COUPE DE FRANCE: L’INCROYABLE QUALIFICATION DE LENS CONTRE LILLE

Lens-Lille Coupe
Les 5000 spectateurs regroupés dans la tribune Xercés (photo JMD/Sports 59/62)

Le RC Lens a battu Lille aux tirs au but après un derby intense (2-2 et 4TAB à 3). Les Sang et Or se qualifient pour les 1/8èmes de finale de la Coupe de France à l’issue d’un match inoubliable, et historique. 5 000 privilégiés ont assisté à cet incroyable scénario.

On a connu le derby Lens-Lille à huis clos au printemps dernier. Le derby à guichets fermés en septembre. Ce mardi 4 janvier, on a eu droit au derby limité à 5 000 spectateurs. Bref, on est passé par tous les …stades du football en temps de covid. Cette jauge réduite, c’était bien sûr mieux que le huis clos. Mais l’ambiance était étrange pour ce qui devait être l’énorme fête du football régional, au moment du tirage au sort.

Cette fois, les supporters de la Marek se sont tous regroupés dans la tribune Xercés, avec l’obligation de rester assis. Mais pas de distanciation entre les sièges. Tous les supporters étaient côte-à-côte au centre de la tribune. Preuve que la jauge rigide du Gouvernement ne correspond vraiment à rien…

Ce derby Lens-Lille avait donc perdu de sa saveur avant même le coup d’envoi. D’autant que le LOSC était handicapé par de nombreuses absences: Yilmaz suspendu; Celik et Weah blessés. Plus les joueurs touchés par le covid: David, Xeka et André parmi les titulaires habituels. L’attaque et le milieu de terrain principalement étaient décimés.

Quand Gourvennec innove…

Néanmoins, comme il le promettait la veille, Jocelyn Gourvennec présentait une équipe compétitive avec une défense presque normale (seul Djalo jouait côté droit à la place de Celik). Mais aussi un système en 4-4-2 avec un milieu de terrain inédit composé de Gomes, Onana, Renato Sanches et Gudmundsson. Le « replâtrage, c’était devant avec Bamba et Yazici en attaque. Quant au banc, il comptait pas moins de cinq jeunes, comme l’avait également annoncé Gourvennec la veille.

Le RC Lens de son côté était privé de Haïdara et Ganago, partis à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Et aussi de Gradit (suspendu) et Machado (en reprise). Mais Franck Haise récupérait en revanche Kakuta et Saïd; sans oublier le Norvégien Patrick Berg, la recrue du mercato d’hiver. Quant au gardien Leca, il laissait sa place au Vénézuelien Farinez pour la Coupe de France.

Un derby Lens – Lille intense

Bien que joué dans un stade Bollaert-Delelis aux 4/5èmes vide, les supporters présents ont fait du bruit et mis une réelle ambiance, dans un derby plein d’intensité. Pas du tout l’ambiance d’un match amical. Mais bien sûr, pas non plus avec la pression lourde d’un chaudron plein sur les joueurs adverses.

Sur le terrain, pas de cadeaux. Les occasions sont partagées: Kalimuendo à la 5è minute et Sotoca (13è) pour Lens. Un tir de Yazici détourné par Farinez sur la barre transversale à la 8è.

Mais le match, équilibré jusque là, bascule complètement à la demi-heure de jeu. Le héros du scénario inattendu est Belge. Ce n’est pas Hercule Poirot ni Tintin. Mais l’international espoir Amadou Onana, titularisé après les absences de André et Xeka. Onana, marque à quatre minutes d’intervalle de la tête (29è), puis de l’intérieur du pied droit (33è). Le LOSC mène 0-2 devant un public lensois incrédule. Onana passe même juste à côté du triplé dans la minute qui suit.

Seko Fofana, le héros du match (photo DR FFF)

Mais le score en restera là au repos: 0-2. Personne ne s’y attendait vraiment vu l’état des forces. Et surtout pas le public lensois, qui semble éteint quand les joueurs reviennent sur le terrain, sur l’air des corons. Mais cet abattement ne durera pas longtemps. Très vite, le kop se remet à chanter car il reste bien toute une mi-temps pour voir Lens égalise face à Lille.

Le coaching réussi de Franck Haise

Le match, de très bonne facture en première période, perd un peu en intensité. Franck Haise, pour relancer son équipe tente un vrai coup de coaching à la 63è minute. Il effectue un triple changement: Frankowski par Jean; Sotoca par Saïd; Pereira par Kakuta.

