ELIA VIVIANI REMPORTE LE GRAND PRIX DE FOURMIES 2021

Viviani gagne le grand prix de Fourmies
Elia Viviani lauréat du 88ème Grand Prix de Fourmies (photo JMD/Sports 5962)

Pas de surprise au Grand Prix de Fourmies 2021. La course s’est terminée au sprint et à la fin, c’est un Italien qui gagne… Le coureur de Cofidis Elia Viviani gagne la 88ème édition devant l’Allemand Pascal Ackermann double vainqueur 2018-2019, et le Colombien Fernando Gaviria. Un podium digne des plus grandes classiques, malgré un scénario trop prévisible.

Deux ans après, la place verte située face à l’hôtel de ville de Fourmies a retrouvé son animation de fin d’été. Malgré les restrictions sanitaires toujours présentes, les spectateurs étaient nombreux autour de la ligne de départ du 88ème Grand Prix cycliste, et surtout, le long du parcours champêtre de la course. Le soleil est à nouveau présent sur » l’été indien du cyclisme » (le titre de l’ouvrage réalisé par l’historien local Jean-Louis Chappat). Un an après l’annulation de l’édition 2020, la classique de l’Avesnois repartait comme si de rien n’était.

Un Grand Prix de Fourmies au scénario classique

Le public peut suivre comme avant la présentation des équipes, sur le podium, avec Daniel Mangeas toujours au micro. Le plateau est à nouveau relevé avec 22 formations au départ, dont 10 World Tour, venues généralement avec leurs meilleurs sprinters.

Le champion de France Rémi Cavagna était au départ à Fourmies (photo JMD/Sports5962)

Le Grand Prix de Fourmies 2021 a donné lieu au scénario habituel. Une échappée au long cours part en début de parcours. Quatre audacieux dans cette échappée: le Belge Ayco Bastiaens et trois Français: Alexis Gougeard, Marlon Gaillard et le Boulonnais Samuel Leroux.

Les quatre baroudeurs reviennent sur le circuit final de Fourmies, à 55km de l’arrivée, avec 3’30 d’avance. Leur avance va se réduire progressivement au fil des tours du circuit final de 11km.

A deux tours de l’arrivée, l’échappée compte encore 1’10 d’avance sur le peloton en mode contrôle. A l’attaque de l’ultime boucle, il ne reste plus que 10 secondes, et l’échappée s’incline à 9 kilomètres du but.

Trois Français (Gaillard, Leroux, Gougeard) dans l’échappée du jour (photo JMD/Sports5962)

Une fois de plus, un sprint massif conclue la course. Sur le boulevard de Verdun, L’Italien de Cofidis Elia Viviani s’impose assez largement devant l’Allemand Pascal Ackermann et le Colombien Fernando Gaviria. Un podium très international pour ce Grand Prix de Fourmies 2021. L’Alsacien Hugo Hofstetter, 4ème, est le premier français.

Une victoire collective pour Viviani et Deloeil

Après une année 2020 vierge, et un début 2021 tout aussi transparent, le sprinter italien retrouve peu à peu son niveau. Il décroche la 6è victoire de sa saison, et le 10è bouquet à son équipe Cofidis qu’il doit (pour le moment) quitter à la fin de l’année.

 » Je l’emporte devant des sprinters de premier plan, ça fait plaisir ! »

Elia Viviani

Sur le site de Cofidis, Viviani déclare: « Je suis vraiment content de cette victoire. Je viens de terminer une semaine très dense. Certes, je n’ai pas eu de résultat au Tour du Bénélux mais ça m’a permis de réaliser un travail très précieux pour avoir un bon état de forme. Il fallait passer par là pour envisager la fin de la saison avec une mentalité de vainqueur. »

