RUGBY : l’IRLANDAIS JOSH VAN DER FLIER ET LA NEO-ZELANDAISE RUHAEI DEMANT JOUEURS DE L’ANNEE

World rurby awards
Les lauréats des World Rugby Awards à Monaco (photo World Rugby)

L’Irlandais Josh van der Flier et la Néo-Zélandaise Ruahei Demant ont été élus Joueur et Joueuse World Rugby de l’Année 2022, lors de la cérémonie des World Rugby Awards qui s’est tenue dimanche 20 novembre à Monte-Carlo (Monaco). Ils succèdent ainsi au Français Antoine Dupont et à l’Anglaise Zoé Alcroft lauréats en 2022.

Les footballeurs ont le Ballon d’Or. Les rugbymen ont les World Rugby Awards pour désigner les meilleurs joueurs de l’année. Et c’est aussi dans une soirée pleine de clinquant que le palmarès 2022 a été annoncé, en terre princière. Sans réelle surprise, deux cadres de l’équipe d’Irlande n°1 mondiale, et des Blacks Ferns championnes du Monde reçoivent le prestigieux trophée.

Lors d’une soirée exceptionnelle qui s’est tenue dans l’emblématique Salle des Étoiles, la cérémonie, placée sous le Haut Patronage de S.A.S. la Princesse Charlène de Monaco, a vu les grands noms du rugby d’hier et d’aujourd’hui ainsi que toute la communauté du rugby récompenser les meilleurs moments de l’année.

Le troisième Irlandais à l’honneur

Josh Van der Flier est le Joueur World Rugby de l’Année 2022 à XV. C’est le troisième joueur irlandais à recevoir cette distinction après Keith Wood (2001) et Johnny Sexton (2018). Van der Flier précède Lukhanyo Am (Afrique du Sud), Antoine Dupont (France) et Johnny Sexton (Irlande).

« J’ai eu la chance incroyable de pouvoir compter sur de grands coéquipiers et entraîneurs qui m’ont vraiment poussé, ainsi que ma femme et ma famille qui m’ont beaucoup soutenu », a-t-il déclaré. « J’ai toujours senti que je devais donner le meilleur de moi-même, sinon à quoi bon jouer ? C’est ce qui m’a poussé à continuer. »

La co-capitaine de la Nouvelle-Zélande, Ruahei Demant, a été au cœur du parcours des Black Ferns. Les All Blacks féminines ont remporté la Coupe du Monde de Rugby 2021 à domicile. Demant arrive devant quatre autres nommées : sa coéquipière Portia Woodman, la capitaine du Canada Sophie de Goede, la troisième-ligne aile de l’Angleterre Alex Matthews et la demie de mêlée de l’équipe de France Laure Sansus.

« Comme la plupart des membres de notre équipe et comme beaucoup de joueuses en Nouvelle-Zélande, je viens d’une très petite commune. Et on ne pouvait que rêver d’enfiler un jour le maillot noir », a-t-elle raconté. « Quand j’étais petite, je ne connaissais pas les Black Ferns. Comme la plupart des femmes de mon âge, le rugby féminin n’a jamais été accessible, n’a jamais été quelque chose auquel on pouvait aspirer, parce qu’on n’a jamais eu de modèles sur lesquels on pouvait se projeter. Et c’est là l’un des grands avantages de cette Coupe du Monde : elle était diffusée gratuitement, donc tout le monde pouvait la regarder. »

Les Français snobés ?

Le jury a également désigné les XV de l’année. Les Français Grégory Alldritt (3è ligne centre) et Antoine Dupont (demi de mêlée) en font logiquement partie. Chez les femmes, on retrouve la 2è ligne Madoussou Fall et la demi de mêlée Laure Sansus, malheureusement blessée durant le Mondial en Nouvelle-Zélande.

Le XV de l’année masculin, avec deux Français

Le peu de récompenses pour les joueurs français étonne vu le parcours du XV de France en 2022. Visiblement, les Anglo-Saxons, qui dominent la Fédération mondiale, apprécient peu la montée en puissance du rugby français. D’où un début de polémique sur ces choix contestables. Dix des 12 trophées reviennent en effet aux anglophones.

Neuf des lauréats ont été désignés par le prestigieux jury des World Rugby Awards, tandis que la communauté du rugby a eu l’occasion de voter pour l’Essai IRP de l’Année chez les hommes et chez les femmes sur les réseaux sociaux de World Rugby. 

Les lauréats des World Rugby Awards 2022

  • Joueuse World Rugby à XV de l’Année- Ruahei Demant (Nouvelle-Zélande)
  • Joueur World Rugby à XV de l’Année – Josh van der Flier (Irlande)
  • Entraîneur World Rugby de l’Année – Wayne Smith (XV de la Nouvelle-Zélande féminin)
  • Révélation masculine World Rugby de l’Année – Ange Capuozzo (Italie)
  • Révélation féminine World Rugby de l’Année – Ruby Tui (Nouvelle-Zélande)
  • Joueur de Rugby à 7 de l’Année – Terry Kennedy (Irlande)
  • Joueuse de Rugby à 7 de l’Année – Charlotte Caslick (Australie)
  • Prix de l’Arbitre World Rugby – Tappe Henning (Afrique du Sud)
  • Prix Vernon Pugh pour Services Rendus – Dr Farah Palmer (Nouvelle-Zélande)
  • Prix du Mérite de l’International Rugby Players – Bryan Habana (Afrique du Sud)
  • L’Essai masculin IRP de l’Année – Rodrigo Fernandez (Chili, contre les États-Unis le 9 juillet)
  • L’Essai féminin IRP de l’Année – Abby Dow (Angleterre, contre le Canada le 5 novembre)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.