CHUTE DE NACER BOUHANNI AU GRAND PRIX MARCEL KINT REMPORTE PAR ALVARO HODEG

chute Nacer Bouhanni
Nacer Bouhanni à Zwevegem (photo JMD/Sports5962)

Le sprinter de l’équipe Arkéa Samsic Nacer Bouhanni a été victime d’une chute dans le final du Grand Prix Marcel Kint à Courtrai. Diagnostic médical: fracture de l’omoplate pour le Lorrain qui a quand même réussi à terminer l’épreuve. Mais la fin de saison semble bien compromise.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour Nacer Bouhanni. En 2018, alors qu’il était encore dans l’équipe nordiste Cofidis, il avait remporté le Grand Prix Marcel Kint. Trois ans après, il a pris le départ avec des ambitions de victoire. Quelques jours auparavant, Bouhanni a terminé 2ème du Grand Prix Jef Scherens derrière l’Italien Bonifazio. Il a ensuite chuté (déjà) à l’Egmont Cycling Race à Zottegem où il a dû abandonner.

A la recherche d’un premier succès en 2021

A Zwevegem ce vendredi, l’équipe bretonne l’encadrait dans l’espoir de l’emmener au sprint pour une première victoire cette saison.

Nacer Bouhanni avec ses équipiers avant le départ du Grand Prix Marcel Kint à Zwevegem (photo JMD/Sports5962)

Nacer Bouhanni semblait bien rétabli de sa chute à Zottegem. Juste avant le départ du Grand Prix Marcel Kint, 7ème épreuve de la Coupe de Belgique, l’ancien champion de France nous a confié être venu pour gagner. » Ce n’est pas le même parcours qu’il y a trois ans. Je ne le connais pas. Mais la course devrait aussi se terminer au sprint ».

Une course peu animée

Effectivement, cette course de 196,300 km ne comportait que deux petites bosses, le Mont de l’Enclus et le Tiegemberg. La course a été animée par une longue échappée de 5 coureurs d’équipes continentales pro, qui sont repris à quelques kilomètres de l’arrivée.

L’échappée du jour au Mont-de-l’Enclus (photo JMD/Sports 5962)

Le final était très nerveux avec les équipes de sprinters à la lutte. Nacer Bouhanni est pris dans une chute à Courtrai, tout comme son équipier Clément Russo. Cette chute collective désorganise le peloton. La victoire se joue au sprint entre une dizaine de coureurs. Alors que l’on attendait le Belge Tim Merlier, le petit sprinter colombien de l’équipe Deceuninck Quick Step Alvaro Hodeg (prononcez Hodgé, du nom de son père, l’ancien coureur écossais Steven Hodge) souffle la victoire au Belge. Mais il a fallu recourir à la photo-finish, avant que Hodeg manifeste sa choix avec ses équipiers.

Vidéo. L’arrivée du Grand Prix Marcel Kint à Courtrai conclue par la victoire de Alvaro Hodeg (images JMD/Sports 5962)

Nacer Bouhanni est reparti après sa chute avec une douleur à l’omoplate. Il termine 131ème à 3’44 du vainqueur. L’ancien coureur de Cofidis, engagée au Grand Prix Marcel Kint, mais aussi au Tour du Limousin et à la Vuelta, a subi des examens à l’hôpital local. Dans la soirée, son équipe annonçait qu’il souffrait d’une fracture de l’omoplate.

La saison semble terminée pour le malheureux Nacer Bouhanni, souvent victime de chutes ces dernières saisons, et qui a collectionné les 2èmes places cette année.

Hodeg le rescapé lui aussi de chute

Alvaro Hodeg lui était ravi de cette victoire. Et pour cause. En octobre 2018, le petit Colombien deux jours après sa victoire au sprint sur le Tour de Münster, avait chuté lourdement lors de l’Eurométropole Tour, à Tournai, après avoir touché l’une des barrières dans le final. Il se fracture l’avant-bras gauche, l’épaule droite et deux côtes et doit subir une intervention chirurgicale.

Ce mauvais souvenir était bien oublié après cette victoire conclue quelques kilomètres plus loin, à Courtrai…

Le classement du Marcel Kint Konvert Classic

Zwevegem – Courtrai (196,3 km). 159 partants. 16 abandons.

  1. Alvaro Hodeg (Colombie) Deceuninck Quick Step 4h23mn39sec
  2. Tim Merlier (Bel) Alpecin Fenix
  3. Danny Van Poppel (Pays-Bas) Intermarché WG
  4. Bram Welten (PB) Arkéa Samsic
  5. Jens Reynders (Bel) Sport Vlaanderen
  6. Luca Mozzato (Italie) B&B Hôtels
  7. Jules Hesters (Bel) Beat Cycling
  8. Jordi Warlop (Bel) Sport Vlaanderen tmt
  9. Shane Archbold (NZL) Deceuninck QS à 3 sec
  10. Marius Mayrhofer (All) Development Team DSM à 5 sec.

Nacer Bouhanni termine 131ème à 3’44 et l’Arrageois Adrien Petit 125ème à 2’51.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Grand Prix de Fourmies 2021: une 88ème édition attendue
  2. Grand Prix de Fourmies: victoire de Elia Viviani

Les commentaires sont fermés.