BOXE : SOHEB BOUAFIA ET DJAMILI ABOUDOU SUR LA ROUTE DE PARIS 2024

Boxe Bouafia et Aboudou au TQO de Milan
Djamili Aboudou, en rouge, a passé facilement le 1è tour du TQO (photo FFB)

Deux boxeurs nordistes participent actuellement au premier tournoi de qualification olympique (TQO) disputé en Italie. Le Roubaisien Soheb Bouafia, et le Dunkerquois Djamili Aboudou espèrent décrocher leur billet pour Paris 2024 en boxe, dès cette semaine, sans recourir à l’ultime chance proposée en avril en Thaïlande. Tous deux sont sur la bonne voie.

Si les deux Héninois Mathieu Bauderlique et Gaëtan Ntambwe ont jeté l’éponge en début d’année, pour repartir dans les rangs professionnels, Soheb Bouafia (ABC Roubaisien), et Djamili Aboudou (Coudekerque Ring) poursuivent leur rêve olympique en boxe. Sept Français sont déjà qualifiés. Cinq autres tentaient leur chance cette semaine à Busto Arsizio, dans la banlieue de Milan, dans le premier TQO (du 3 au 11 mars). Pour obtenir le précieux sésame, ceux-ci doivent parvenir en demi-finale du tournoi en Italie. 49 quotas vont ainsi être distribués pour les 633 boxeurs engagés.

Les deux Nordistes ont bien commencé la compétition ce mercredi 6 mars 2024, en s’imposant chacun largement avec une victoire 5-0 contre leur adversaire. Soheb Bouafia et Djamili Aboudou ont démontré une fois de plus qu’ils ont leur place parmi les athlètes tentant de décrocher leur billet en boxe pour les JO de Paris. 

Une entrée en lice convaincante

Ainsi, pour leur entrée en lice mercredi dans le tournoi de boxe, Bouafia et Aboudou ont tous les deux gagné sans difficulté aux points. Soheb Bouafia (FRA) en 1/16è de finale (92 kg) devant le Canadien Bryan Colwell 5-0. En 1/16è de finale (+92 kg) : Djamili-Dini Aboudou Moindze (FRA) lui bat le Bulgare (d’origine cubaine) Yordan Alain Hernandez sur le même score de 5-0. Les deux Nordistes ont donc fait l’unanimité des juges.

Le Roubaisien recombattait déjà ce jeudi en 1/16è de finale. Bouafia affrontait ainsi le Franco-Haïtien Leclerc Nogaus. Il a également dominé son adversaire 5-0, se qualifiant ainsi pour les 1/8èmes de finale. Il affrontera samedi un boxeur des Pays de l’Est, Mateusz Bereznicki (Pologne).

Boxe Bouafia et Aboudou au TQO de Milan
Soheb Bouafia à l’entraînement ici à Milan (photo FFB)

Comme Daouda Sow, son modèle, Soheb Bouafia a lui aussi grandi dans la ville de Hem. Élevés seuls par leur mère, lui et ses 5 frères, tous combattants, se façonnent grâce à leur histoire familiale, où la compétition y est un réel mode de vie. Pour les Bouafia, le sport était avant tout un cadre nécessaire que leur mère ne manquait pas de leur fournir. « Nous, c’était école, sport, maison. Le sport m’a permis de rester dans de bons rails ».

Bouafia et Aboudou boxe gagnante

Le Dunkerquois lui devra attendre samedi pour son 2è combat. Ce sera en effet en 1/8è de finale. Djamili Aboudou rencontrera l’Iranien au nom à rallonge Iman Ramezanpourdelavar. « Comme tout le monde, j’ai commencé par du foot » rappelle le colosse. Alors que la boxe n’était pour lui qu’un loisir, le boxeur de 28 ans, formé au Coudekerque-Ring Boxe de Dunkerque, détient désormais le record de titres nationaux dans sa catégorie de super-lourd (+ 92kg). Il remporte, les uns après les autres, chacun de ses duels en championnat de France de 2016 à 2019, et de 2021 à 2022. Le solide Nordiste s’impose donc à six reprises comme le boxeur le plus fort de sa catégorie.

Il faudra donc à Bouafia et Aboudou, dans ce TQO de boxe, gagner encore deux combats pour parvenir en demi-finales, et décrocher ainsi le quota olympique.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1572 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. TQO Boxe Aboudou en 1/4 de finale

Les commentaires sont fermés.