AUTO : DOUBLE TOYOTA AUX 24 HEURES DU MANS ET PREMIERE VICTOIRE DE L’ARRAGEOIS FREDERIC MAKOWIECKI

Le Mans Makowiecki
Le tour d'honneur de l'équipage vainqueur des 24 Heures du Mans 2022 (photo Arnaud Cornilleau/ACO)

Toyota réalise le doublé aux 24 Heures du Mans 2022, qui voient aussi la Porsche n°91 pilotée notamment par le Nordiste Frédéric Makowiecki s’imposer en GT pro. Cette 90ème édition voit Toyota remporter un 5e succès consécutif dans la Sarthe. Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa sont les seconds vainqueurs de l’ère Hypercar avec la Toyota GR010 Hybrid n°8 du Toyota Gazoo Racing. Après deux années à huis clos, la plus célèbre course automobile de la planète a connu un succès populaire énorme. La course a été passionnante et pleine de rebondissements.

C’est un véritable aboutissement pour Frédéric Makowiecki. Après deux ans de persévérance, le pilote arrageois vient de remporter les 24 Heures du Mans dans sa catégorie, les GTE pro. Au volant de la Porsche 911 S n°91,  » Mako » a conclu par un dernier relais ces 24 Heures pleines de rebondissement. Après trois podiums dans le passé, il s’impose cette fois aux côtés de l’Italian Gianmaria Bruni et de l’Autrichien Richard Lietz. La Porche officielle termine 28ème au classement scratch sur les 62 voitures engagées. A noter que 53 concurrents ont bouclé les 24 Heures. Donc que 9 seulement ont abandonné.

La Porsche 911 S de Gianmaria Bruni (ITA) Richard Lietz (AUT) Frederic Makowiecki (FRA) s’impose en GTE Pro (photo Dominique Breugnot/ACO)

Le Mans 2022 plein de rebondissement pour Makowiecki

Le trio franco-italo-autrichien a bénéficié d’un fait de course. Les deux Chevrolet Corvette dominaient la course depuis le départ. Mais la n°63 abandonne au matin pour ennuis mécaniques. Et en début de matinée, dans les Hunaudières, François Perrodo (Oreca 07 – Gibson n°83 AF Corse) percute latéralement la Corvette n°64 et l’envoie directement dans le rail.

Alexander Sims s’en sort indemne mais toutes les chances de la formation américaine sont désormais enterrées. Sportivement, le pilote français vient immédiatement s’excuser. Ferrari hérite de la première position avec la n°51. Mais un peu avant midi, une crevaison impacte la Ferrari et doit laisser la tête à la Porsche n°91 de « Fred Mako ».

Fred Makowiecki de dos après son dernier relais victorieux est félicité par Richard Lietz (photo Sébastien Bassani/ACO)

L’Artésien et ses deux équipiers prennent alors la tête qu’ils ne lâcheront plus dans les quatre dernières heures de course. A 41 ans, Frédéric Makowiecki remporte enfin les 24 Heures du Mans en GTE, pour sa 12ème participation et après quatre podiums. Il rajoute un nouveau trophée au palmarès bien fourni du constructeur allemand Porsche.

Fred Mako de loin le plus heureux sur le podium. Wunderbar !

Les premiers mots du pilote artésien ont été pour les membres de son écurie.  » C’est dommage que la Porsche n°92 n’ai pas terminé la course », déclare t’il sur la radio de sa voiture. » Mais je remercie toute l’équipe pour l’énorme travail fourni durant ces 24 Heures du Mans. »

4ème succès pour Sébastien Buemi (Toyota)

Comme prévu, les Hypercar ont dominé ces 24 Heures du Mans 2022. La Toyota n°8 conduite par le Suisse Sébastien Buemi, le Néo-Zélandais Brendon Hartley et le Japonais Ryo Hirakawa s’impose devant la Toyota n°7 (Conway – Kobayashi – Lopez) et la Glickenhaus n°709 (Briscoe – Westbrook – Mailleux). Brendon Hartley a franchi la ligne d’arrivée au volant et en tête pour la première fois de ses 9 participations. Sébastien Buemi rejoint le cercle des quadruples vainqueurs au classement général. L’ancien pilote de F1 devient ainsi l’égal de Yannick Dalmas, Olivier Gendebien ou Henri Pescarolo. Et Ryo Hirakawa, le rookie, vainqueur donc dès sa 1è participation, devient lui le cinquième pilote japonais à l’emporter au Mans.

Le Mans 2022 Makowiecki
La Toyota Gazoo Racing n°8 victorieuse avec Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa (photo Jonathan Biche/ACO)

On notera aussi la bonne performance de Lila Wadoux pour ses premières 24 Heures du Mans. La jeune Amiénoise (21 ans), prend la 13è place au scratch sur l’Oreca de l’écurie Richard Mille Racing partie avec le n°1. Associée à Charles Milesi et à l’octuple champion du monde des rallyes Sébastien Ogier, la Picarde termine ainsi 9ème dans la catégorie LMP2, la plus fournie du plateau.

Quant à l’acteur irlandais Michael Fassbender, il se classe 51è au volant de la Porche 911 de l’écurie Proton, dirigée par une autre star d’Hollywood, Patrick Dempsey. Clap de fin…

Le classement des 24 Heures du Mans 2022

  1. Sébastien Buemi (Sui), Brendon Hartley (NZ), Ryo Hirakawa (Jap) Toyota GR10 Hybrid- Toyota Gazoo Racing Catégorie Hypercar (1è)
  2. Mike Conway (GB), Kamui Kobayashi (Jap), Jose Maria Lopez (Arg) Toyota GR10 Hybrid- Toyota Gazoo Racing
  3. Ryan Briscoe (EU), Richard Westbrook (GB), Franck Mailleux (Fra) Glickenhaus 007 LMH – Glickenhaus Racing
  4. O.Pla- R.Dumas- LP.Derani (Glickenhaus Racing)
  5. R.Gonzales, A.Felix Da Costa, W.Stevens (Jota) 1è en LMP2

LMGTE Pro: 1è Frédéric Makowiecki (Fra), Gianmaria Bruni (Ita), Richard Lietz (Aut) Porsche 911 RSR 19 – Porsche GT Team

LMGTE Am: B.Keating (EU), H.Chaves (Por), M.Sorensen (Nor) Aston Martin vantage – TF Sport

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.