AUTOMOBILE: ADRIEN FOURMAUX SORT DE ROUTE AU RALLYE DE MONTE-CARLO

Monte-Carlo 2022 les Nordistes
Adrien Fourmaux et sa Ford Puma sont sortis de route vendredi matin au rallye de Monte-Carlo (photo WRC)

Le rallye de Monte-Carlo est déjà fini pour Adrien Fourmaux. Le pilote de Seclin, brillant 4ème la veille, est sorti de route ce matin dans la 1è épreuve spéciale du jour. Lui et Alexandre Coria, son co-pilote, sont indemnes. Mais la Ford Puma est pulvérisée.

Cela s’est passé au milieu de cette 3ème spéciale (Roure / Beuil 1 (18,33 km). Fourmaux a tapé un talus en descente sur une route pourtant parfaitement dégagée. Il attaquait à fond et semblait bien parti pour réussir un temps. Mais le Nordiste est parti à la faute dans cette ES3 dominée à nouveau par les deux Sébastien, Ogier et Loeb.

Un crash spectaculaire pour Fourmaux

Dans une zone très rapide, la voiture a tapé le talus, est partie en tonneau avant de tomber au bas d’un ravin. La voiture est totalement détruite. Mais miraculeusement, Adrien Fourmaux et Alexandre Coria sont sortis indemnes de cet accident spectaculaire.

La mauvaise série se poursuit donc pour Adrien Fourmaux, qui sort de route après avoir pourtant très bien débuté son 3ème rallye de Monte-Carlo. Il était 4ème au scratch après la 1è étape. La voiture semble irréparable et Fourmaux contraint à l’abandon., après cette nouvelle sortie de route. Mais Adrien a tenu à rassurer ses supporters après ce crash spectaculaire.

«  Alexandre et moi, ça va », a déclaré le pilote de Seclin dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. » C’est une énorme déception pour moi. Une année à façonner un Puma Hybrid Rally 1 aux côtés de M-Sport Ford M, d’énormes attentes pour ce rallye et ma première saison complète. »

«  Je pense à toute l’équipe qui a travaillé sans relâche, jour et nuit, pour nous permettre d’évoluer dans la meilleure voiture possible. A l’équipe, je suis désolé pour cette erreur. Nous ne partirons pas demain. Nous travaillerons encore plus dur pour revenir fort en Suède« , a conclu Adrien Fourmaux, pour qui le Monte-Carlo 2022 s’arrête là.

Stéphane Lefebvre en tête du WRC2

L’équipier de Fourmaux, Sébastien Loeb, remporte cette 3ème spéciale et se rapproche de Sébastien Ogier, leader après la 1è journée. A 47 ans, Loeb a devancé son rival Ogier après la courte manche d’ouverture de la nuit dernière. Le nonuple champion du Monde des rallyes a renversé ensuite la vapeur lors des trois spéciales de montagne dans les Alpes françaises. Loeb atteint la zone de changement de pneus à Puget-Théniers avec 10,6 secondes d’avance sur la Toyota GR Yaris d’Evans.

« J’ai poussé très fort toute la matinée », a admis Loeb. « C’était délicat avec la glace, à certains endroits nous avions beaucoup d’adhérence mais à d’autres il n’y avait rien. J’ai un bon feeling avec la voiture et j’ai essayé d’être à fond du début à la fin.« 

Stéphane Lefebvre et Andy Malfois, sur Citroën C3, réalisent d’abord le 13ème temps au scratch, après un début sur la retenue. Le Noeuxois va se libérer et passer en 2ème position des WRC2 après un temps canon dans l’ES5. A l’issue de la journée, Stéphane Lefebvre va même passer devant Andreas Mikkelsen en tête du classement de la catégorie.

L’ancien champion du Monde juniors a montré qu’il n’avait rien perdu de ses qualités, après sa traversée du désert.

Crevaison pour Delecour

Quant au 3ème mousquetaire nordiste François Delecour, il perdu beaucoup de temps sur ses concurrents en RGT, à la suite d’une crevaison dans la 8ème spéciale.  »

 » On crève dans la spéciale à l’arrière, je sais pas comment ! On perd gros, 4 minutes ..Nous verrons demain c’est pas fini, faut s’amuser maintenant quand ça veux pas ça veux pas, tant pis on étaient bien à la première intermédiaire proche de Raphaël dans celle-là mais c’est la loi du sport auto ! C’est pas notre rallye », explique Delecour sur les réseaux sociaux.

Il pointe toujours en 3ème position de la catégorie, mais à plus de 6 minutes de Astier et près de 5 minutes de Guigou, les deux autres pilotes Alpine.

Sébastien Loeb, sur la Ford Puma Hybride, a dominé cette 2ème journée au Monte-Carlo (photo WRC)

Le classement « scratch » après la 2è étape

1. S Loeb / I Galmiche FRA Ford Puma 1h 22min 49.0sec

2. S. Ogier / B Veillas FRA Toyota GR Yaris +9.9sec
3. E. Evans / S Martin GBR Toyota GR Yaris +22.0sec
4. T. Neuville / M Wydaeghe BEL Hyundai i20 +47.8sec
5. O. Tänak / M Järveoja EST Hyundai i20 +56.7sec
6. C. Breen / P Nagle IRL Ford Puma +59.2sec

A propos de JEAN-MARC DEVRED 667 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Abandon de Stéphane Lefebvre au rallye de Monte-Carlo
  2. Les Nordistes malchanceux au Monte-Carlo 2022

Les commentaires sont fermés.