Ce coup de balai paye rapidement. Quatre minutes après, Wesley Saïd sert Fofana au point de penalty. L’Ivoirien marque et ramène l’espoir dans le camp lensois (1-2).

Autre moment fort pour le public lensois: l’entrée en jeu de Patrick Berg à un quart d’heure de la fin. L’international norvégien remplace l’Autrichien Danso pour la fin du match.

Complètements relancés par le but de Fofana, les Sang et Or poussent sur le but de Grbic. Mais le gardien lillois est dans un grand soir.

Pourtant, le LOSC manque de peu de tuer le match quand Yazici, servi par Lihadji, tire sur le poteau à la 84è minute. Dans une fin de match débridée, Ibrahima Baldé rate l’égalisation de peu à la suite d’un tir contré. Il reste alors cinq minutes de temps supplémentaire.

Une séance de tirs au but historique !

Cela suffira au RC Lens pour égaliser. Dans les dernières secondes de ce derby incroyable, Seko Fofana réalise le doublé et arrache le match nul 2-2. Les deux équipes vont se départager aux tirs au but. C’est la première fois que cela se produit dans l’histoire du derby du Nord.

Bamba entame cette séance-couperet et marque. Mais José Fonte rate complètement son tir. Lens voit la qualification se préciser mais Jonathan Clauss craque à son tour. Le suspense est à son comble sur les derniers tirs. Farinez arrête le tir trop mou de Renato Sanches.

Seko Fofana a le sort du match dans les pieds. Le capitaine lensois ne tremble pas et trompe Ivo Grbic. Le héros du match envoie le RC Lens en 1/8ème de finale de la Coupe de France à l’issue d’un derby inoubliable… et historique !

Au prochain tour, Lens affrontera Monaco au stade Bollaert-Delelis, avec le plein de public on l’espère…

RC LENS (L1) – LOSC Lille (L1) : 2-2 (4-3 aux tirs au but)
Buts : Fofana (67e, 90e+2) pour Lens ; Onana (28e, 33e) pour Lille

Les réactions après Lens-Lille

Jocelyn Gourvennec (entraîneur du LOSC): » je me demande encore comment on ne peut pas être qualifiés après le match. Faire ce match à l’extérieur, en Coupe, prendre le dessus à un moment donné et ne pas passer… On peut se reprocher de ne pas s’être mis à l’abri. De ne pas avoir mis le 3ème, voire le 4ème parce que cela nous tendait les bras. Mais comme cela se passe parfois en Coupe, dans le scénario l’équipe revient. Je pensais quand même qu’on avait le contrôle de la fin de match. Et sur un ballon qui traîne on se fait ramener. Par rapport au contenu du match, par rapport à ce que nous avons mis dans le match, c’est incroyable de ne pas se qualifier. »

Franck Haise en conférence de presse (photo JMD/Sports 5962)

Franck Haise, entraîneur du RC Lens: » c’est sûr qu’il y a eu beaucoup d’émotions ce soir. C’est aussi un peu la magie de la Coupe. Cela aurait pu être un très très beau match de championnat qui se serait terminé sur un match nul. Cela n’aurait pas été illogique. Mais c’est la Coupe et il fallait un vainqueur. On a eu la chance que ça soit nous. »

Corentin Jean, piston du RC Lens: » C’est la coupe, avec un retournement de situation incroyable. A la mi-temps, nous étions frustrés et je pense que nous aurions mérité d’avoir marqué au moins un but à la pause. Ensuite, on a tout donné et c’est une satisfaction. Dans les têtes, c’était très important de gagner, en plus dans un derby. De gros matches arrivent et il fallait l’emporter pour se mettre la tête à l’endroit.

LE TIRAGE AU SORT DES 1/8emes DE FINALE

Le tirage au sort des 1/8èmes de finale a eu lieu une demi-heure avant le coup d’envoi du derby Lens-Lille. Le RC Lens affrontera donc l’AS Monaco au stade Bollaert-Delelis fin janvier. C’est l’affiche de ce tour juste derrière Paris Saint Germain, Nice, le choc qui opposera les deux premiers actuels de Ligue 1.

Le tableau des 1/8èmes de finale
A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Covid report des matches

Les commentaires sont fermés.