« Aujourd’hui, je me sentais vraiment bien, » poursuit Viviani.  » L’équipe a fait vraiment un super travail que ça soit Piet (Allegaert), Manu (Morin), Tom (Bohli), Szymon (Sajnok), Attilio (Viviani) et ‘Saba’ (Sabatini). Dans le final, Szymon et Attilio m’ont mis dans une position parfaite pour aborder le sprint. Ensuite, j’étais dans la roue d’Ackermann et j’ai pu faire un bon sprint. Mes sensations sont bonnes, je l’emporte devant des sprinteurs de premier plan, ça fait plaisir ! C’est très bon pour la confiance. J’ai encore envie de gagner et de donner le meilleur dans les courses à venir. » 

Le sprint victorieux d’Elia Viviani (photo Frédéric Vandenboogaerde)

Samuel Leroux à l’honneur

Alain Deloeil , le directeur sportif de Cofidis, rebondit sur ces propos. » L’équipe a fait une très belle course. Nous avions l’intention de ne pas rouler derrière l’échappée pour les préserver en vue du sprint. Dans la fin de course, tous ont fait un sacré travail, à l’image de Szymon Sajnok. Ensuite, Elia a réalisé un très bon sprint qui lui a permis de prendre le meilleur alors que la concurrence était très relevée. C’est une victoire collective : il a parfaitement conclu le travail de ses coéquipiers. »

Pour les attaquants du jour, deux récompenses: le prix de la combativité pour le Normand Alexis Gougeard. Le prix des Monts lui revient au Nordiste Samuel Leroux, qui a mis les couleurs de Xelliss Roubaix Lille Métropole en valeur, dans une fin de saison décisive.

Vidéo. Samuel Leroux, vainqueur du Prix des Monts.

Prochain rendez-vous cycliste dans ce mois de septembre très dense, dans la région. Ce sera dimanche au Grand Prix d’Isbergues. Contrairement à Fourmies, le GPF a été maintenu en 2020. Il a vu la victoire d’un autre sprinter, Nacer Bouhanni, un ancien double vainqueur du GPF absent ce dimanche à cause d’une fracture de la clavicule au Grand Prix Marcel-Kint.

Le classement du Grand Prix de Fourmies 2021

  1. Elia Viviani (ITA – Cofidis)
  2. Pascal Ackermann (ALL – Bora)
  3. Fernando Gaviria (COL – UAE)
  4. Hugo Hofstetter (FRA – Israël SUN)
  5. Gerben Thijssen (BEL, Lotto)
  6. John Degenkolb (ALL – Lotto)
  7. Alvaro Hodeg (COL – Deceuninck)
  8. Jason Tesson (FRA – Auber)
  9. Matis Louvel (FRA – Arkéa)
  10. Baptiste Planckaert (BEL – Intermarché)
Le peloton a contrôlé l’échappée (photo Frédéric Vandenboogaerde)

LA BRITANNIQUE GEORGI GAGNE LE GRAND PRIX DE FOURMIES FEMININ

La Britannique Georgi ( Team DSM) sur le podium (photo JMD-Sports 5962)

En préambule du 88ème GPF, les spectateurs fourmisiens ont suivi le 2ème Grand Prix féminin. 126 partantes pour cette épreuve de niveau international.

Les meilleures ont fait la différence sur ce parcours de 117,8km. La victoire s’est jouée dans une échappée finale à dix. Au sprint, la Britannique Pfeiffer Georgi, du team DSM, s’impose devant l’Australienne Rachel Neylan, de l’équipe Parkhotel Valkenburg, et l’Italienne Silvia Zanardi, sacrée deux jours auparavant championne d’Europe espoir en Italie. Signe prémonitoire: la future gagnante portait le dossard n°1 au départ.

Un podium de rêve pour cette 2ème édition. La première française, Marie Morgane Le Deunff, termine 8ème. Une belle performance pour la Bretonne du comité des Hauts-de-France, arrivée dans l’échappée victorieuse.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Grand Prix de Wallonie: victoire de Christophe Laporte du team Cofidis
  2. Grand Prix d'Isbergues 2021: victoire d'Elia Viviani

Les commentaires sont fermés.