BASKET-BALL : L’ESBVA-LM LANCE VICTORIEUSEMENT SA SAISON EN EUROLIGUE

ESBVA Gérone
Les joueueses de l'ESBVA avant le match contre Gérone (photo FIBA)

L’ESBVA Lille Métropole a battu les Espagnoles du SPAR Gérone (69-57) lors du match aller du tour préliminaire de l’Euroligue féminine. Les Villeneuvoises débutent ainsi victorieusement une saison chargée d’ambitions. Mais les 12 points d’avance ne garantissent pas la qualification avant le match retour en Catalogne. Et surtout, l’ESBVA déplore déjà deux joueuses blessées lors de cette soirée à double face.

Alors que la plupart des sports collectifs ont repris leur championnat, les basketteuses doivent attendre la mi-octobre pour retrouver la compétition. Le mois de septembre était en effet consacré au Mondial de basket en Australie. C’était le cas ce mercredi pour les « guerrières » de Villeneuve-d’Ascq. Pour l’ESBVA, la saison commençait donc ce mercredi 12 octobre par… l’Euroligue. Les Villeneuvoises recevaient Gérone en match aller du tour préliminaire. L’occasion pour le bouillant public du Palacium de découvrir une équipe profondément renouvelée.

Face à une équipe catalane habituée des joutes européennes, les Guerrières débutent le match crispées. Maladroites dans les tirs, elles sont dominées dans le premier quart-temps (9-15).

Janelle Salaun a réussi un gros match face à Gérone (photo FIBA)

Mais après cette entame difficile, l’ESBVA nouvelle formule réagit tout de suite, sous l’impulsion de Kennedy Burke, venue justement cet été de Gérone… La grande Américaine fait la loi au rebond et score un maximum. Grâce à son efficacité, mais aussi l’excellente performance de Janelle Salaun (15 points et 6 rebonds), les Nordistes mettent les Espagnoles sous l’éteignoir pour compter jusqu’à 22 points d’avance.

Kennedy Burke punit son ancienne équipe

Malheureusement, Burke se blesse à la cheville en retombant mal après un rebond dans le 3ème quart-temps. Auparavant, elle a puni son ancienne équipe avec 17 points, 6 rebonds et 3 passes décisives. Victime d’une entorse, Kennedy sort définitivement. Ce sera le sort aussi de Kariata Diaby en toute fin de rencontre.

Ceci explique certainement la baisse de régime de l’ESBVA en fin de rencontre. Son avance fond dans les quatre dernières minutes devant des Catalanes plus agressives. Les Guerrières bien soutenues par leur public, même si le Palacium n’était pas plein, s’imposent finalement 69-57. Cette avance de 12 points ne constitue pas une assurance tous risques pour l’ESBVA avant le match retour la semaine prochaine à Gérone.

Gérone a été sauvée par 15 points de Rebekah Gardner et doit maintenant renverser ce déficit lors du match retour mercredi prochain. pour se qualifier pour la saison régulière.

 » Il faudra jouer ce match à l’extérieur comme si on démarrait à 0-0″, concluait avec lucidité Rachid Meziane.«  Ce sera une chose à gérer. Mais on va aborder ce match comme un gros 0-0 avec l’intention de revenir avec une victoire. »

Kariata Diaby quitte la salle avec une entorse, comme Kennedy Burke (photo JMD/Sports 5962)

Le suspense reste donc entier pour ce match retour. Malgré tout, l’ESBVA commence bien sa saison avec ce début dans le grand bain avec l’Euroligue, la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Les réactions

Caroline Hériaud, capitaine de l’ESBVA. » Nous ressentons avant tout une grosse frustration. On doit faire mieux, pour passer ce tour là avec 12 points d’avance. On est entré directement dans le bain, et nous avons réalisé 25 minutes d’intensité du niveau d’Euroligue. Mais à plus 22, nous avons eu un relâchement qu’on ne doit pas avoir. Nous avons donc encore une marge de progression devant nous. Il y a aussi peut-être une part d’inexpérience. »

Rachid Meziane, entraîneur de l’ESBVA. » On a mis la main sur le match durant 25 minutes, c’est ce qu’il faut retenir. Mais c’est sûr qu’il y a de la frustration. Je suis plus inquiet par rapport aux blessures de nos joueuses. Globalement, on a plutôt fait les choses en équipe. Sur le plan défensif on fait le taff à part le dernier quart-temps. Offensivement en revanche, on a encore une marge. A nous de progresser pour ne pas reproduire les mêmes erreurs dans une semaine. »

Bernat Canut Font, entraîneur de SPAR Gérone. » Nous nous attendions à un match difficile. Villeneuve d’Ascq est une bonne équipe, avec un coach d’expérience. Elle produit un jeu très physique qui nous a beaucoup gêné. Heureusement, nous avons eu une belle réaction dans les deernières minutes. Cela nous relance pour le match retour. »

Laia Florés, arrière de SPAR Gérone. » Nous avons mal joué excepté les 4 dernières minutes. En Euroligue, c’est plus physique qu’en championnat. Il faut se donner à fond dès le départ. Il faudra jouer 40 minutesla semaine prochaine. »

Caroline Hériaud succède comme capitaine à Johanne Gomis (photo FIBA)

La feuille de match

ESBVA Lille Métropole – SPAR Gérone: 69-57 (9-15, 34-27, 54-39)

Tour préliminaire aller d’Euroligue féminine

Salle du Palacium à Villeneuve-d’Ascq, 1809 spectateurs

Arbitres: Geert Jacobs (Belgique) assisté de Peter Praksch (Hongie) et Tijmen Last (Pays-Bas)

ESBVA: K.Smalls (7 pts), C.Hériaud (5), M.Djekoundade (4), M.Hirsch (6), M.Cissé, K.Diaby (9), H.Ben Abdelkader (4), K.Burke (17), C.Diallo (2), Janelle Salaun (15). Entraîneur: Rachid Meziane

SPAR Gérone: L.Cornélius (2), B.Drammeh (6), M.Araujo (7), L.Florés, E.Murphy (7), M.Tolo (14), I.Etxarri (4), R.Gardner (15), C.Bradford, G.Labuckiene (2). Entraîneur: Bernat Canut Font

A propos de JEAN-MARC DEVRED 910 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Gérone ESBVA 66-43 en Euroligue féminine de basket

Les commentaires sont fermés.