ATHLETISME : PREMIERS TITRES AUX CHAMPIONNATS DE FRANCE A CAEN

Championnats de France athlétisme Caen
Quentin Bigot au lancer du marteau a marqué la 1ère journée (photo CaptureMySport/FFA)

La première journée des championnats de France Elite d’athlétisme avait lieu ce vendredi à Caen. Quatre titres ont été décernés. Mais les séries et concours de qualification composaient l’essentiel de cette mise en route. Un premier podium pour les représentants des Hauts-de-France au lancer du marteau, et des qualifications faciles pour les autres. A trois semaines des Championnats du Monde à Eugene (Etats-Unis, 15-24 juillet), le lanceur de marteau lorrain Quentin Bigot a réalisé une excellente série au Stade Hélitas à Caen. Alexandra Tavernier au marteau féminin et Hugo Hay sur le 5000 m masculin ont pour leur part conservé leur titre.

113 centimètres seulement séparaient le meilleur et le moins bon jets de Quentin Bigot à l’occasion du concours de marteau, qui a rythmé la première journée des Championnats de France d’athlétisme à Caen. Six lancers entre 77,02 m et 78,15 m qui donnaient le sourire au sociétaire d’Athlé Metz Métropole trouve par ailleurs « très bien que le pic de forme ne soit pas pour maintenant, mais bien dans vingt jours, quand il le faudra », pour les Championnats du Monde de Eugene. Le Picard Jean-Baptiste Bruxelle (Amiens UC, 72,70 m) et Earwyn Abdou (Lyon Athlétisme, 68,53 m) accompagnent Quentin Bigot sur le podium.

Pas de mondiaux pour Alexandra Tavernier

Alexandra Tavernier s’est offert ce jour un huitième titre de championne de France du marteau, grâce à un cinquième jet à 68,34 m. La lanceuse d’Annecy Haute Savoie a en revanche annoncé qu’elle ne participera pas aux championnats du monde cette année. « Je vais essayer de retrouver la compétition à haute intensité. Je serai prête pour les Europe de Munich. Un mois et demi d’entraînement en plus, ça fait toute la différence. »

Bien que diminué par un orteil très enflé, Lolassonn Djouhan est engagé dans un programme gargantuesque en cette fin de semaine. Après avoir remporté le titre au disque avec 60,04 m vendredi , le lanceur de l’EC Orléans CJF a rapidement mis le cap sur Vineuil, où il tentera dès samedi de grapiller les quatorze centimètres qui lui manquent pour réaliser les minima pour les Championnats du monde (66,00 m, contre 65,86 m cette année pour l’Orléanais). Et s’il le faut, il est prêt à relancer dimanche à Nice, afin de réaliser son rêve américain.

Les 5 000m sans surprise

Les courses de 5000m ont sacré les deux favoris, malgré des scénarii bien différents. Manon Trapp (AS Aix-les-Bains) a rapidement pris les commandes de la course, puisqu’elle se sentait « bien, avec l’envie de tout donner et de [se] faire plaisir ». Tout en faisant attention de ne « pas [se] cramer » face au vent, elle a définitivement lâché Leïla Hadji (Pays de Fontainebleau Athlé) et Alessia Zarbo (Nice CAA) à cinq cent mètres du but, et a coupé la ligne en 15’48’’79. Elle devrait recourir à Liège mercredi prochain avec dans le viseur les minima pour les Europe de Munich (15’25’’00).

Manon Trapp remporte le 5 000m des championnats de France à Caen (photo CaptureMysport/FFA)

Hugo Hay, de son côté, a déjà le standard européen en poche, mais visait bien mieux ces dernières semaines, et ne cachait pas sa grande frustration de ne pas avoir réalisé les 13’09’’00 demandés pour Eugene. En l’absence de Jimmy Gressier, le demi-fondeur de Sèvre Bocage AC a néanmoins fait le travail consciencieusement pour conserver son titre, dans le chrono anecdotique de 13’54’04’’, juste devant Félix Bour (Racing Multi Athlon) et Fabien Palcau (Dijon UC).

La première journée de l’heptathlon a vu Elisa Pineau (EFCVO) dominer les débats, en battant trois de ses records : 13’’97 sur 100 m haies, 1,82 m en hauteur, 14,03 m au poids, en plus d’être passée à un centième de sa marque de référence sur 200 m (24’’98). Mais Léonie Cambours (SPN Vernon) est en embuscade, à sept unités seulement de la Francilienne (3671 points contre 3664 après les quatre premières levées), grâce notamment à un nouveau record sur les haies (13’’32), et la deuxième journée s’annonce pimentée.

Les Nordistes exacts au rendez-vous

Au décathlon, l’ancien Lommois Arthur Prevost (US Talence) a viré largement en tête à mi-parcours, avec 4166 points contre 3999 à Téo Bastien (RC Arras) et 3891 à Baptiste Thiery (JS Franciscaine). Les deux Nordistes devraient se disputer le titre ce samedi en l’absence du vice-champion olympique Kevin Mayer, qui préfère se réserver pour les championnats du Monde à Eugene.

Dans le 800m masculin, Pierre-Ambroise Bosse (Lille Métropole Athlétisme) s’est aisément qualifié en terminant 2ème de sa série (1’48″81), tout comme Hugo Houyez (VAFA, 1’48″36).

Wilfried Happio (LMA) lui gagne sa série du 400m haies en 51″57. Il disputera la finale ce soir avec un sérieux espoir de podium, voire de titre. Elimination en revanche de Léa Théry (VAFA) sur le 400m féminin (55″58).

A suivre ce samedi, Jimmy Vicaut sur 100m (photo JMD/Sports5962)

Suite des championnats de France d’athlétisme Elite, ce samedi à Caen, avec notamment les finales du 100m où l’on suivra Jimmy Vicaut (LMA), décevant au dernier meeting de Paris. Il y aura aussi la finale du 110m haies, sans Wilhem Belocian (LMA), pas encore remis de sa blessure à Oslo.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 747 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Wilfried Happio LMA champion de France après une agression

Les commentaires sont fermés.