que le franco-brésilien succèdera à Bernardinho à la tête de l’équipe de France de volley-ball ? C’est une hypothèse qui n’est pas à écarter, car Mauricio Paes était déjà candidat au poste avant la nomination de son compatriote.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Volley Andrea Giani sélectionneur de l'équipe de France

Les commentaires sont fermés.