BASKET-BALL : LE BCM GRAVELINES COMMENCE FORT FACE A BOULOGNE-LEVALLOIS

BCM Boulogne
Les Gravelinois ont sorti un match énorme face aux Mets92 (photo JMD/Sports 5962)

Le BCM Gravelines-Dunkerque démarre en beauté le championnat de Betclic Elite en s’imposant largement face aux Métropolitans de Boulogne/Levallois par 85-73. Grâce à une défense et une intensité étonnantes durant les 3/4 de la rencontre, les maritimes ont étouffé le club 3ème du dernier championnat, malgré l’omniprésence de la future star Victor Wembanyama. Le BCM entame ainsi parfaitement une première semaine à trois matches.

Premier match de la saison à Sportica. Et déjà un sommet face aux Metropolitans de Boulogne/Levallois. L’équipe dirigée par Vincent Collet, à peine rentré de l’Eurobasket avec l’équipe de France. Après une préparation contrariée par l’absences du Polonais Olejniczak et du Hongrois Benke, sélectionnés à l’Euro, mais aussi de Fofana en sélection ivoirienne, les Gravelinois partaient un peu dans l’inconnu face à un des favoris du championnat. D’autant que leur intérieur américain Jajuan Johnson était absent pour cause de paternité.

La défense impitoyable du BCM face à Boulogne

Surprise, les joueurs de JD Jackson vont rapidement mener en jouant sans complexes face aux parisiens. L’adresse est au rendez-vous notamment du côté des recrues américaines DJ Seeley et Justin Robinson, le meneur de poche. Et surtout, les Nordistes imposent une défense de fer avec une intensité stupéfiante. Devant un public enflammé, le BCM mène ainsi 21-10 à l’issue du premier quart-temps ! Incroyable quand on a vu les maritimes à la peine une semaine avant lors de leur tournoi, l’Areas Cup.

Même si Vincent Collet recadre son équipe, Gravelines confirme sa domination en gagnant le 2ème quart-temps (21-19). Avec notamment un Vafessa Fofana à 100% de réussite dans les tirs. Ce qui fait qu’au repos, le BCM mène 42-29 contre Boulogne/Levallois.

Les maritimes ne relâchent pas l’étreinte après le retour sur le parquet. Ils continuent à creuser l’écart. Si bien qu’à 42-35, Vincent Collet demande un temps mort pour essayer de stopper l’hémorragie. Avec de grands gestes de bras, le sélectionneur national essaye de replacer ses joueurs. En vain… Car Edwards et Morency se joignent à Seeley, Robinson et Fofana pour scorer. Tandis que Dominique Olejniczak et Szilard Benke font la loi sous les panneaux. L’écart monte à +26. Il sera finalement de +20 à la fin du 3ème quart-temps (69-49).

A ce moment-là, rien ne semble empêcher le BCM de s’imposer, même si on sent la fatigue poindre. En face, le jeune prodige Victor Wembanyama ((2,21 m, 18 ans) maintient presque seul son équipe dépassée par le rythme de Gravelines. Mais les Mets92, finalement plus frais physiquement, grignotent leur retard grâce notamment à Hugo Besson. Et surtout avec une défense enfin hermétique sur laquelle butent les Nordistes.

La bonne surprise de JD Jackson

A trois minutes de la fin, Justin Robinson marque deux lancers francs importants qui permettent au sien de conserver 14 points d’avance (80-66). Le money-time sera très tactique. JD Jackson comme Vincent Collet prennent leurs derniers temps morts pour gérer au mieux la fin du match. Avec deux objectifs opposés: poursuivre la remontée pour Boulogne/Levallois. Conserver l’avantage pour Gravelines/Dunkerque.

A 82-71, Robinson sert Morency qui marque un dunk décisif. La salle explose. Le BCM se dirige tout droit vers un premier succès de prestige (85-73) face à un des outsiders de Betclic Elite. Un succès avec la manière que même JD Jackson n’attendait pas.  « Le score n’est même pas flatteur car on était archi-dominants, sur ce match, dans l’intensité, l’engagement. On était carbonisés sur la fin. Mais bon, on fait l’essentiel. C’est une équipe qui répond au coach. Les choses qu’on a mises sur pied tactiquement, il n’y en avait pas 150 000, mais les deux ou trois sur lesquelles on avait insisté, on les a faites de manière assez exceptionnelle pour cette période de la saison.  Je ne m’attendais pas à ce niveau d’engagement et de concentration collectif. »

Le BCM réussit son début face à Boulogne/Levallois (photo JMD/Sports 5962)

Le coach tout comme le public de Gravelines a apprécié au passage le talent de Wembanyama (23 points, 10 rebonds) que JD Jackson compare déjà à Tony Parker, dans un rôle différent.

Les Gravelinois ont à peine le temps de savourer cette victoire. Dès mardi, ils se rendent à Roanne pour confirmer cette victoire, et enchaîner un début de calendrier difficile avec Dijon, Monaco et l’ASVEL au programme.

Les réactions

Vafessa Fofana (ailier du BCM). » l’intensité que l’on a mis là, on l’avait toute la semaine à l’entraînement. A part les cinq dernières minutes, on a fait le match qu’il fallait. On a donc bien démarré. Sachant que nous avons un calendrier costaud, cette victoire fait du bien pour la suite.« 

Vincent Collet (entraîneur de Boulogne/Levallois). » Le groupe est jeune et inexpérimenté. Même si on s’y attendait, on a subi l’agressivité de nos adversaires. Avec 13 balles perdues, c’était rédhibitoire à ce niveau là. Heureusement, on a fait mieux en 2ème mi-temps. En première mi-temps, on s’est fait secoué. Nous avons été surclassés en intensité durant 25 minutes.« 

DeVante Jones (meneur de jeu des Mets92). » Notre équipe est jeune et il lui faudra un peu de temps pour grandir. Mais c’est bien de faire ce genre de match pour prendre de l’expérience. Le coach nous avait prévenu que le BCM mettrait de l’intensité. Mais nous avons mis trop de temps pour revenir dans le match. »

La feuille de match

BCM – Boulogne-Levallois : 85-73 (21-10, 42-29, 69-49, 85-73). 

BCM Gravelines/Dunkerque: Damase, Robinson 18 (+6pd), Tyberghien, Edwards 13 (4/6 à 3 pts), Seeley 15, Benke 8, Fofana 10, Olejniczak 8 (+10r), Morency 13. Coach: JD Jackson

METS 92 Boulogne/Levallois: Coulibaly, Wembanyama 23 (+10r), Jones 11, Konaté, Sy 8, Henry 6, Ho you Fat, Besson 11, Fall Faye 10, Traoré 4. Coach: Vincent Collet

Lors de cette 1ère soirée d’Elite masculine, l’ESSM Le Portel s’incline à Dijon (87-76)

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.