AUTOMOBILE : ADRIEN FOURMAUX, LEADER MALHEUREUX AU RALLYE DU PORTUGAL

Rallye du Portugal Fourmaux
La Ford Fiesta de Adrien Fourmaux lors du shakedown (photo Janus Ree/Red Bull Content Pool)

Décidément, la malchance s’acharne sur Adrien Fourmaux lors du rallye du Portugal. Leader dans une classe WRC2 particulièrement relevée, le pilote nordiste a été victime de deux crevaisons de sa Ford Fiesta dans les 5è et 6è épreuves spéciales. Il concède ainsi 7 minutes et perd toute chance de victoire. Il va continuer pour l’honneur et prouver qu’il est bien revenu parmi les pilotes les plus rapides du championnat du Monde.

43 voitures sont engagés en WRC2 dans le Vodafone Rally de Portugal (11 – 14 mai). Et ce n’est pas seulement la quantité offerte lors de la cinquième manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA. La qualité est aussi ici au rendez-vous. Sept des pilotes engagés ont déjà goûté au triomphe dans la catégorie WRC2, tandis que deux autres se vantent de victoires pures et simples dans plusieurs manches WRC.

C’est le cas du Norvégien Andreas Mikkelsen, et de l’Irlandais du Nord Kris Meeke. Andreas Mikkelsen, champion WRC2 en 2021 et triple vainqueur mondial des rallyes, est également aux commandes d’une Škoda. Le Norvégien, qui prévoit de participer à des manches triées sur le volet cette année, est de retour en action pour la première fois depuis septembre dernier.  

Le grand retour de Kris Meeke

Kris Meeke s’ajoute à la liste des noms familiers, bien que l’Ulsterman n’ait jamais concouru dans la première catégorie de soutien. Réputé pour ses nombreuses victoires dans l’élite du sport, Meeke fait un retour très attendu en WRC après quatre ans d’absence. 

Après avoir décroché deux victoires en deux départs jusqu’à présent, le Français Yohan Rossel est provisoirement en tête du championnat. C’est la première sortie sur terre du pilote Citroën C3 Rally2 cette saison. Il compte actuellement une avance de neuf points au championnat.

Alors qu’Emil Lindholm est occupé à passer ses examens universitaires, le vainqueur du Rallye de Suède, Oliver Solberg, est le prétendant au titre le plus proche de Rossel. Il est l’une des nombreuses jeunes stars à piloter des machines Škoda, avec des figures notables Gus Greensmith, Marco Bulacia et Erik Cais qui alignent également des voitures Fabia RS Rally2.

Rallye du Portugal Fourmaux
Adrien Fourmaux était à l’attaque vendredi matin avec sa Ford Fiesta (photo Janus Ree/Red Bul Content Pool)

Face à ce plateau d’un niveau jamais atteint en WRC2, Adrien Fourmaux se trouvait face à un sacré défi dans ce rallye du Portugal. Mais avec Alexandre Coria, le Nordiste a semblé survolté lors de cette première matinée de course. Avec sa Ford Fiesta R2, il a pris la tête de la catégorie, après avoir gagné l’ES2. Fourmaux entrait même dans le top 10 au scratch, pour figurer à la 8è place, devant Mikkelsen et Solberg, deux autres anciens du WRC.

Deux crevaisons successives

Fourmaux continue à surfer sur cette vague d’euphorie jusqu’à la 5è spéciale, celle de Gois. Sa Ford Fiesta crève. Le temps de réparer, lui et son copilote Alexandre Coria perdent 2 minutes. Rebelote dans la suivante. Cette fois, le duo français de M-Sport concède 5 minutes ! C’est d’ailleurs l’hécatombe en WRC2 sur ces pistes piègeuses. Le Seclinois a dit adieu à la victoire, tout comme le Finlandais Teemu Suninen, qui était 2e au départ de l’ES6 et qui a lui aussi été victime d’une crevaison. 

Le Suédois Oliver Solberg est donc le nouveau leader du WRC2 avec sa Skoda, devant le Britannique Gus Greensmith et le Français Yohan Rossel. Le malheur des uns fait le bonheur des autres… Malgré ses malheurs, Adrien Fourmaux pointe quand même à la 25è place au scratch; et à la 19è en WRC2, à quand même plus de 7 minutes de Solberg.

Ce qui lui fera dire ceci sur les réseaux sociaux. « Sentiment amer ce soir. Une très bonne première boucle. Puis, venues de nulle part, 2 crevaisons en 2 chronos. Pour 0 erreur. C’est comme ça. »

Le pilote nordiste devrait repartir le couteau entre les dents samedi. Car il n’a plus rien à perdre pour le général. Mais il a certainement retrouvé pleinement confiance en sa voiture et surtout, sur ses propres qualités de vitesse.

Classement du rallye du Portugal après la 1ère étape

1. K Rovanperä / J Halttunen FIN Toyota GR Yaris 1h 22m 27.7s
2. D Sordo / C Carrera ESP Hyundai i20 N +10.7s
3. T Neuville / M Wydaeghe BEL Hyundai i20 N +26.0s
4. P Loubet / N Gilsoul FRA Ford Puma +26.9s
5. E Lappi / J Ferm FIN Hyundai i20 N +27.3s
6. O Tänak / M Järveoja EST Ford Puma +1m 4.7s

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1608 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.