BASKET-BALL: UN « BACK TO BACK » POUR L’ESBVA EN EUROCOUPE

ESBVA Eurocoup
Les joueuses de Villeneuve d'Ascq (ici contre Charnay) en plein doute sur les matches face à Lublin (photo JMD/Sports 5962)

L’ESBVA jouera ses deux matches d’Eurocoupe reportés contre Lublin les 25 et 26 janvier au Palacium. Ainsi se termine un imbroglio provoqué par le covid. Le club villeneuvois sort gagnant de cette situation. Néanmoins, ces reports compliquent le calendrier chargé des guerrières. Et surtout, elles perturbent le staff dans la préparation des matches et l’organisation des déplacements.

Ce début d’année 2022 est décidément bien compliquée pour les basketteuses de l’ESB Villeneuve-d’Ascq. Après une courte trêve, celles-ci devaient s’attaquer à un mois de janvier chargé avec le championnat, la Coupe de France et l’Eurocoupe.

Mais tout ce programme est perturbé par la crise sanitaire. Il a fallu attendre le match de LFP contre Charnay pour jouer enfin le 16 janvier. Une victoire poussive (72-62) sur le dernier du championnat, vu un certain manque de rythme. L’absence de compétition explique probablement cette prestation moyenne.

Un voyage annulé en dernière minute

La semaine précédente, l’ESBVA devait jouer le match aller des 1/8èmes de finale de l’Eurocoupe à Lublin. Mais juste avant de partir en Pologne, les joueuses apprennent que le match est remis, à cause de cas positifs au covid dans l’équipe polonaise.

 » On a été prévenu de l’annulation du match contre Lublin à 3h40 du matin, alors qu’on devait prendre un avion à 8h. C’était un peu compliqué à gérer. Et à ce jour, rien n’est officiel. On va donc continuer à vivre, comme je le disais aux filles au jour le jour. Mais c’est certainement plus heure par heure…  » confiait ainsi Rachid Meziane. Le coach villeneuvois, malgré son flegme habituel, semblait agacé par cette situation après la victoire contre Charnay.

Vidéo Sports 59/62. Rachid Meziane explique la perturbation du calendrier en conférence de presse.

Pour le moment, les matches en France ont lieu. Mais ce n’est pas le cas partout en Europe. Le match aller prévu à Lublin le 13 janvier a été reporté. Ce qui entraînait le report automatique du match retour à Villeneuve-d’Ascq. La FIBA tient à ce que l’ordre des matches soit respecté.

La rencontre prévue ce jeudi 20 janvier au Palacium a donc été annulée, dans l’attente de deux nouvelles dates. Celles-ci ont été fixées la semaine prochaine, mardi 25 et mercredi 26 janvier. Un « back-to-back » inédit à cette époque de l’année. Mais cette décision arrange forcément L’ESBVA qui va recevoir deux fois, et surtout, s’éviter en voyage en Pologne.

Quatre matches en 10 jours

Au moins, le staff et les joueuses sont maintenant fixés. La FIBA (Fédération européenne, organisatrice des Coupes d’Europe) a pris une décision rapide. Mais ce double report entraîne des changements, et surtout, surcharge le calendrier de ce mois de janvier. Cette semaine, l’équipe nordiste va préparer le match de Coupe de France prévu vendredi soir à Tarbes.

Les joueuses sont forcément déstabilisées par cette situation ubuesque. Une situation à la fois incertaine et évolutive heure par heure. Mais elles essayent de s’adapter comme le confie Kariatra Diaby.

Vidéo Sports 59/62. Kariata Diaby évoque l’état d’esprit des joueuses.

Les Guerrières vont donc enchaîner les rencontres d’ici la fin du mois. Et surtout, elles n’auront pas beaucoup de temps pour préparer spécifiquement chaque match, en fonction de l’adversaire.

L’ESBVA ambitieuse en Eurocoupe

Il y aura donc Tarbes au programme ce week-end. Puis l’AZS UMCS Lublin en début de semaine prochaine avant un déplacement périlleux à Montpellier le dimanche 30 pour le compte de la 13ème journée de la ligue féminine de basket. Cela fera donc quatre matches de haut-niveau en 10 jours ! En espérant bien sûr que le covid, qui a jusqu’à présent épargné les joueuses, ne se manifeste pas.

Les Villeneuvoises, en blanc, ont battu Charnay au Palacium dimanche (photo JMD/Sports 5962)

Rachid Meziane ne cache pas que l’ESBVA va jouer sur les trois tableaux, et essayer d’aller le plus loin possible en Eurocoupe. Elles ont jusqu’à présent réalisé un parcours sans faute, avec une qualification facile en poule, puis en barrage contre Ténérife. En 1/4 de finale, les équipes éliminées en Euroligue basculent en Eurocoupe, ce qui promet des confrontations de qualité.

Mais il faudra avant passer le 1/8ème de finale contre Lublin. Une équipe solide qui a surclassé Tarbes au tour précédent.

Vidéo Sports 59/62. Rachid Meziane parle de l’AZS Lublin, l’adversaire en Eurocoupe.

Après le déplacement à Tarbes ce week-end en Coupe de France, les Villeneuvoises retrouveront donc leur public deux soirs de suite au Palacium pour une double d’Eurocoupe alléchante entre l’ESBVA et les Polonaises de Lublin.

L’entraîneur et les joueuses de Lublin cette saison en Eurocoupe (photo FIBA Europe).

UNE VICTOIRE POUSSIVE FACE A CHARNAY

Ce début d’année 2022 a été contrarié, et retardé par l’épidémie. Le premier match de l’année, c’était donc dans un Palacium à moitié vide, et sans buvette, dimanche après-midi contre Charnay.

Face à la lanterne rouge du championnat LFB, les Guerrières ont visiblement manqué de rythme. Menées 12-16 après le 1è quart_temps, elles sont revenues progressivement pour reprendre l’avantage au score. Mais elles n’ont creusé l’écart qu’en fin de match, sous l’impulsion de Kariata Diaby, auteur d’une excellente prestation (21 points et 25 d’évaluation).

Vidéo Sports 59/62. Joli panier à trois points de Jolene Anderson.

Kariata Diaby résumait ainsi le match moyen de son équipe. » On n’a pas bien débuté le match alors que c’est un de nos points forts. On ne les a pas agressé comme il fallait et ont les a laissé jouer dans leur confort. Mais on a réussi à rester nous-mêmes, à partager le ballon, défendre comme il faut, faire les stops. Et on a été récompensées derrière. »

Rachid Meziane était peu convaincu par la manière, mais satisfait par le résultat. Avec cette 8ème victoire en 12 matches, l’ESBVA reste 2ème à égalité avec l’ASVEL et Bourges, à un point seulement du leader Basket Landes.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 910 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Lublin ESBVA: 73-83 en Eurocoupe de basket

Les commentaires sont fermés.