ROUBAIX 2021: BENJAMIN THOMAS CHAMPION DU MONDE DE LA COURSE AUX POINTS

Benjamin Thomas
Benjamin Thomas avec son dauphin Kenny De Ketele (photo FFC)

Le médaillé olympique Benjamin Thomas a remporté dans une ambiance de corrida, la course aux points aux championnats du Monde de cyclisme sur piste Roubaix 2021. Champion de France du chrono Benjamin Thomas devient champion du Monde de l’individuelle à l’issue d’un duel magnifique contre le Belge Kenny Ketele. Ce match aux allures de derby a transporté le public. Le futur coureur de Cofidis rapporte une 4ème médaille à la délégation française, et surtout, son 2è titre en trois jours.

L’ambiance est montée d’un cran ce vendredi 22 octobre au Stab de Roubaix. La tribune était enfin bien garnie pour la première finale de la soirée, la course aux points, baptisée aussi individuelle. C’est peut-être la discipline la plus exigeante. Elle mélange à la fois l’endurance (40km parcourus à plus de 50km/h), et la vitesse car il y a dix sprints à disputer pour obtenir les précieux points (5-4-3-2-1). Le coureur qui parvient à prendre un tour au peloton marque aussi 20 points: le « jackpot » dans cette course sans temps mort.

Un duel franco-belge

Coureur à la fois résistant et véloce, Benjamin Thomas était resté sur une grosse déception dans l’omnium aux JO de Tokyo (4ème). Mais aussi sur cette spécialité. «  Sur les précédents championnats, j’avais terminé 4ème et 9ème. Là, je remporte un 4è titre, devant le public français. Ca me permet de finir en paix avec cette discipline. » Après le titre européen il y a trois semaines, le nouveau coureur de Cofidis rafle le titre mondial. Un de plus à son impressionnant palmarès sur piste.

La joie du vainqueur (photo FFC)

Le Tarnais de 26 ans, porté par un public déchaîné, a devancé le Belge Kenny De Ketele. Le Flamand, très expérimenté (36 ans) avait pris un tour d’avance, et donc, 20 points, en début de course. Mais le Français a remonté peu à peu en gagnant … huit sprints dans une finale transformée en duel.  Revenu à hauteur du Belge au classement provisoire à 20 tours de la fin, le Français a pris le dessus pour finir dans une explosion de joie du public nordiste enfin venu en nombre. Benjamin Thomas décroche son 4è titre de champion du Monde dans trois disciplines différentes.

 » J’étais vraiment arrière par rapport à Kenny qui est un coureur malin. Je savais que ça allait être très compliqué de remonter. Mais sur la fin, je n’ai plus compté les coups de pédale. J’ai été porté par le public. C’était juste incroyable », a confié aux media le nouveau champion du Monde de la course aux points.

La veille pourtant, le Tarnais avait beaucoup donné dans le tournoi de poursuite par équipes. Il avait obtenu l’argent avec ses copains Boudat, Tabellion et Thomas. Cela n’a pas empêché Benjamin Thomas de devenir champion du Monde.

Un quatrième titre de champion du Monde pour Benjamin Thomas

Cédric Vasseur devait jubiler devant l’exploit de sa nouvelle recrue. D’ailleurs, Benjamin Thomas le sudiste a spontanément pensé à sa future équipe nordiste. «  C’est vrai, c’est un clin d’oeil à Cofidis chez qui je serai la saison prochaine. Je suis très heureux de ramener un maillot de champion du monde conquis ici à Roubaix à mon équipe implantée dans le Nord. « 

La moisson de médailles n’est peut-être pas terminée pour Benjamin. Dimanche, il disputera la course à l’américaine. Il retrouvera comme binôme un coureur bien connu ici. Morgan Kneisky a longtemps courru à Roubaix Lille Métropole. Il aimerait mettre fin à sa carrière avec un dernier titre mondial. Ce serait un final en apothéose pour une équipe de France qui retrouve l’élite mondiale.

Benjamin Thomas champion
Benjamin Thomas après sa victoire avec son entraîneur Steven Henry (photo JMD/Sports5962)

LES AUTRES FINALES DE VENDREDI

La victoire de Benjamin Thomas dans la course aux points a clairement éclipsé les autres courses. Pourtant, le programme était très dense ce vendredi. Les spectateurs ont assisté à des temps forts de ces championnats, avec quelques stars de la piste au programme.

C’était le cas avec la poursuite individuelle hommes. Et là, énorme surprise, le super favori, Filippo Ganna, s’est contenté de la 3ème place, après avoir réalisé seulement le 3ème temps au 1è tour. L’Italien sauve quand même la médaille de bronze contre le Suisse Claudio Imhoff dans la petite finale. Le titre revient à l‘étonnant Américain Ashton Lambie, vainqueur en finale de l’autre Italien Jonathan Milan.

L’autre centre d’intérêt de la soirée, c’était le kilomètre masculin. Là, pas de surprise. Le favori, Jeffrey Hoogland, s’impose avec le temps canon de 58″518. Le champion néerlandais relègue le Trinidadien Nicholas Paul à 1’373 et l’Allemand Joachim Eilers à 1’590. Pas de Français dans cette course. Le Roubaisien Valentin Tabellion a renoncé à remplacer Tom Derache. Ni l’un ni l’autre n’avaient préparé cette épreuve.

En vitesse féminine, doublé allemand: Emma Hinze bat Léa Friedrich pour le titre. Troisième ème place pour la championne olympique Kelsey Mitchell face à la Canadienne Lauriane Genest.

L’omnium féminin enfin revient à l’Ecossaise Katie Archibald devant la Belge Lotte Kopecky et l’Italienne Elisa Balsamo. La Française Clara Copponi manque la médaille de bronze pour trois points.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Alain Bondue reçoit un hommage aux Mondiaux de Roubaix
  2. Clara Copponi et Marie Le Net médailles d'argent dans l'américaine

Les commentaires sont fermés.