ATHLETISME : GRESSIER, BOSSE ET SAMBA-MAYELA PERFORMANTS AU MEETING DE PARIS

Meeting Paris 2022
Le stade Charléty lors du meeting de Paris 2022 (photo JMD Sports5962)

40 Français participaient au meeting de Paris 2022, et parmi eux 7 Nordistes. Ceux-ci avaient à coeur de flamber lors cette étape de la Ligue de Diamant, qui oppose les meilleurs spécialistes mondiaux. Dans l’étuve du stade Charléty, les performances ont été nombreuses. Jimmy Gressier, Pierre-Ambroise Bosse et Cyréna Samba-Mayela en particulier ont répondu présent.

La chaleur était étouffante ce samedi 18 juin à Paris comme sur toute la France. Heureusement, lorsque les premières épreuves de la Ligue de Diamant ont commencé, en début de soirée, les spectateurs et une partie des concurrents bénéficiaient de zones d’ombre appréciable durant cette canicule. Ces conditions météo n’ont pas empêché la réalisation de bonnes performances à tous les niveaux. 13 records et meilleures performances mondiales ont ainsi été battus, dont un record d’Afrique (Tobi Amusan sur le 100m haies féminin) et un record d’Océanie (Peter Bol sur le 800m masculin).

Jimmy Gressier au top du meeting de Paris 2022

Les Nordistes présents sur ce meeting de Paris 2002 ont connu des fortunes diverses. Et plusieurs ont brillé. C’est le cas en premier lieu de Jimmy Gressier. Le Boulonnais termine 4ème du 5 000m remporté par l’Ethiopien Selemon Barega en 12’56″19. Des ravitaillements étaient proposés ce samedi soir aux athlètes lors du 5000 m. Un dispositif très rarement mis en place sur cette distance, mais fort compréhensible avec une température au-dessus des 30°C à près de 23h.

En bouclant la distance en 13’08″75, Gressier bat son record personnel et surtout, réussit les minima pour les championnats du Monde et d’Europe. A Eugene, il pourra choisir entre disputer le 5 000m ou le 10 000m, sa distance de prédilection.

Pierre-Ambroise Bosse (Lille Métropole Athlétisme) réalise aussi les minima sur 800m pour sa course de rentrée. Dans une course très rapide gagnée par le Français Benjamin Robert, le champion du Monde 2017 termine 6ème en 1’44″54. Ce temps lui permet de se qualifier pour les championnats du Monde à Eugène (USA), et bien sûr, les championnats d’Europe à Budapest. Bosse qui retravaille avec Alain Lignier, revient peu à peu à un bon niveau.

Troisième satisfaction: Cyréna Samba-Mayela (LMA). La championne du Monde du 60m haies en salle prend la 4ème place du 100m haies remporté par la Nigériane Tobi Amusane en 12″41, nouveau record d’Afrique. En courant en 12″76, la hurdleuse lilloise se qualifie pour les Mondiaux.

Deux Nordistes présents dans le triathlon

Deux Nordistes disputaient également le triathlon bâti autour de Kevin Mayer, lors de ce meeting de Paris 2022. Mais le recordman du monde a renoncé à disputer le 110m haies, après deux bonnes performances sur le saut en longueur et le lancer du poids.

L’Arrageois Téo Bastien prend la 3ème place du triathlon (photo JMD Sports 5962)

Le Réunionnais du RC Arras Athlétisme Téo Bastien se classe 3ème avec 2522 points derrière le Français Makenson Gletty (2584) et l’Estonien Maicel Uibo (2523). S’il s’est raté au poids (jet à 13m07), l’Arrageois a en revanche terminé en tête du saut en longueur (7m44) et 2ème du 110m haies en 14″35. « C’était une belle expérience, le public était incroyable. C’est grâce à Kevin (Mayer) que nous avons eu droit à ce triathlon », nous a confié Téo Bastien. « Je n’ai pas souffert de la chaleur car je viens de La Réunion où j’ai connu les fortes chaleurs durant toute mon enfance. C’est là où je performe le mieux. Ce que j’ai vu sur la longueur et les haies. »

L’ancien Lommois Arthur Prévost au contraire a été handicapé par cette chaleur à laquelle il n’est pas habitué. Il se classe 5ème du triathlon avec 2407 points, après le forfait de Kevin Mayer. « Je suis en manque de repères. C’est ce que je recherche avant les championnats de France Elite. J’ai ressenti une douleur au psoas durant la longueur. Et je n’aurais pas dû faire les haies. J’espère que ce sera réparé pour la semaine prochaine. Mais ça reste encourageant pour le reste de la saison et aller chercher les 8 000 points. »

Avec ce total, le Nordiste pourrait obtenir son billet pour les championnats d’Europe, son principal objectif de la saison.

Arthur Prévost a souffert de la chaleur sur le triathlon (photo JMD/Sports5962)

Jimmy Vicaut en manque de courses

La principale déception nordiste est venue de Jimmy Vicaut. Le sprinter du LMA prend la 3ème place du 100m remporté par le Ghanéen Benjamin Azamati en 10″25 . Son temps, 10″34, est loin des minima mais la course a été disputée avec un fort vend de face (+1,6m à la seconde). « Je manque de courses », a déclaré le Lillois à l’Equipe. » Je me suis fait mal il y a deux semaines, il faut encore que ça revienne. Les conditions étaient bonnes mais ça n’a pas suffi. Je pensais aller plus vite. On verra maintenant ce qui se passe aux Championnats de France la semaine prochaine. »

Autre déception, relative, pour Hugues-Fabrice Zango. Le Burkinabé de Béthune se classe 4ème du triple saut avec 17m25. Un peu à court de préparation, le médaillé olympique réussit quand même sa meilleure performance. Le duel entre les deux Diaz nés à Cuba, Jordan et Andy, a finalement tourné à l’avantage du premier nommé, qui est retombé à 17,66 m au quatrième essai. 

Hugues-Fabrice Zango devant Christian Taylor et Jordan Diaz

Guy Drut en observateur éclairé

Rappelons que Wilhelm Belocian, prévu sur le 110m haies, a finalement déclaré forfait après sa blessure à Oslo. Et puisque l’on parle de cette distance, saluons un autre (ancien) hurdler nordiste présent à Charléty, mais pas sur la piste. C’est Guy Drut. L’ancien champion olympique et ministre des sports, originaire de Oignies comme Michel Jazy et Gervais Martel, est venu au micro du speaker parler de cette course.

A 71 ans, Guy Drut est toujours membre du Comité international olympique (CIO).

Guy Drut était présent à Charléty (photo JMD/Sports 5962)

Tous les Français présents à ce meeting de Paris 2022, dont les Nordistes, se retrouveront la semaine prochaine aux championnats de France Elite organisés sur le pittoresque stade Hélitas à Caen. Nul doute que l’on verra les athlètes des Hauts-de-France monter sur le podium.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Championnats de France d'athlétisme Caen 1è journée
  2. Meeting Herculis 2022 présentation

Les commentaires sont fermés.