AUTOMOBILE : ADRIEN FOURMAUX EN WRC2 LA SAISON PROCHAINE

Adrien Fourmaux WRC2
Adrien Fourmaux ici au rallye d'Ypres (photo JMD-Sports 5962)

Malgré une saison 2022 catastrophique en championnat du Monde des rallyes WRC avec la Ford Puma Rally1, Adrien Fourmaux conserve la confiance de l’écurie britannique M-Sport. Mais le pilote de Seclin descend d’un cran. Fourmaux disputera en effet le championnat WRC2 avec une Fiesta Rally2. C’est une belle occasion pour se relancer alors que l’on craignait l’absence de volant pour le rallyman nordiste de 27 ans.

Adrien Fourmaux l’a confirmé ce vendredi 16 décembre sur les réseaux sociaux. En 2023, il sera toujours pilote officiel de rallye au sein de l’écurie Ford. Mais il descend d’une division. Fourmaux quitte le WRC où il courait avec une Ford Puma hybride, pour retrouver le WRC2 avec une Ford Fiesta Rally2. Toujours avec le même co-pilote, Alexandre Coria.

Un rallye en Autriche pour débuter la saison

La veille, M-Sport avait annoncé la participation du Nordiste au Jänner Rally, du 5 au 7 janvier, en Autriche. Une bonne préparation avant le rallye de Monte-Carlo qui ouvrira comme d’habitude le championnat du Monde des rallyes.

Les dirigeants de l’écurie anglaise offre donc une seconde chance au pilote Nordistes. Ceux-ci apprécient en effet la mentalité et le comportement exemplaire de leur pilote français qui n’a jamais dénigré Ford durant cette période difficile. Malcolm Wilson et Richard Millener croient aussi toujours au potentiel de Adrien Fourmaux. Même s’ils jouent la carte Loubet en 2023.

L’affiche officielle du Jänner Rally où Adrien Fourmaux débutera sa saison

Cette « relégation » en 2ème division constitue finalement un moindre mal pour le Seclinois. Celui-ci a connu une saison 2022 désastreuse, à l’image de son écurie. Il a multiplié les abandons, les sorties de route qui ont démoli sa voiture. Il n’a marqué des points que dans quatre manches du WRC pour terminer loin au classement général, à la 16ème place. Au total 13 petits points, récoltés au Portugal (9è), en Estonie (7è) et en Catalogne (8è). Mais Adrien était aussi écarté des rallyes de Nouvelle-Zélande et du Japon.

Aussi, l’écurie M-Sport a décidé de faire le ménage après cette catastrophique de ses trois pilotes officiels. Exit Graig Breen, Gus Greensmith et Adrien Fourmaux. L’Estonien Ott Tänak, ancien champion du Monde, quitte Hyundai pour Ford, alors que le Corse Pierre-Louis Loubet est titularisé en WRC après ses bons résultats récoltés en 2022, avec un programme partiel.

Le WRC2, un soulagement pour Fourmaux

Sur le site de son écurie, Adrien Fourmaux confie son soulagement de voir M-Sport lui offrir une seconde chance en WRC2. « Je suis vraiment ravi de faire partie de l’équipe pour la quatrième année consécutive et j’ai hâte d’être de retour au Monte-Carlo le mois prochain », a déclaré Adrien Fourmaux. « Nous aurons l’occasion de disputer un rallye avec la Fiesta Rally2 juste après Noël pour parfaitement nous préparer en vue du Monte-Carlo. Je tiens à adresser un grand merci à l’équipe pour sa confiance et l’opportunité de piloter chez eux en 2023. J’ai hâte de voir ce que nous pouvons accomplir ensemble. »

Le team manager Richard Millener explique ceci sur le site de l’écurie. « Nous pensons qu’il est possible de se battre pour le championnat. Je suis heureux qu’Adrien fasse toujours partie de l’équipe pour le lancement de la saison 2023 et je pense que ce retour en Rally2 sera un défi intéressant pour lui. Il a connu le succès en WRC2 par le passé et nous savons que Monte-Carlo est un endroit où il peut obtenir des résultats.« 

M-Sport alignera deux équipages en WRC2 en 2023: les Français Fourmaux et Coria d’un côté, ainsi que le Luxembourgeois Grégoire Munster, qui évoluait cette saison en WRC2 junior aux côtés du Belge Louis Louka. Les francophones représenteront donc Ford en WRC2 l’an prochain.

Adrien Fourmaux WRC2
Oliver Solberg et Adrien Fourmaux s’affronteront en WRC2 l’an prochain (photo JMD/Sports5962)

Fourmaux et Munster disputeront un championnat WRC2 relevé, avec notamment Oliver Solberg sur Skoda comme adversaire. Le jeune pilote suédois retombe lui aussi en WRC2 après avoir été écarté par Hyundai.

En tous cas, une victoire en Autriche dans un rallye secondaire ne pourrait que redonner confiance à Adrien Fourmaux. Après une saison 2022 stressante qu’il tient certainement à oublier.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.